J'ai Lu

  • « Sous le pont Mirabeau coule la Seine »... Parmi les vers que les amoureux de poésie murmurent de temps à autre, bon nombre, sans aucun doute, proviennent des pages vivifiantes d'Alcools. Ce recueil révèle la fascination d'Apollinaire pour l'esprit nouveau des premières années du XXe siècle. Il nous fait don de mots en liberté qui chantent la mélancolie des souvenirs d'amours défuntes, la magie des légendes rhénanes, la beauté mouvementée de la vie urbaine moderne. Un véritable kaléidoscope.

  • De février 1903 à Noël 1908, Rainer Maria Rilke correspond avec le jeune Franz Xaver Kappus, et l'encourage dans sa vocation. Les Lettres à un jeune poète se signalent par une qualité toute particulière du ton, une intimité chaleureuse qui n'exclut ni le scrupule ni la rigueur. Une lucidité de philosophe y épouse sans cesse étroitement la sensibililté lyrique. Elles sont devenues l'un des textes les plus célèbres et les plus appréciés du grand poète.

    Ajouter au panier
    En stock
  • "La cigale et la fourmi", "Le corbeau et le renard" mais aussi "Le coq et la perle", "Le petit poisson et le pêcheur", "Le loup et l'agneau" constituent avec cinquante-cinq autres fables, pittoresques et drôles, un recueil qui se situe à la frontière de la comédie animalière et du conte philosophique.

    Ajouter au panier
    En stock
  • En juin 1857, Charles Baudelaire publie Les Fleurs du Mal, quelques mois seulement après que Flaubert a été jugé pour « outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes moeurs » à cause d'extraits de Madame Bovary jugés trop sulfureux. Sans surprise, il est accusé à son tour. La justice, qui a finalement acquitté le romancier, condamne le poète « maudit » et le contraint à supprimer six pièces, dont « Les Bijoux » et « Les Métamorphoses du vampire », pour leur caractère explicitement érotique et provocateur.Ce n'est qu'en 1949 que Baudelaire est réhabilité à titre posthume, la cour reconnaissant bien tard le « frisson nouveau » que ce recueil apporte à la littérature.

  • Dans ces poèmes en prose, Baudelaire radicalise l'expérience décrite dans la section «Tableaux Parisiens» des Fleurs du mal. De nouveau le poète descend dans les rues de la grande ville pour affronter le visage à la fois un et multiple de la misère humaine. Ainsi, cette petite vieille ratatinée, ce vieux saltimbanque, ces veuves, ces pauvres, sont autant de miroirs qui lui renvoient l'image de sa propre déchéance.Cependant la tentation reste forte de fuir, d'échapper un instant à l'enfer du même. Faire du poème une «invitation au voyage» pour se retrouver «anywhere out of the world»...Baudelaire manie ici une «prose poétique sans rythme et sans rime» capable de suggérer poétiquement l'universel et qui a fait de lui le premier poète de la modernité.


  • Carpe diem
    « Vous serez au foyer une vieille accroupie Regrettant mon amour et votre fier dédain. Vivez, si m'en croyez, n'attendez à demain Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie. »
    Ronsard
    Inspirés par leurs prédécesseurs latins tels Épicure et Horace, les poètes de la Renaissance invitent à profiter de la vie et à goûter chaque jour comme si c'était le dernier.
    De Ronsard ou Du Bellay et leur exhortation à jouir des plaisirs de l'existence, aux mélancoliques Baudelaire ou Lamartine, le thème n'a cessé d'inspirer les poètes. Certains le fêtent, d'autres le fuient. Mais tous ont un seul ennemi : le temps.
    Alors ne le perdons pas : Carpe diem !


    Ajouter au panier
    En stock

  • Parmi les drogues les plus propices à l'ivresse créatrice, les «deux plus énergétiques substances», selon le poète, sont le haschich et l'opium.
    Baudelaire le moraliste démêle, avec lucidité, tout ce qu'il entre de remords et de plaisir, de démence et de pureté, dans cette ivresse qui porte en elle sa propre désillusion.
    La justesse de l'analyse et la limpidité du style servent ici une intelligence rare, qui s'applique à interpréter les expériences les plus diverses avec un tact et une mesure exemplaires.


