• Automne 1955. Toussaint Gariel, maire du village de Saint- Romain, niché dans l'arrière pays varois, est convoqué à la préfécture. Sa mission : annoncer à ses administrés une nouvelle qui va bouleverser leur vie. Leur village va être absorbé par le nouveau camp militaire de Canjuers. Expropriés, les habitants doivent quitter leur maison dans un avenir proche.
    Comment faire accepter l'inacceptable ? Toussaint va devoir faire face à la résistance annoncée des villageois, exacerbée par les jalousies et de vieilles rancoeurs qui refont surface. Quel sera le sort de Saint-Romain et de ses habitants ?

  • Mars 1890, Armand Ligourel, tout juste sorti du conseil de révision qui l'a déclaré apte au service militaire, se retrouve injustement accusé d'un assassinat. Il réussit à s'échapper vers l'Aubrac, terre de son père, où il arrive pour la montée aux estives. Il va y découvrir le métier de buronnier, les valeurs de ces montanhièrs et leur sens de l'honneur sous leurs dehors rustres, au milieu d'étendues immenses.
    Son séjour dans cette petite Sibérie sera l'occasion aussi de percer les secrets de sa famille paternelle, une histoire de vengeance hors du commun qui remonte à plus de deux générations ...

  • En pleine réunion communale, entre les débats sur les monuments aux morts et les droits de pacage, les élus abordent une nouvelle inquiétante : le maire et Léopold, deux anciens du village, ont reçu des lettres anonymes ! S'ensuivent des événements intrigants, tels que le vol de pains, des agneaux qui disparaissent : autant d'incidents qui perturbent ce village et semblent étroitement liés au premier conflit mondial...

  • Ils ont forgé l'histoire du Gard. Par leurs talents, leurs innovations, leurs aventures..., ces personnages d'exception ont offert un grand destin à leur département. Bon nombre d'entre eux sont restés célèbres comme Alphonse Daudet, Jean Nicot, le président de la République Gaston Doumergue ou Régine Crespin, célébrissime cantatrice... Mais qui se souvient de Paul Roussenq, étrange bagnard qui détiendra le record des peines de cachot en France ; de Madeleine Brès qui deviendra la première femme médecin de notre pays malgré d'innombrables obstacles ; de Paulin d'Anglas de Praviel, miraculé du célèbre naufrage de La Méduse ou encore de Jean-Edouard Adam, inventeur méconnu qui révolutionnera l'industrie des boissons ? Epoustouflante, enlevée, la vie de ces 50 explorateurs, écrivains, peintres, rebelles, hommes politiques, scientifiques, artisans gardois... se lit comme un véritable roman.

  • La nuit des vendanges

    Alain Delage

    Depuis qu'il est veuf, Corentin partage sa vie entre son vignoble et l'organisation de manifestations caritatives au village. Lors d'une soirée, il rencontre Carmen, nouvelle arrivée au village. Ces deuxlà tombent vite amoureux, mais quand Carmen expose son projet à Corentin, elle n'a pas son soutien : pourquoi s'intéresse-elle à la généalogie du village ? Corentin sent le danger de lourds secrets enfouis, sans se douter qu'il en sera le principal intéressé...

  • Remariée, trop rapidement selon certains, avec l'ami de son défunt époux, Paule doit faire face non seulement aux protestations des villageois mais aussi de sa propre famille... Bernard, ayant accepté de prendre en charge les enfants de la brave fermière, peine à se faire admettre par sa fille aînée, Apollonie. Après plusieurs tentatives infructueuses de rapprochement, le couple décide de fuir sa terre, alors que bien des secrets les entourant n'ont pas encore été révélés...

  • Alain Delage évoque les histoires de Nîmes et aborde les aspects méconnus de cette cité plus que deux fois millénaire, à travers quatres thèmes : Mystères d'un art de vivre, Discrètes empreintes, Énigmes et destins étonnants, Singuliers témoignages.

  • Comme tous les ans à la Saint-Blaise, le Pétassou, figure emblématique du village, traverse les rues avec à sa suite des enfants rieurs prêts à crever la vessie de porc gonflée sur son dos. Mais, cette année, la fête va tourner court. Le Pétassou est retrouvé mort. Sylvestre, le fils de l'adjoint au maire, qui devait revêtir le costume cousu par Marie,la fille du maire, a fui le village en compagnie de sa belle.
    Et, sous le costume, on découvre le corps d'un inconnu. Qui est-il ? Qu'est-ce qui a poussé les deux amoureux à dissimuler leur fuite ? Le maire et son adjoint enquêtent...

