• Les Eaux de Salins-Moutiers, par le Dr Michel Date de l'édition originale : 1886 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • Les retraites ouvrières et paysannes : discours et propositions de loi / de M. Henri Michel,...
    Date de l'édition originale : 1906 Appartient à l'ensemble documentaire : PACA1 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Si Henri Michel - éminent spécialiste de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale - a choisi d'étudier particulièrement les six premiers mois du gouvernement de Vichy, c'est qu'au cours de cette période furent prises les trois options fondamentales du régime, qui devaient définitivement l'engager : l'instauration de la « Révolution nationale », la rupture avec la Grande-Bretagne, la collaboration avec l'Allemagne - options qui ne découlaient pas nécessairement de la demande d'armistice. Qu'il s'agisse de l'Assemblée nationale du 10 juillet, des mesures de répression prises par le nouveau régime, de l'application de la convention d'armistice par le vainqueur, des vues de Hitler et de Mussolini sur la France, des divergences qui ont pu s'élever entre Weygand et Laval, du rôle de Darlan, des idées personnelles de Pétain, de la vie à Vichy, des réformes sociales et économiques, des relations avec la Grande-Bretagne et avec les États-Unis, tous ces problèmes, et bien d'autres encore, s'éclairent d'un jour nouveau. Naturellement, c'est à retracer la « collaboration », sa genèse, l'idée que s'en faisaient les gouvernements de Vichy, les résultats qu'ils en escomptaient, que Henri Michel s'est surtout appliqué. L'exploitation des documents allemands et des documents américains lui permet de déceler les intentions et les arrière-pensées, de comprendre pourquoi a eu lieu l'entrevue de Montoire, et de retrouver les véritables raisons du renvoi de Pierre Laval. La politique du gouvernement de Vichy n'est pas jugée d'après l'optique de la victoire alliée en 1944, mais replacée dans la sombre lumière du moment où elle fut conçue ; ainsi apparaissent les erreurs de prévisions qui sont à son origine. Mais, même la relation des premiers gestes de la résistance clandestine, tirée des papiers des troupes d'occupation, n'a jamais été traitée de cette façon, qui montre comment elle est née d'une réaction spontanée de la population.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • De l'influence de l'eau potable sur la santé publique, ou Recherches sur l'hygiène / par H. Michel,...
    Date de l'édition originale : 1884 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • La Seconde Guerre mondiale fut un cataclysme, et le monde d'après ne ressemblait plus à celui d'avant.
    Que s'est-il donc produit durant ces six années ? La tâche de la première génération d'historiens qui suivit le conflit fut de rassembler les faits, de rechercher et de sauvegarder les témoignages, d'inventorier les sources, de les traquer jusqu'au fond des villes et des villages. Telle fut l'ouvre à laquelle s'attachèrent Henri Michel et le Comité d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale. Si les historiens d'aujourd'hui scrutent autrement cet épicentre de l'autre siècle, l'ouvrage d'Henri Michel n'en demeure pas moins un livre fondateur, une synthèse inégalée nous offrant une histoire chronologique, à la portée de tous, drue, humaine, indispensable à l'homme d'aujourd'hui pour cerner ce terrible XXe siècle dont il est issu.
    Un livre fondateur, une synthèse inégalée sur la Seconde Guerre mondiale par Henri Michel (1907-1986), qui fonda avec Lucien Febvre et Pierre Renouvin le Comité d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale, organisme international regroupant les historiens de 38 pays, dont il a dirigé les travaux pendant plus de trente ans avant de le présider

  • La Seconde Guerre mondiale fut un cataclysme, et le monde d'après ne ressemblait plus à celui d'avant. Que s'est-il donc produit durant ces six années ?

    La tâche de la première génération d'historiens qui suivit le conflit fut de rassembler les faits, de rechercher et sauvegarder les témoignages, d'inventorier les sources; de les traquer jusqu'au tond des villes et des villages. Telle fut l'oeuvre à laquelle s'attachèrent Henri Michel (1907-1986) et le Comité d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale qu'il anima pendant plus de trente ans.

    Si les historiens d'aujourd'hui scrutent autrement cet épicentre de l'autre siècle, l'ouvrage d'Henri Michel n'en demeure pas moins un livre fondateur, une synthèse inégalée nous offrant une histoire chronologique, à la portée de tous, drue, humaine, indispensable à l'homme d'aujourd'hui pour cerner ce terrible XXe siècle dont il est issu.

  • En U.R.S.S. comme en France, au Danemark comme en Grèce, les armées allemandes se sont heurtées, au cours de la Seconde guerre mondiale, à des ennemis d´autant plus redoutables qu´ils étaient souvent insaisissables. Si de nombreux auteurs ont consacré des ouvrages aux différents aspects de la Résistance française, nul n´avait tenté d´évoquer, d´expliquer, de définir l´ensemble de ce phénomène historique, multiforme et vivant, que fut la guerre de l´ombre en Europe de 1940 à 1945.
    Henri Michel, secrétaire général du Comité d´histoire de la Seconde Guerre mondiale, auteur de nombreux ouvrages, dont une Histoire de la Seconde Guerre mondiale, a rassemblé des documents, recueilli des témoignages dans tous les pays occupés. Il retrace l´évolution générale de la résistance, des actes isolés de sabotage aux insurrections nationales, révèle ce que fut l´attitude des Trois Grands face aux résistances nationales au cours de ces années terribles. Grâce à lui, nous revivons l´épopée héroïque des combattants polonais, danois, grecs, nous comprenons pourquoi Tito l´a emporté sur Mihaïlovic et nous apprenons une des grandes leçons de l´histoire contemporaine, plus actuelle que jamais : les armées régulières, qu´elles soient allemande, française ou américaine, ne peuvent jamais réduire des nations malgré elles, mais les maquisards ne peuvent triompher que s´ils sont soutenus par des forces organisées à l´intérieur ou à l´extérieur.

