Philippe Lorin

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Chez Barbara

    Philippe Lorin

    • Rocher
    • 30 Août 2017

    « Ce qui domine toujours, c'est l'idée qu'elle "chante vrai", qu'elle ne "joue" pas. Son désespoir et son désir de vivre et d'aimer rejoignent ceux de son public, les mêmes aveux en demi-teintes, la même inconsolable nostalgie, indéfinissable pourtant, où se mêlent les souvenirs de l'enfance, la peur de la mort et sa fascination, et aussi le même émerveillement devant la nature entière que chaque saison renouvelle. » Personne n'a oublié l'interprète de L'Aigle noir ou de Göttingen. Le timbre de la voix si particulière de Barbara, la profondeur de sa poésie et la musicalité de ses compositions épousent sa fragilité mais aussi sa force, disent les blessures enfouies, les combats menés et les petites choses toutes simples de l'existence dans lesquelles chacun se retrouve.
    Dans cette biographie, par touches sensibles, Alain Vircondelet évoque les histoires d'amour que cette artiste rebelle et solitaire a tissées avec son métier, son public, sa famille, ses hommes et son engagement, sa générosité auprès des blessés de la vie ou des malades du sida.
    Un portrait au plus vrai de la « longue dame brune ».

  • Protégée par les alizés, noyée au milieu des fleurs, Essaouira, l'ancienne Mogador des Portugais qui a retrouvé son nom à la proclamation de l'Indépendance du Maroc en 1956, est l'une des cités les plus attachantes de la côte atlantique.
    Badauds, pêcheurs, commerçants et artisans se mêlent aux artistes du monde entier qui l'ont fait renaître au XXe siècle. Peintres, écrivains, musiciens et cinéastes s'y sont donné rendez-vous, comme Orson Welles qui y tourna Othello. Sur leurs pas, Philippe Lorin décrit ici par le dessin et l'aquarelle une ville splendide au bord de la mer.

  • Avec ce Père de Pub, l'histoire de la publicité est détaillée à travers celle des personnages les plus influents de son évolution.
    En particulier, Etienne Damour, pionnier touchant et enthousiaste qui élabora les bases de la théorie du marketing à travers sa revue fendre ; Albert Davis Lasker qui modifia les habitudes de consommation des Américains avec ses campagnes pour Palmolive, Kotex et Lucky Strike ; Leo Burneu qui créa des personnages devenus mythiques comme le cowboy Marlboro et le géant vert ; Marcel Bleustein-Blanchet, créateur légendaire de Publicis qui prit sa place aux côtés des géants d'outre-Atlantique ; David Ogilvy qui apporta le " British style " à la publicité américaine ; et finalement Bill Bernbach qui inventa de nouvelles formes publicitaires, en particulier lors du lancement du film Polaroid.
    Au-delà du récit des inventions et parfois des audaces de ces personnages qui d'une certaine manière ont façonné les mentalités collectives et notre paysage urbain, ce livre aide à comprendre les origines de l'effet publicitaire, constituant de toutes les stratégies de communication aujourd'hui massivement à l'oeuvre.
    En outre, et de manière plus générale, il dresse avec humour un tableau alerte, vivant, de vies passionnantes illustrant un type humain universel : l'entrepreneur.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Chacun, un jour, a vu passer le peloton du Tour et s'est enflammé pour ces forçats de la route qui montent à l'assaut de cols terribles ou luttent pour gagner l'étape dans des sprints stupéfiants. Le Tour, c'est le Tour de France bien sûr, le père de toutes les courses, mais aussi le Giro italien, la Vuelta espagnole, sans oublier Paris-Roubaix, Milan San Remo... autant de compétitions extrêmes où triomphent les plus doués, les plus obstinés. Leurs exploits unissent les générations : les Anciens évoquaient Petit-Breton, Pélissier, Magne, Leducq, Vietto, les suivants Bobet, Robic, Coppi, Anquetil, Poulidor, Bahamontes... Puis Merckx, Hinault, Fignon, LeMond, Indurain... Alaphilippe aujourd'hui. Une passion française qui rassemble jeunes et vieux, hommes et femmes, classes sociales... Enthousiastes, ils saluent l'effort et le courage, et exultent aux victoires de leurs champions. Champions français, italiens, espagnols, belges, luxembourgeois, néerlandais, suisses, et, depuis peu, colombiens, allemands, britanniques, américains, ils constituent une internationale de la « petite reine » qui, serpentant au fil des routes de France, subliment un corps, un pays, un esprit.

