Vuibert

  • Auto-entrepreneur, vous voulez maîtriser le régime de la micro-entreprise et ses dernières évolutions? Salarié, étudiant, artisan, retraité ou coach, vous souhaitez lancer votre propre activité? Depuis la création du régime de l'auto-entrepreneur en 2009, de nombreuses mutations ont impacté la vie des auto-entrepreneurs (doublement des plafonds, suppression du RSI, refonte des régimes de retraite, de la formation professionnelle, ouverture d'un droit au chômage...). Aussi, les informations du web sont souvent jargonneuses, voire erronées : difficile de démêler le vrai du faux! Ce livre, à jour des évolutions administratives, juridiques et fiscales (loi PACTE), vous guidera dans vos démarches, vous aidera à décoder les règles, connaître vos droits et obligations et vous donnera les réponses utiles au quotidien à votre activité.
    />

  • À l'instar des Google, Amazon, Uber, de nombreuses entreprises prennent très rapidement position dans de nombreux pays, favorisant ainsi une nouvelle conception de l'internationalisation : l'internationalisation ouverte.
    L'internationalisation ouverte repose sur un changement de mentalité. Les dirigeants doivent être prêts à découvrir de nouveaux environnements, de nouvelles modalités d'affaires, de nouveaux partenaires. Ils doivent aussi être disposés à remettre en cause leur vision du monde et des affaires, et être en mesure de céder une partie du contrôle local de leurs opérations. Cet état d'esprit, conjugué à une mentalité tournée vers l'apprentissage, constitue les fondements de l'internationalisation ouverte.
    Cet ouvrage rassemble des recherches menées sur les exigences préalables à l'internationalisation ouverte et notamment la dimension culturelle. Il traite également de l'ouverture aux partenaires et met l'accent sur les résultats obtenus. Il offre des éclairages essentiels sur les mutations intellectuelles caractérisant les dirigeants et leurs organisations en marche vers l'international.

  • Les nouvelles formes d'organisation et les pratiques managériales dans les entreprises internationales.
    Ce livre traite la question des continuités et des ruptures en management international, selon une perspective francophone.

    Il se caractérise par une attention portée aux nouveaux acteurs et aux marchés émergents, aux nouvelles pratiques managériales et aux grilles de lecture possibles. Il aborde également l'internationalisation des PME, les nouvelles firmes internationalisées « born-global » et l'organisation et le management au sein des filiales plus ou moins lourdes appartenant à de grands groupes.

    Ce livre s'adresse aux étudiants en écoles de management ou préparant un master ou un doctorat dans le vaste domaine des sciences sociales, ainsi qu'aux enseignants, enseignants-chercheurs, consultants, responsables d organisation et aux cadres concernés par l interculturel et le développement international des organisations.

    Partie 1 : Les nouveaux acteurs du management international.

    1. Les comportements de citoyenneté organisationnelle dans le contexte culturel vietnamien.

    2. Vers un transfert total des responsabilités aux cadres locaux dans les filiales des multinationales en Afrique : innovation ou réduction des coûts liés à l'expatriation ?

    3. Les grands projets scientifiques internationaux.

  • Un ouvrage sur le management de la diversité des ressources humaines.

    Arrivée en France il y a un peu plus de dix ans, la gestion de la diversité, conçue ici comme un ensemble d'actions visant à agir contre les discriminations et à promouvoir des cultures de travail inclusives, est passée du discours aux pratiques. Elle est principalement dévolue aux fonctions Ressources Humaines et à l'encadrement, mais ses enjeux et son application concernent tous les salarié.e.s.
    Le présent ouvrage est destiné tant aux praticien.nes qu'aux étudiant.e.s et chercheur.e.s. Il comble un besoin de diffusion de recherches récentes sur la mise en oeuvre concrète du management de la diversité en France. Il réunit des études empiriques réalisées par des membres du Groupe de Recherche Thématique (GRT) Diversité au sein de l'Association Francophone de Gestion des Ressources Humaines (AGRH). Ce groupe d'enseignants-chercheurs, créé en janvier 2007, vise à produire et à diffuser à un large public des savoirs liés à la thématique de la diversité et de la lutte contre les discriminations.
    Les six premiers chapitres de l'ouvrage sont consacrés à des études de cas d'entreprises et tentent de répondre aux questions suivantes : quels sont les enjeux, les processus de conception et le contenu des politiques de diversité ?
    Quels freins, leviers et premiers effets peut-on observer ?
    Les six chapitres suivants portent sur des dimensions spécifiques de la diversité : égalité femmes-hommes, origine, handicap, orientation sexuelle et identité de genre.
    Le dernier chapitre propose une analyse des liens entre politiques de diversité et politiques de gestion de ressources humaines.
    Les chapitres, tous écrits par des experts reconnus, s'achèvent sur deux tableaux récapitulant les principaux enseignements et les implications managériales.