  • La poursuite du bonheur «Je ne jalouse pas ces pompeux imbéciles Qui s'extasient devant le terrier d'un lapin Car la nature est laide, ennuyeuse et hostile ; Elle n'a aucun message à transmettre aux humains.» Tutoyant avec aisance, contre vents et marées des modes, une forme classique très maîtrisée, Michel Houellebecq met en scène dans ses poèmes un quotidien très contemporain et très urbain. Ses vers nous parlent de lui, nous parlent de nous et accèdent à l'universel, installant ainsi leur auteur, comme un Villon de la modernité, au rang des grands poètes populaires.

  • 16 ans, il rêve d'horizons lointains et de cieux infinis ; admire la nature et les jeunes filles dans la rue ; se révolte contre la guerre et s'émerveille devant la sensualité du monde. Son âme est vagabonde, son coeur, passionné ou indigné, son esprit, lyrique et toujours curieux. Lui, c'est le jeune Arthur Rimbaud, dont les premiers poèmes, déjà, impressionnent, interpellent et rendent palpable l'exaltation de la jeunesse.

    Les Cahiers de Douai est un ensemble de vingt-deux poèmes d'une étonnante intensité. S'y déploie une langue nouvelle qui s'émancipe de la poésie classique et, de fulgurances en ruptures, ouvre la voie à la modernité.

    - Objet d'étude : Écriture poétique et quête de sens, du Moyen Âge à nos jours - Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes - Prolongement : Préparation à l'épreuve de français du baccalauréat

  • Qu'il soit platonique ou sensuel, déçu ou sublime, éphémère ou éternel, l'amour constitue une source d'inspiration poétique inépuisable.
    Ce recueil se propose de faire découvrir, à côté des vers amoureux de nos plus grands poètes - Ronsard, Hugo, Baudelaire... -, d'autres oeuvres peut-être moins connues, mais tout aussi remarquables. Ainsi réunis, ces poèmes d'amour nous montrent la variété de l'expression de ce sentiment si mystérieux, et pourtant si universellement partagé.

    Ajouter au panier
    En stock
  • "Les Contemplations" fournit dans sa quatrième partie un ensemble de poèmes consacrés à la mort de Léopoldine, la fille de V. Hugo.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Ce renard semble bien amical, mais quel mauvais tour prépare-t-- il au bouc? Dédiées au Dauphin de France, les Fables de La Fontaine sont un chef-d'oeuvre de poésie et de narration conçu pour le plaisir et l'édification des esprits.
    Les fables proposées dans ce recueil rivalisent de malice, de tours et de flatterie dans des récits plaisants mais qui souvent laissent perplexe: la raison du plus fort est-elle vraiment la «meilleure»?

    - Objet d'étude : Résister au plus fort : ruses, mensonges et masques - Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes - Prolongement: les fables engagées ou l'art du message citoyen Classes de sixième.

  • Maître Pathelin a rondement mené son affaire : il a acheté « à crédit » une étoffe à sieur Guillaume, et l'a si bien abusé qu'il n'acquitte pas sa dette. Mais à malin, malin et demi : il apprendra à ses dépens que « tel est pris qui croyait prendre »... Quant à La Farce du cuvier, elle permet à Jacquinot de renverser les « rôles » au sein de son foyer.
    Ces deux farces font écho l'une à l'autre, conjuguant duperie, rebondissement et jeux sur le langage sans autre morale que le plaisir de tromper le trompeur.

    - Objet d'étude : Résister au plus fort : ruses, mensonges et masques - Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes - Prolongement : Charlot s'évade, un court-métrage de Chaplin Classes de sixième.

    Ajouter au panier
    En stock
  • «Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
    D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime,
    Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même
    Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend
    [...].»«Mon rêve familier»OEuvre de jeunesse, ces Poèmes saturniens ont
    la fraîcheur et la mélancolie de l'âge tendre.
    Empreints d'une spiritualité parfois sombre et
    d'une beauté languissante, ils annoncent déjà
    le symbolisme, et laissent transparaître cette
    éblouissante musicalité qui distinguera l'oeuvre
    future.