  • Paris résistant

    Henri Michel

    Paris résistant est le deuxième tome d'une étude de Paris pendant la guerre. Le premier, Paris allemand, décrivait l'emprise de l'occupant sur toutes les activités de la grande ville; du moins apparemment. En fait, une résistance clandestine est née assez rapidement, spontanée d'abord, encouragée et soutenue par la France Libre et par la Grande-Bretagne; toujours largement minoritaire dans la population, elle a recruté dans tous les milieux, politiques, sociaux, professionnels, confessionnels.

    Henri Michel montre comment elle s'est développée et s'est enhardie en inventant ses modes de combat; satire de l'occupant, textes et journaux clandestins, collecte de renseignements, solidarité pour les personnes en danger, manifestations, sabotages et attentats, grèves, pour s'épanouir dans l'insurrection d'août 1944. Paris devient ainsi « le plus gros maquis de France ».

    En réalité cet ensemble recouvrait plusieurs courants - gaulliste, socialiste, communiste - et plusieurs types de groupements - mouvements, réseaux, partis, syndicats. Ils se connaissaient mal, et coopéraient difficilement. La rupture, toujours latente, ne s'est pas produite, tout le monde reconnaissant l'autorité du général de Gaulle et, en définitive, toutes les parties jouant le jeu de la démocratie. Peu à peu les organismes de la Résistance et leurs services communs ont établi leur siège à Paris, devenu ainsi la capitale d'un pouvoir clandestin qui prendra sans difficulté la place du pouvoir de Vichy, et imposera aux Alliés une libération de la ville plus rapide qu'ils ne l'avaient prévue, et moins coûteuse qu'on l'avait redouté.

    Agrégé d'histoire, docteur ès lettres, directeur de recherches honoraire au CNRS, Henri Michel a dirigé pendant plus de trente ans un organisme interministériel, le Comité d'Histoire de la Deuxième Guerre mondiale; il dirige encore la « Revue » et il préside le Comité international d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale. Il est l'auteur de plus de vingt livres et d'une bonne centaine d'articles de revues ou de communications à des colloques. Parmi ses principaux ouvrages, citons : Les Courants dépensée de la Résistance, Jean Moulin l'unificateur, La Drôle de guerre, Vichy année quarante, La Guerre de l'ombre et une Histoire du deuxième conflit mondial en 2 tomes. Les trois derniers livres ont été édités par Albin Michel : Le Procès de Riom, Paris allemand, et sa contrepartie, Paris résistant.

    Pour l'ensemble de son oeuvre d'historien, Henri Michel s'est vu décerner le Grand Prix national d'histoire en 1980.

  • Et Varsovie fut détruite

    Henri Michel

    Sous ce titre, c'est en réalité tout le drame de la Pologne entre 1939 et 1946 que Henri Michel étudie. La première à avoir tenu tête seule, à Hitler, ses armées écrasées en quelques semaines de combats, la Pologne est une nouvelle fois occupée par ses deux puissants voisins, l'Allemand et le Russe, et partagée entre eux; tout oppose Allemands nazis et Russes communistes; mais une identique hostilité les rapproche, contre la Pologne.
    Cependant, les Polonais sont unanimes à rejeter ce double asservissement. Sur tout leur territoire, s'est levée et organisée la plus puissante résistance clandestine de toute l'Europe occupée; elle constitue un véritable "État clandestin". Un immense effort, une masse de souffrances sans équivalent, pour ne recueillir que les fruits amers de l'ingratitude de l'Histoire.

    En août 1944, l'insurrection de Varsovie est le point culminant du drame polonais. Exemple unique dans toute la guerre : la population d'une grande ville se soulève, pour affirmer au monde, mais d'abord à ses alliés, que la Pologne vit toujours. Peu aidée par les Anglais et les Américains, l'insurrection est écrasée par l'occupant allemand après 63 jours de combat; parvenus sur la rive droite de la Vistule, l'Armée Rouge a assisté, en spectatrice, à la destruction de la grande ville, à la mort de 200 000 de ses habitants, à la déportation de 500 000 autres. Un comportement valeureux, romantique, s'est achevé par un échec tragique.

    C'est donc à retrouver les origines de la Pologne actuelle que ce livre nous convie. Henri Michel explique les raisons de l'abandon de la Pologne par les Anglais et les Américains, et aussi celles de l'hostilité de Staline, qui avait dissous le parti communiste polonais en 1938. Il montre comment une poignée d'hommes, dont aucun n'avait l'envergure d'un Lénine, a pu imposer à un grand peuple un système politique, social et économique dont il ne voulait pas. Et il s'interroge sur les chances qui peuvent rester à la Pologne de recouvrer un jour son identité nationale et sa liberté d'action.

    Agrégé de l'Université, docteur ès lettres, directeur honoraire de recherche au C.N.R.S., Henri Michel est président du Comité international de la 2e Guerre mondiale et directeur-fondateur de la Revue d'Histoire de la 2e Guerre mondiale. Il est l'auteur de plus de vingt livres sur la 2e Guerre mondiale dont, chez Albin Michel : Le procès de Riom, Paris allemand, Paris résistant. Pour l'ensemble de son oeuvre, qui comprend une histoire globale du "Deuxième conflit mondial" (en deux tomes, aux Presses Universitaires de France), Henri Michel s'est vu décerner le Grand Prix national d'histoire en 1980.

empty