  • 2020, année olympique !

    Au-delà des victoires et des records, les Jeux Olympiques racontent une formidable aventure humaine, avec ses joies, ses drames et ses petites histoires. Surtout, des destins s'y forgent.
    Depuis 1896, été comme hiver, quelque trois cents Françaises et Français ont décroché l'or olympique depuis 1896. Par le verbe, le pastel et l'aquarelle, ce livre fait revivre les exploits des trente plus célèbres.
    De Suzanne Lenglen et Charles Rigoulot, vedettes des Années folles, à Teddy Riner et Martin Fourcade, stars du XXI e siècle, cet album restitue l'émotion que ces champions, en entrant dans la légende, nous ont transmise.

  • Ecrite par Jean-Louis Debré, une biographie originale du général de Gaulle, de sa formation à Saint-Cyr à la fin de sa carrière politique en 1969. Plus de 150 illustrations inédites de Philippe Lorin (à la gouache, au crayon, au fusain, à l'aquarelle.) accompagnent le récit.

  • De Louis Napoléon Bonaparte à Nicolas Sarkozy, retrouvez dans cet ouvrage les biographies des 23 présidents de la République Française, écrites par Jean-Louis Debré.

    L'auteur nous propose dans ce livre un portrait de chacun des présidents, et de revivre les faits marquants de l'histoire de la République Française à travers leurs mandats. Félix Faure, Raymond Poincaré, René Coty, Charles de Gaulle ou François Mitterrand, remémorez-vous tous les Présidents de la République, et découvrez les illustrations inédites de Philippe Lorin qui accompagnent le récit.

  • Jusqu'au jour de sa mort, Antoine de Saint-Exupéry a toujours su garder le regard émerveillé de son enfance, comme si chaque jour de son existence avait régénéré par magie le tout premier matin du monde.
    L'illustrateur Philippe Lorin et l'écrivain Jean-Pierre Guéno transmettent, 70 ans après sa disparition, la fraîcheur, la lucidité et l'empathie qui caractérisent les livres de l'auteur du Petit Prince et qu'il projette sur les êtres qui lui sont chers ainsi que sur les grands jalons de sa vie ; leurs propres mots et leurs dessins viennent éclairer d'une lumière nouvelle des trésors dont beaucoup sortis d'archives inédites.
    L'oeuvre de Saint-Exupéry reste d'une actualité brûlante. À l'ère du «tout-à-l'ego» et de la standardisation universelle, nous ne sommes riches que de l'agrégation de nos différences, et notre vie ne commence à prendre son sens que lorsque nous la tournons vers les autres.

  • Une vie en images.

    On peut choisir son Malraux : le romancier conquérant du réel et de l'imaginaire, le militant au poing levé, le jeune visionnaire d'une Voie royale ou le chasseur affranchi de têtes gréco-bouddhiques, l'agnostique obsédé du divin, le chevalier aux ailes brisées de l'escadrille «España», le colonel attendu et inattendu de la brigade Alsace-Loraine, le porte-parole mystique du Général entré dans l'Histoire, le ministre, non de la Culture mais des Affaires culturelles.
    Organisé en 9 chapitres et complété d'une chronologie détaillée, cet album offre une biographie de l'écrivain par son meilleur témoin - son fils adoptif -, illustrée de plus de 100 dessins originaux de Philippe Lorin :
    Portraits de Malraux ou de contemporains (Genet, Mao, de Gaulle, Picasso, Chagall...), de monuments (Panthéon, Angkor...), d'événements historiques (Débarquement, guerre d'Espagne...).

  • "Incarnation du talent, de l'émancipation et de la liberté de la femme, Colette est une grande figure du XXe siècle. Avec sensibilité et un attachement avoué pour l'écrivain et la femme, Macha Méril et Philippe Lorin nous entraînent sur ses pas, dans un périple à la fois littéraire et pictural."