  • Recueil d'une soixantaine de poèmes d'amour, classés de manière thématique, parmi les plus connus du répertoire de la langue française, des oeuvres de P. Ronsard à celles d'A. Samain, en passant par A. de Musset, T. Gautier, V. Hugo, P. Verlaine, S. Mallarmé ou C. Baudelaire.

  • Retrouvez dans ce volume les plus beaux poèmes d'Aloysius Bertrand, François-René de Chateaubriand, Théophile Gautier, Victor Hugo, Alphonse de Lamartine, Alfred de Musset, Gérard de Nerval, Charles Augustin Sainte-Beuve, Germaine de Staël, Alfred de Vigny et bien d'autres."Ô temps! Suspends ton vol, et vous, [heures propices!Suspendez votre cours: Laissez-nous savourer les rapides délices Des plus beaux de nos jours!"Une anthologie de poèmes du passé ne prétend pas offrir ce que le temps aurait épargné. Elle éclaire, sans doute, sur les goûts et les besoins de notre époque... Elle est là pour nous faire découvrir ou redécouvrir un poète. Elle le situe dans son temps et au milieu d'autres poètes. Et elle nous dit qu'il faut, si nous en avons envie, en lire davantage...

  • Du « Mari confesseur » au « Cocu battu et content » en passant par « Comment l'esprit vient aux filles », ces contes grivois dévoilent une facette libertine moins connue du grand fabuliste. Sans obscénité ni leçon, ils content les plaisirs sensuels avec espièglerie et malice.
    Très osés pour l'époque, ces textes furent censurés et compromirent l'admission de La Fontaine à l'Académie française. Il dut les abjurer en public et promettre de ne plus rédiger que des ouvrages de « piété ».

    Illustration de couverture : La Coquette et le jouvenceau, Jean Honoré Fragonard (1732-1806) © Collection Dagli Orti / Musée Lambinet, Versailles

  • Du corps humain auquel il rend hommage, Verlaine fait jaillir une céleste musique. Corps de femmes, corps de garçons rêvés, aimés, dont chaque versant, chaque pli désigne un chemin à explorer, un paysage à parcourir.
    Avec la grâce d'une rivière paresseuse ou la rage d'un torrent tumultueux, le désir coule entre les lignes, invitant au voyage de la sensualité et du plaisir.
    Ces poèmes furent écrits et publiés clandestinement à différents moments de la vie de Verlaine, de 1868 à 1890.

    Illustration de couverture : Le Bain turc, détail - Peinture de Jean Auguste Dominique Ingres (1780-1867), 1862 - Huile sur bois - Tondo - Musée du Louvre © Luisa Ricciarini / Leemage

  • Le lièvre et la tortue Une fourmi pas prêteuse, une grenouille envieuse, un lièvre imprudent, un vieux lion décrépit, deux pigeons s'aimant d'amour tendre, une tribu de rats, des troupeaux de moutons...
    Ils sont orgueilleux, vaniteux, sots. Ignorants, imprudents, peureux. Perfides, méchants, insolents. Scélérats, tyrans, ingrats, pédants... Mais aussi, s'il le faut, rusés, débrouillards, inventifs et farceurs. Voici le peuple des animaux, petits et grands, faibles et puissants.
    Mais attention : s'il est facile de tromper un trompeur, le plus âne des deux n'est pas toujours celui qu'on croit !

  • Des chansons de geste de Chrétien de Troyes au spleen de Baudelaire, en passant par les fables de La Fontaine, Patrick Poivre d'Arvor nous propose dans cette anthologie une sélection des plus beaux poèmes, incontournables ou oubliés, de la littérature française.

  • Entre romantisme et vers acérés, Brassens évoque, comme dans ses chansons, l'amitié, l'amour et la beauté mais aussi son engagement et son refus de l'ordre établi.
    Avec trois recueils et une série de poèmes retrouvés, il justifie pleinement son titre de chanteur- poète.

empty