  • Connaissez-vous bien les pays Gardois ? Quelle est la particularité des saints sur les vitraux de l'église d'Aiguèze ? Quel personnage hante les rues de Trèves, chaque année, le premier week-end de février ? Des Fous de Dieu aux Rebelles, mes Contes à mi-voix font Le Bonheur du manchot. Qui suis-je ? Quel est le nom du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle qui passe par Saint-Gilles ? Les toits de Boucoiran sont dominés par une tour haute d'une quarantaine de mètres. A quoi sert-elle ?

  • Nîmes

    Alain Delage

    Nîmes a bien changé au cours des siècles. Même ses monuments antiques ont connu des modifications et des utilisations variées ! A une époque où le promeneur, trop pressé, ne prend plus le temps de découvrir ce qui l'entoure, Alain Delage nous propose de faire une pause et de revenir sur le passé. En comparant des vues modernes à des gravures, des photographies et des cartes postales anciennes, il nous montre l'évolution de la ville et nous invite à une flânerie historique et anecdotique dans la « Cité des Antonins ». A quoi ressemblait l'Esplanade il y a cent ans ? Pour quelles raisons les Nîmois disent-ils « Camargue » pour désigner le lycée Ernest Hemingway ? La place Belle Croix a-t-elle toujours été aussi passante?? Comment le Carré d'art a-t-il « atterri » à son emplacement actuel ? Autant de questions simples qui trouvent une explication dans ces pages.

  • L'Enfant des murmures

    Alain Delage

    Nommé à Esteilhargues, Henri Castan, jeune abbé déterminé, pense y trouver la sérénité d'une paroisse rurale. Mais il va découvrir, par l'entremise d'Augustine, sa servante au fort caractère, que le village subit d'incessantes querelles entre les paroissiens et les anticléricaux, menés par le maire en personne. Dès son arrivée, il est appelé pour calmer la colère d'Achille Mestre envers sa fille Céleste, qui ne souhaite pas se soumettre au mariage arrangé par son père.
    Epaulé par Augustine, qui semble étrangement émue par cette discorde, l'abbé va prendre fait et cause pour la jeune fille, sans se douter qu'il s'engage dans une quête personnelle tout à fait invraisemblable...

  • Une découverte intéressante de l'univers de la passementerie.

    Une héroïne qui va au-devant de lourdes révélations.

    La sympathie et l'humour de l'auteur au service de son écriture !

    À la mort de son père, Marie-Louise se retrouve seule pour gérer l'auberge familiale. Son mari, Gustave, travaille dans le milieu de la passementerie et ne compte pas abandonner son métier pour aider sa femme. Pourtant, il reçoit des menaces, ses clients lui tournent le dos un à un, sa femme est inquiétée... : son passé serait-il en train de le rattraper ?

  • Cet ouvrage comprend : - un guide présentant 80 espèces de plantes classées en fonction de la couleur dominante de leurs fleurs, avec, pour chacune :- un texte comportant description, confusions possibles, écologie, usages, vertus.- une fiche « technique » mentionnant nom scientifique, famille botanique, taille, période de floraison, habitats principaux, altitude, longévité, fréquence, statut de protection- une photographie des fleurs gros plan- un dessin de la plante entière Recherche facile grâce à des onglets de couleur - un carnet de terrain comprenant :- quelques éléments de botanique- comment photographier les plantes- calendrier de la floraison des fleurs de Corse- carnet d'observation des fleurs de Corse

  • Comme tous les ans à la Saint-Blaise, le Pétassou, figure emblématique du village, traverse les rues avec à sa suite des enfants rieurs prêts à crever la vessie de porc gonflée sur son dos. Mais, cette année, la fête va tourner court. Le Pétassou est retrouvé mort. Sylvestre, le fils de l'adjoint au maire, qui devait revêtir le costume cousu par Marie, la fille du maire, a fui le village en compagnie de sa belle. Et, sous le costume, on découvre le corps d'un inconnu. Qui est-il ? Qu'est-ce qui a poussé les deux amoureux à dissimuler leur fuite ? Le maire et son adjoint enquêtent...

  • L'étrangère de Collonges

    Alain Delage

    • De boree
    • 18 Septembre 2015

    Pierre, accompagné de sa mère énergique, Marcelline, et de son frère sourd et muet, travaille au domaine dont Paul est le métayer. Ce dernier est de bon conseil et fournit au jeune homme une affection nécessaire depuis la perte de son père.
    Lors de la fête de fin des moissons, attiré par un bruit inhabituel dans le fenil, Pierre découvre une jeune étrangère violentée par des ouvriers agricoles. Il décide de la garder auprès de lui et de la protéger, contre l'avis de Marcelline, furieuse, et de Paul, curieusement troublé par les événements. Cette nouvelle arrivante brisera-t-elle la belle et fragile harmonie du domaine ?