  • Si les leaders de la Gauche et la Droite françaises sont désormais presque unanimes pour affirmer que la sécurité est la première des libertés, ce sont maintenant les conditions dans lesquelles s'exerce cette sécurité qui font débat. Notamment du fait que d'ici 2014, les effectifs de la sécurité privée dans notre pays dépasseront ceux cumulés de la police et de la gendarmerie nationales. Quel rôle restera-t-il à l'Etat en la matière ? Quelles seront les conséquences pour le citoyen devenu client, consommateur de sécurité ? Quelles incidences cela aura-t-il sur notre modèle de société ? Au-delà des stricts enjeux de sûreté, c'est bien une analyse prospective sur l'avenir de notre collectivité nationale que propose cet ouvrage. Avec à la clé une indispensable réflexion sur ce qui constituera demain le coeur de notre pacte républicain.

  • Le XXIe siècle a besoin d'un nouveau modèle de leader pour temps de « crise », c'est-à-dire de circonstances exceptionnelles. Nous sentons tous confusément que les multiples organisations auxquelles chacun d'entre nous appartient se révèlent inadaptées à notre temps, et que les chefs qui les dirigent peinent à répondre à l'attente de leurs semblables. Les leaders d'aujourd'hui et de demain doivent avoir pour objectif de favoriser l'épanouissement de ceux qui les reconnaissent comme tels et qui leur accordent leur confiance. Il leur incombe également de faire agir les hommes ensemble en vue de réaliser un objectif, de coordonner leurs efforts dans le but de matérialiser un projet commun. Tâches qu'ils devront mener le plus souvent dans des circonstances difficiles, porteuses d'incertitude et de conflit. Plus que jamais, il faut par conséquent dresser le portrait de ces nouveaux leaders, savoir quelles qualités ils doivent cultiver, et comment les repérer, ou les faire naître et les former.

  • Un ouvrage pragmatique et pédagogique, qui couvre l'ensemble des facettes de la fonction RH dans le contexte particulier des PME.
    Acteurs clés de l'économie contemporaine, les PME françaises contribuent largement à maintenir ou à développer les emplois. Mais elles ont besoin d'être soutenues dans leurs pratiques managériales et, tout particulièrement, dans la gestion de leurs ressources humaines.
    Ce livre traite des questions que peuvent se poser les dirigeants et cadres de PME en matière de GRH.
    Chaque chapitre est rédigé conjointement par un "académique" et par un praticien.
    Il est à noter que l'ouvrage La GRH dans les PME, précédemment publié par le même auteur chez Vuibert, a été nominé pour le prix RH Sciences Po/Syntec/Le Monde et a été réimprimé à plusieurs reprises.