  • Jean Ferrat

    ,

    • Rocher
    • 15 Septembre 2011

    Dans la mémoire populaire, le nom de Jean Ferrat reste indélébile. Sa disparition, en mars 2010, a été l'occasion d'un hommage magnifique rendu par toute la France : riches et pauvres, agriculteurs et ouvriers, vieux et jeunes, tous se retrouvaient dans les chansons de cet homme de coeur et de conviction. Même s'il s'était retiré de la scène à l'âge de 42 ans (il est mort à 79 ans), il restait, avec "La Montagne", "Potemkine", "Ma Môme", "La Femme est l'avenir de l'homme", le poète du siècle. En avance sur son temps - les écologistes le redécouvrent - mais aussi en accord avec son époque, il a été de toutes les luttes, de tous les combats, de tous les élans. Il a soutenu le mouvement féministe, dénoncé le stalinisme, combattu les guerres coloniales... Mais sait-on que derrière le chanteur engagé se cachait un enfant nommé Jean Tenenbaum, dont le père, joaillier juif, a été déporté par les nazis à Auschwitz? Que derrière le poète qui lisait Aragon, il y avait un guitariste de jazz ? Que toute sa vie, Jean Ferrat a été en butte à la censure qui régnait à la télé, à la radio ? Qu'il était amoureux de sa région, l'Ardèche, où, jusqu'à son dernier souffle, il a été toujours impliqué dans la gestion communale ?
    Jean Ferrat était un homme généreux, aimé de tous. Or, c'est cette générosité même, qui est l'élégance de l'âme, qui, aujourd'hui, nous fait le plus défaut. La vérité, c'est que Jean Ferrat nous manque.

  • Dans la mémoire populaire, le nom de Georges Brassens reste indélébile. Riches et pauvres, agriculteurs et ouvriers, vieux et jeunes, tous se retrouvaient dans les chansons de cet homme de coeur et de conviction.
    Mais connait-on tous les lieux et les personnes qui se cachent derrière le chanteur à la célèbre moustache : de sa ville de Sète à l'impasse Florimont, avec Joha Heiman, alias « Püppchen », l'amour de sa vie, un parcours en chanson et en image.
    Avec des titres inoubliables comme « Copains d'abord », « L'auvergnat », « mauvaise réputation », il reste indéniablement l'un des grands chanteurs poète du siècle.

  • « C'est l'histoire d'un mec. .. vous la connaissez, non ... ». L'entrée en scène de Michel Colucci dit Coluche a donné un coup de vieux aux sketchs de Fernand Raynaud (

  • Les Corses qui ont fait la Corse brosse les portraits de 31 personnages qui ont marqué l'île, voire le continent et le monde entier. Ces hommes et ces femmes au destin fabuleux sont des personnalités politiques, des résistants, des écrivains, des artistes, des inventeurs et même, pour quelques-uns, des bandits qui ont défrayé la chronique. De Sambucuccio d'Alando à Edmond Simeoni, plusieurs siècles de l'histoire de Corse sont retracés dans cet ouvrage écrit par Thierry Ottaviani et illustré par Philippe Lorin.
    Sont présents bien sûr Paoli et Napoléon, mais aussi d'autres grands hommes de l'histoire insulaire : Sampiero Corso, Circinellu, Vincentello d'Istria, G-P. Gaffori, J-P. Abbatucci, Joseph Fesch, etc., ainsi que de femmes inoubliables telles que Letizia Bonaparte, Davia, Colomba ou encore Marthe Piarchi dont on a retrouvé la trace dans la Pentica, le palais vert du bandit Bellacoscia.
    La part belle est faite aux artistes, qu'ils soient écrivains (Salvatore Viale, Santu Casanova, Maistrale, J-B. Marcaggi, Marie Susini), chanteurs (Tino Rossi), photographes (Ange Tomasi), mais également aux inventeurs tels Angelo Mariani qui commercialisa sa fameuse boisson, ancêtre du Coca-Cola, Louis Capazza qui fit la première traversée de la Méditerranée en ballon ou le parfumeur François Coty qui devint ensuite magnat de la presse française et dont la rencontre avec le « Roi du maquis » Romanetti fit couler beaucoup d'encre.
    De nombreux hommes et femmes dont les rues ou lieux portent les noms revivent dans les pages de ce livre. Ainsi les figures d'Emmanuel Arène ou de César Campinchi. Sans oublier les célèbres résistants qui sont la fierté de la Corse : Danielle Casanova, Fred Scamaroni ou bien Jean Nicoli.
    Avec Les Corses qui ont fait la Corse, les vies de ces illustres personnages (plus d'une centaine de noms cités) sont pour la première fois réunies en un seul volume et illustrées avec talent.

empty