  • Réalisé à l'initiative de chercheurs et de professionnels des mémoriaux en région Rhône-Alpes, regroupés dans le réseau Memorha, cet ouvrage collectif, présenté sous la forme d'un carnet de visites et de rencontres, s'adosse à un travail d'enquête et de documentation mené à Berlin et à Ravensbrück.
    Il éclaire la vitrine mémorielle actuelle de Berlin par une approche concrète, actuelle, documentaire des différents lieux de mémoire et d'histoire. Des visites commentées sont complétées par des rencontres avec des professionnels, des historiens, des sociologues, des conservateurs, des politologues, des élus qui proposent des analyses et des mises en perspective. Les développements principaux sont consacrés à la période nazie et à la mémoire de la RDA dans l'Allemagne réunifiée que complète une réflexion sur les défis de ces mémoires dans une société d'immigration et sur l'Art des mémoires dans la ville.
    Ce questionnement du travail de mémoire " in situ " aide à approcher la notion théorique de travail de mémoire, qui n'est pas seulement travail de " deuil ", de commémoration ou de repentance mais effort de clarification de l'histoire, réflexion sur ses formes de transmission et ses usages présents.

  • La langue française est en pleine mutation. Alain Bladuche-Delage constate que, pour la première fois dans notre histoire linguistique depuis le XVIIe siècle, il n'y a plus de référence certaine, pas même le Dictionnaire de l'Académie française. Les divers dictionnaires se font concurrence et chacun donne sa propre façon de voir. Ce petit traité fait l'inventaire d'un français en quête d'expressions nouvelles, qui adapte les mots aux exigences de la vie et à des sensations inédites. Les perceptions les plus récentes doivent trouver leur formulation. Par exemple, la question du masculin et du féminin. Pourquoi le premier continue-t-il de , " l'emporter ", sur l'autre dans le cas du pronom , " ils ", alors qu'il y a tant d' " elles " chargées d'un porte-feuille de ministre, tant de médecins des deux sexes ? Autrement dit, comment se fait-il que l'effort qui tend à rendre visible le féminin (l' " auteure ", la " procureure ") n'aille pas jusqu'à la création d'un pronom masculin-féminin pluriel (" ilelles ", " iles ", " eliles ") ? Les tropes se multiplient (Bercy refait ses comptes, l'Elysée discute...), les emplois se chevauchent (l'empire et l'emprise, le truchement et l'intermédiaire, l'évincement et l'éviction, le mental et le moral... ) ; des tenues connus de tous, comme la manivelle, sortent peu à peu de l'usage ; des acceptions inconnues, des emplois improbables apparaissent partout : le souci devient un problème, le verbe gérer sert à tout, rentrer veut dire entrer, réouvrir concurrence rouvrir, etc. Alain Bladuche-Delage dresse par petites touches un état des lieux du français en métamorphose permanente. Certaines expressions aujourd'hui controversées trouveront-elles demain leur place dans le " bon usage" ?

  • Les journaux ont longtemps mis en bonne place des chroniques concernant le langage, mais la même mésaventure qu'à beaucoup de réalités de la vie courante leur est arrivée : leur objet a été oblitéré par la société des savants.
    Or, le français n'est pas une science ; il se fait connaître aussi par d'autres chemins que ceux de la description scientifique.
    Les chroniques langagières se font rares. Leurs lecteurs ne se sont pas tournés pour autant vers des ouvrages techniques. En même temps, tout laisse penser qu'ils ne se sont pas non plus désintéressés de l'affaire.
    Le présent volume est un recueil des chroniques qui paraissent encore chaque samedi dans le journal La Croix.
    A.
    B.-D.
    Les exercices d'Alain Bladuche-Delage, non seulement décortiquent d'ardus problèmes d'orthographe, de syntaxe et de grammaire, mais - ce qui ne gâte rien - ils procurent en outre un véritable plaisir de lecture. La langue n'est vivante que dans la mesure où elle est le patrimoine et la création quotidienne de tous et de chacun, et comment le faire mieux sentir qu'en jouant avec les mots et les expressions de chaque jour, que nous rencontrons à chaque coin de rue (ou de journaux écrits, radio- ou télédiffusés) ? Ces textes se lisent " comme un roman ", on y apprend beaucoup et on sourit souvent...
    L'occasion ou jamais de (re)prendre une belle leçon de français.

empty