  • Le thème de l'évaluation (ou valorisation) d'entreprise ;est au carrefour de la Finance depuis de nombreuses années et sans doute encore pour longtemps. Il s'agit d'estimer, à partir de critères qui se veulent objectifs, la valeur d'une entreprise. Il s'en mène en France environ 200 000 par an, à l'occasion des 40 000 cessions d'entreprises, mais aussi des opérations patrimoniales (successions, divorces), de raisons fiscales (ISF), etc.
    Cette matière est largement enseignée dans les livres et dans les formations mais il s'agit ici de détailler les différents biais des principales méthodes d'évaluation. En effet, alors que ces méthodes sont relativement connues et paraissent facilement applicables, il ressort que de nombreux pièges guettent l'évaluateur. La probabilité de rencontrer des écueils méthodologiques est ainsi largement supérieure à celle de trouver le bon résultat.
    Cet ouvrage commence donc là où s'arrêtent les autres livres traitant des évaluations. L'auteur va un pas plus loin, notamment grâce à des expériences concrètes et à des exemples précis (près d'une centaine de sociétés citées). Bien évidemment, il  ne s'agit pas de livrer la méthode miraculeuse en matière d'évaluation d'entreprise mais d'aborder les pièges que peut rencontrer l'évaluateur dans son exercice. Grâce à une mise en perspective, l'évaluation est traitée à la fois du point de vue des marchés financiers mais aussi sous un angle de Finance d'Entreprise.

  • Les Sociétés Militaires Privées (SMP) occidentales sont-elles le nouveau nom des mercenaires ? Le marketing aurait-il seulement dépoussiéré une vieille réalité ? Certainement pas. Les SMP d'aujourd'hui se caractérisent précisément par le fait qu'elles ne combattent pas directement. Elles assurent en réalité des missions de soutien aux forces nationales, aux armées régulières. A contrario, les mercenaires, tout au long de l'Histoire, furent payés pour faire la guerre. Finalement, les SMP traduisent un recentrement des militaires sur leur coeur de métier ; elles soulagent en effet les troupes combattantes des activités " annexes " : logistique, maintenance, formation, santé, etc. Elles s'inscrivent dans une logique d'externalisation (visant à faire face aux contraintes budgétaires) et non dans une dynamique de privatisation de la guerre. L'Etat, en Europe comme aux Etats-Unis, reste l'unique détenteur de la " violence physique légitime ". Loin des condottieri italiens de la Renaissance, qui représentaient un véritable symbole des guerres privées, c'est-à-dire du mercenariat, les SMP expriment la forte nécessité d'une " sous-traitance " au sein des armées. De surcroît, la confusion persiste, mais à tort, entre les sociétés militaires privées (SMP) et les sociétés de sécurité privée (SSP) assurant la protection d'entreprises dans des zones à risques, ou particulièrement sensibles, parfois hostiles.
    Refusant les facilités d'une condamnation en bloc, Philippe Chapleau analyse l'émergence des SMP au prisme des impératifs qui s'imposent aux gouvernements, tout en traçant les pistes d'un développement de ces sociétés favorable à l'efficacité des armées et respectueux des exigences de la démocratie.

  • Comprendre les conséquences managériales des principales transitions internationales Cet ouvrage offre des éclairages essentiels sur un certain nombre de mutations contextuelles auxquelles les organisations sont confrontées à l'échelle internationale.

    Les transitions socio-économiques traduisent un phénomène protéi-forme et omniprésent qui est au coeur de la dynamique des sociétés humaines d'aujourd'hui. Dans un monde particulièrement évolutif, il est important d'identifier les grandes mutations que les organisations doivent prendre en considération pour adapter leurs pratiques managériales. Ces mutations touchent profondément le fonctionnement de nos sociétés puisqu'il est question de transitions économique, technologique, digitale, énergétique, démographique, etc.

    Pour traiter cette vaste problématique, l'ouvrage s'articule autour de trois thématiques complémentaires :
    -Partie 1: les crises économico-financières récentes sont analysées et présentées comme des révélateurs de transitions pour le monde des affaires.
    -Partie 2: l'impact de ces transitions est apprécié au niveau de différents acteurs économiques clés des sociétés actuelles (États, réseaux d'affaires, entreprises, associations, etc.).
    -Partie 3: certaines transitions décisionnelles et managériales sont retenues pour illustrer la nouvelle donne liée aux transitions internationales.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Une compilation de points de vue originale sur la place et le rôle du Professeur en sciences de gestion à l'heure du bouleversement des institutions d'enseignement supérieur Quel est le métier d'un Professeur d'université et, plus spécifiquement, d'un Professeur de Management aujourd'hui ? Quelles sont ses diverses fonctions ? Quel est le véritable portefeuille d'activités d'un Professeur de Management au 21e siècle, à l'heure où la diffusion accélérée des technologies de l'information bouleverse l'enseignement et la recherche ? Le présent ouvrage montre que, dans un contexte de mondialisation où les enjeux des institutions de l'enseignement supérieur riment avec concurrence, classement, accréditation, fusion/alliance et formation à distance, le métier d'un Professeur de Management s'est profondément transformé. En rendant hommage au Professeur Jean-Pierre Helfer, trente-trois de ses collègues abordent ce qui fait aujourd'hui le coeur du métier, la diversité des engagements et l'agenda d'un Professeur de Management.

