• Vendu à plusieurs millions d'exemplaires dans le monde, sans cesse réédité depuis sa première parution et plusieurs fois adapté au cinéma, La Planète des singes, le chef-d'oeuvre de Pierre Boulle, est l'un des plus grands classiques de la science-fiction et du roman d'aventures. Y a-t-il des êtres humains ailleurs que dans notre galaxie ? C'est la question que se posent les trois passagers d'un vaisseau spatial survolant une planète proche de Bételgeuse : on y aperçoit des villes, des routes curieusement semblables à celles de notre Terre. Après s'y être posés, les voyageurs découvrent que cette planète est habitée par des singes qui vont les capturer et les soumettre à diverses expériences. Il leur faudra, devant ces singes, faire la preuve de leur humanité...

  • 1845. Vétéran de l'exploration polaire, Sir John Franklin se déclare certain de percer le mystère du passage du Nord-Ouest. Mais l'équipée, mal préparée, tourne court ; le Grand Nord referme ses glaces sur Erebus et Terror, les deux navires de la Marine royale anglaise commandés par Sir John. Tenaillés par le froid et la faim, les cent vingt-neuf hommes de l'expédition se retrouvent pris au piège des ténèbres arctiques. L'équipage est, en outre, en butte aux assauts d'une sorte d'ours polaire à l'aspect prodigieux, qui transforme la vie à bord en cauchemar éveillé. Quel lien unit cette " chose des glaces " à Lady Silence, jeune Inuit à la langue coupée et passagère clandestine du Terror ? Serait-il possible que l'étrange créature ait une influence sur les épouvantables conditions climatiques rencontrées par l'expédition ? Le capitaine Crozier, promu commandant en chef dans des circonstances tragiques, parviendra-t-il à réprimer la mutinerie qui couve ? Désigné comme l'un des dix meilleurs livres de l'année 2007 par Entertainment Weekly et USA Today, Terreur arrive enfin en France. S'inspirant d'une histoire authentique - celle de l'expédition Franklin, qui passionna l'Angleterre victorienne -, Dan Simmons livre un roman sombre et grandiose, d'une intensité dramatique et d'un souffle exceptionnels." Je suis en admiration devant Dan Simmons. " Stephen King

  • Le retour de Michel Jeury à la science-fiction : un événement attendu depuis vingt ans, couronné par le Grand Prix de l'Imaginaire 2011 !
    May a dix ans. Peut-être est-elle en train de mourir. Le Dr Goldberg l'a envoyée en vacances dans la maison ronde, au milieu de la forêt, rejoindre quatre locataires, Thomas et Lola, Nora et la docteure Anne. Ils sont chargés en fait de distraire les enfants malades. Et de leur apprendre le monde. Un monde qui ressemble au nôtre. Mais qui n'est pas le nôtre, qui en est prodigieusement distinct et distant, sur une autre " brane ". Où tout, en réalité, est différent, subtilement ou violemment. Le Dr Goldberg vous expliquera ça. Encore heureux qu'il y ait le changement, sans lequel la vie ne vaudrait pas d'être vécue. La langue de ce roman est étrange. Ce n'est pas tout à fait la nôtre. C'est celle d'un autre univers, parallèle si l'on veut, autorisé par la théorie des cordes, et où les personnages ont la faculté de passer d'un monde à l'autre, voire peut-être de créer des mondes, la faculté de changer.May le monde est peut-être le monde que la petite May mourante est en train de se créer pour y vivre (qui sait ?) à jamais. Peu de romans de science-fiction sont aussi bouleversants. Aucun n'a jamais été aussi loin dans l'originalité en s'attaquant aux règles même du langage sans jamais sombrer dans l'inintelligibilité ou l'obscurité.
    Cette édition numérique comprend :
    - une biographie de Michel Jeury écrite par lui-même
    - une bibliographie complète des oeuvres de Michel Jeury
    - un dossier sur la collection : Ailleurs & Demain, quarante ans de science-fiction
    Grand Prix de l'Imaginaire 2011 Catégorie Roman francophone

  • Les Enfers virtuels, ici divisé en deux tomes, est le septième roman dans cette collection qui appartienne au cycle de la Culture. Les six précédents sont Une forme de guerre, L'Homme des jeux, L'Usage des armes, Excession, Le Sens du vent et Trames. Situés dans le même univers, ils peuvent se lire indépendamment.
    Le cycle se déploie dans une civilisation galactique, la Culture, tolérante, cynique, hédoniste, anarchiste, pleine de bonnes intentions et souvent machiavélique dans sa façon de les réaliser à travers deux de ses branches, Contact et surtout Circonstances spéciales, qui raffole des coups tordus. Elle est environnée d'autres civilisations parfois fort étranges. Mettant en scène des humains, des Intelligences Artificielles de tous calibres et des Extraterrestres plus étranges les uns que les autres, le cycle a tantôt des accents shakespeariens, tantôt avance des réflexions ironiques sur nos moeurs et nos sociétés, projetées dans un univers technologique beaucoup plus avancé que le nôtre. Deux fils s'entrecroisent dans ce nouvel opus. Quelques civilisations galactiques font des univers virtuels informatiques un usage effrayant : puisqu'il est possible d'y copier et d'y projeter les personnalités de défunts, elles ont créé, pour leurs ressortissants supposés criminels ou seulement coupables d'écarts à la loi, des Enfers virtuels aussi épouvantables que possible et d'où personne ne peut s'échapper. Les supplices atroces des damnés dureront aussi longtemps que les univers virtuels puisqu'ils " ressuscitent " chaque fois qu'ils succombent aux sévices infligés. Les civilisations en question estiment ces châtiments nécessaires à leur conservation et à leurs principes moraux : les méchants doivent être punis. Les civilisations plus progressistes et certains opposants à l'intérieur des précitées estiment au contraire ces abominations insupportables et devant être abolies. Veppers est l'homme le plus puissant et le plus corrompu de son système stellaire dans l'Amas de Ruprine. Lededje est son esclave, marquée à vie par une intaille, tatouage fractal qui lui a été infligé à la suite de la banqueroute de son père : sur Ubruater, les dettes sont familiales et c'est ainsi que Lededje a perdu la liberté. Alors qu'elle tente de s'enfuir, elle blesse Veppers qui la tue. Mais avec la Culture, rien n'est jamais simple. Ni définitif. Et Lededje ressuscitée, qui tient à se venger de Veppers, se trouve engagée dans un voyage à travers la Galaxie sur fond de ce qui peut devenir une guerre dans le Réel : une extension regrettable de la guerre dans le Virtuel qui oppose depuis des décennies les tenants des Enfers virtuels et leurs opposants. La Culture n'a pas encore officiellement pris parti pour l'un ou l'autre camp. Mais elle n'aime ni l'idée des Enfers virtuels ni la perspective d'une guerre dans le Réel. Et la vendetta de Lededje pourrait bien avoir sa place dans les projets de Circonstances Spéciales.
    Cette édition numérique comprend :
    - la bibliographie complète des oeuvres de Iain M. Banks
    - un dossier sur la collection : Ailleurs & Demain, quarante ans de science-fiction

empty