    Introduit par une série d'interviews inédites, l'ouvrage est composé de vingt-quatre chapitres déclinés en deux parties : les disciplines du management et les institutions et le management. Des thèmes aussi fondamentaux que l'entrepreneuriat, la stratégie de marque ou d'enseigne, la morale et l'éthique côtoient une réflexion riche sur l'enseignement et la place de la recherche. Originale, cette compilation de points de vue issus de travaux de recherche d'universitaires de renom intéressera tout acteur du management et des institutions d'enseignement supérieur soucieux d'évoluer et de remettre en question ses pratiques.

  • Malgré les nombreuses imbrications relevant à la fois de la conception et de la réalisation de là stratégie, là question demeure toujours de trouver les meilleurs moyens d'assurer la pérennité de l'organisation.
    Le thème de l'avantage concurrentiel se trouve au coeur de cette problématique. L'ouvrage ne prétend pas apporter des solutions toutes faites ni même un nouveau cadre théorique. Son objectif est seulement de présenter une réflexion organisée et actualisée sur la stratégie concurrentielle et son management. Après un rappel, rapide des principaux référentiels théoriques en la matière (Chapitre 1), il fournit des éléments pour construire un diagnostic concurrentiel permettant le choix d'une position concurrentielle pertinente (Chapitre 2) en intégrant des dimensions de la compétitivité (Chapitre 3).
    Sur ces bases, il s'agit de définir une stratégie concurrentielle adaptée (Chapitre 4) et d'inscrire aussi l'ensemble de l'organisation dans une dynamique stratégique efficace (Chapitre 5). L'ambition principale de l'ouvrage est de proposer une vision véritablement dynamique de la stratégie et du management concurrentiel. Il intéresse plus directement les étudiants de gestion, (deuxième et troisième cycles universitaires, écoles supérieures de commerce).
    Les chercheurs en management stratégique mais aussi les praticiens qui pourront peut-être y trouver des éléments pour nourrir leur propre réflexion.

  • Alors que les marques représentent bien souvent un avantage concurrentiel pour celui qui les possède, rares sont les entreprises qui procèdent à leur valorisation dans les comptes sociaux ou consolidés.
    Ce paradoxe est à l'origine de cette étude menée sur trois pays européens : l'Allemagne, la France et le Royaume-Uni ainsi que sur un niveau international (normes de l'International Accounting Standards Committee). L'examen des textes doctrinaux permet de juger des positions respectives en matière de prise en compte des marques à l'actif du bilan dans les trois pays européens cités. Les différences sont ensuite expliquées en replaçant les positions dans un contexte plus général d'élaboration des états financiers.
    Par ailleurs, le problème de l'évaluation de la marque, composante indissociable de la mesure comptable, est analysé à travers les différentes méthodes disponibles. Enfin, une étude empirique permet d'observer les pratiques de 150 entreprises et de recueillir les opinions d'une vingtaine de responsables comptables et financiers. Il apparaît que le choix de la Méthode d'évaluation de la marque, si difficile qu'il soit, n'est pas un obstacle majeur à la reconnaissance des marques.
    Par ailleurs, l'hétérogénéité observée d'un pays à l'autre légitime le souci de rapprocher les institutions et pratiques dans le cadre de la construction européenne.

  • Le thème de la pérennité des firmes et, a contrario, celui des différentes causes de non pérennité, se trouvent au coeur même des préoccupations non seulement des responsables des entreprises concernées, mais aussi de leurs différents partenaires (clients et fournisseurs, prêteurs, salariés, collectivités publiques...).
    En effet, au vu des conséquences souvent dramatiques des fermetures d'entreprises, il semble que l'intérêt économique et social de l'étude de la pérennité des firmes n'est plus à démontrer. Or ce sujet n'a reçu, jusqu'à présent, qu'un éclairage très indirect à travers la thématique de la défaillance. L'objet de cet ouvrage est d'apporter une contribution à un thème insuffisamment exploré alors que son enjeu semble fondamental.
    Il tente de mieux cerner ce concept complexe et polysémique et s'attache à mettre en évidence la spécificité du processus stratégique conduisant à la pérennité d'une firme. Ce livre intéressera les professionnels et les chercheurs en sciences de gestion, qui prennent part aux débats actuels sur la nature de la performance, la place du non- financier, l'arbitrage entre une certaine vision financière de la stratégie plutôt à court terme et une approche plus globale en termes de développement durable de l'organisation.

  • Cet ouvrage rassemble des contributions d'auteurs différents ayant en commun leurs réalisations dans le domaine de l'innovation de service (lancement d'une nouvelle offre.) et/ou du renforcement de la culture de service (déploiement d'un dispositif innovant de formation.) au sein de l'entreprise SNCF et de ses filiales (Eurostar.) A vocation pluridisciplinaire (approches stratégiques, marketing, RH, sociologiques.), cet ouvrage rassemblera aussi des contributions de nature universitaire issues de différents champs, afin de croiser ces analyses avec les contributions des praticiens issus de l'entreprise.
    L'innovation de service est en effet souvent considérée, dans la littérature académique, comme l'un des leviers fondamentaux de la conduite du changement dans les organisations publiques et parapubliques. L'objet du présent ouvrage est d'en fournir des éléments probants, sous la forme de retours d'expérience et d'études de cas principalement.

  • Cet ouvrage traite des stratégies de développement de l'entreprise.
    Celles-ci concernent les marchés et les activités vers lesquels l'entreprise peut s'orienter comme les modalités pour y parvenir. Elles sont analysées à la lumière de la théorie des ressources et des compétences, approche qui sert de fil conducteur aux différents auteurs. L'enjeu majeur de cette théorie est de modifier l'attribution originelle de la performance de la firme. Depuis l'économie industrielle et les travaux de Porter, on sait que les conditions du secteur et l'intensité concurrentielle déterminent la performance de l'entreprise.
    Avec la branche penrosienne de la RBV, la performance est liée aux déterminants internes. Le développement de l'entreprise est désormais intimement lié à la manière dont sont cultivées les ressources et améliorées leurs combinaisons pour forger des compétences. L'exploitation des actifs devient l'activité primordiale du dirigeant. Cela ne signifie pas que l'environnement n'exerce aucune influence sur la stratégie de l'entreprise.
    Elle permet seulement de ne pas enfermer la stratégie dans des registres guidés et contraints. Ce livre est donc l'occasion d'une rencontre entre chercheurs de plusieurs pays et institutions. Leur contribution est organisée en deux parties. Dans un premier temps, les auteurs analysent comment se développent les ressources et compétences de l'entreprise. Dans un deuxième temps, ils présentent la manière dont l'entreprise déploie, combine et acquiert ses actifs en vue de définir ses orientations de développement.

  • Les guerres secrètes existent.
    Mais elles ne ressemblent guère aujourd'hui aux intrigues les plus folles des blockbusters hollywoodiens. Pensons-nous qu'un quelconque savant fou rêve de devenir le maître de l'univers en créant un super-soldat puis en le clonant à des millions d'exemplaires ? Évidemment non. Un cénacle occulte se réunit-il dans des bases ultrasécurisées pour planifier la conquête du monde par des agents infiltrés dans les plus hautes sphères gouvernementales ? Encore non.
    Existe-t-il à la surface du globe un génie criminel au QI exceptionnel capable d'inventer une arme terrifiante lui permettant de faire chanter tous les États de la planète? Toujours non. Lex Luthor, tout comme le professeur Moriarty, le Docteur No ou l'organisation du Spectre, habitent l'imaginaire des scénaristes mais pas des souterrains sécurisés sous nos cités, ou des châteaux médiévaux fortifiés, au fond de sombres campagnes au climat transylvanien... À mille lieues de l'attirail fantasmatique de toutes les formes de théories du complot, ces guerres « masquées » se révèlent à la fois bien plus prosaïques et plus complexes à explorer.
    Il faut les chercher sur le terrain de l'influence, des stratégies pour configurer et par conséquent contrôler, de la manière la plus discrète possible, l'espace mental, collectif ou individuel, et le maillage normatif. L'influence, pour reprendre la formule de Walter Lippmann, c'est la « fabrique du consentement ».

  • Des analyses d'expert sur une matière en plein développement, peu explorée dans le paysage de la recherche en marketing Les métiers de services, d'une très grande diversité, sont au coeur d'un environnement de plus en plus évolutif (par exemple, les nouvelles technologies issues notamment du Web ouvrent de nouvelles opportunités). Il devient urgent, alors, d'intégrer cet univers et de s'imprégner de cette "culture" des activités de services et du marketing qui leur est spécifique. C'est l'un des objectifs de cet ouvrage, qui permet aussi d'intégrer des outils spécifiques aux services comme le yield management, la servuction, le marketing interactif ou relationnel.

    Mais ce livre ne s'adresse pas qu'aux seuls spécialistes des services. En effet, pour l'ensemble des firmes, on commence à voir se dessiner une "servicification" des produits : pour se différencier dans un environnement de plus en plus concurrentiel, les entreprises ne peuvent plus se contenter de vendre un produit mais doivent désormais l'accompagner par un service. Créer de la valeur grâce aux services supplémentaires devient alors l'enjeu stratégique essentiel qu'il importe d'intégrer dans toute stratégie marketing. Le marketing des services agit désormais comme un levier supplémentaire au marketing-mix classique. Cet ouvrage détaille l'ensemble de ces aspects.

  • Cet ouvrage collectif est le fruit d'un séminaire organisé par la Fondation nationale pour l'enseignement de la gestion (FNEGE) au cours duquel une trentaine de participants ont pu mettre en perspective les courants de recherche en comptabilité financière et discuter les théories, les problématiques et les méthodologies qui caractérisent cette recherche.
    L'ouvrage insiste notamment sur les approches positives et interprétatives de la recherche comptable. Il dresse un état des questionnements et méthodologies propres aux recherches en audit et montre que la recherche en comptabilité financière se distingue de la recherche en comptabilité de gestion plus par les méthodologies mises en oeuvre que par la nature des questionnements et paradigmes qui les caractérisent.
    A côté des méthodologies fréquemment utilisées par les chercheurs en comptabilité, l'ouvrage plaide en faveur des études de cas en montrant comment elles peuvent permettre au chercheur de développer de nouvelles explications ou de reconsidérer les théories existantes. Une analyse des spécificités de la recherche en comptabilité internationale insiste sur l'harmonisation croissante des systèmes comptables et sur la nécessité de classifier ces systèmes pour mieux comprendre leurs origines et caractéristiques.
    Le courant positiviste est bien sûr, largement examiné en montrant pourquoi et comment les chiffres comptables sont un attribut essentiel du gouvernement de l'entreprise et de son évaluation.

  • Une synthèse des principales connaissances dans le domaine du management changement organisationnel. Cet ouvrage couvre l'essentiel des approches dans ce domaine. Il s'agit d'un ouvrage de référence pour les étudiants, les professeurs et les managers, sur le modèle des " handbook " américains. Ce livre se veut un ouvrage de référence car il vise à faire le tour du sujet, en présentant les travaux de recherche, ainsi que les derniers développements théoriques, formant un ensemble de connaissances dans la discipline. Mais des encadrés et des exemples visant à illustrer les principaux thèmes ou concepts analysés seront intégrés afin de proposer un ouvrage accessible au plus grand nombre sans sacrifier à la qualité de fond.

empty