• « Poésie/Gallimard » est une collection au format poche de recueils poétiques français ou traduits. Chaque volume rassemble des textes déjà parus en édition courante - tantôt du catalogue Gallimard, tantôt du fonds d'autres éditeurs -, souvent enrichis d'une préface et d'un dossier documentaire inédits. Élégant viatique pour les amateurs de poésie, la collection offre des éditions de référence, pratiques et bon marché, pour les étudiants en lettres. Aujourd'hui dirigée par André Velter, poète, voyageur et animateur de plusieurs émissions sur France Culture, la collection reste fidèle à sa triple vocation : édition commentée des « classiques », sensibilité à la création francophone contemporaine (Guy Goffette, Ghérasim Luca, Gérard Macé, Gaston Miron, Valère Novarina...) et ouverture à de nombreux domaines linguistiques (le Palestinien Mahmoud Darwich, le Libanais d'origine syrienne Adonis, le Tchèque Vladimír Holan, le Finnois Pentti Holappa, le Suédois Tomas Tranströmer et récemment l'Italien Mario Luzi, deux mois seulement après sa disparition...).

    Ajouter au panier
    En stock
  • Métro
    [...] En ces temps-là
    On vous poinçonnait le ticket et pas qu'aux Lilas
    Il y avait les voitures de première classe
    Qui sentaient la première classe
    Comme Mireille Balin dans Pépé le Moko
    Avant d'entrer dans les stations on lisait
    Sur le mur du tunnel
    « Du Bo du Bon Dubonnet »
    Et ça rappelait l'avant-guerre
    À ceux qui ne l'avaient pas vécue
    (Aux autres aussi d'ailleurs)
    Pierre Dac
    Vendait des enclumes « à la sauvette »
    Dans les couloirs de la station Campo-Formio
    Ah jeunesse !
    Ah jeunesse !
    Ah !

    Mais en ces temps-là
    N'est-ce pas
    Il n'y avait pas de station dont le nom de baptême fut
    BOBIGNY-PANTIN-RAYMOND QUENEAU
    Ceci
    Compense
    Cela
    />
    Jacques Roubaud.

  • Des moineaux écoliers et des autruches affolées. Un dinosaure qui danse avec les biches, la reine des brebis descendant la Seine en voilier. Mais aussi... un quatuor de girafes, un écureuil qui cherche ses noisettes et une famille Raton Laveur. Des visages et des paysages, l'orthographe qui n'en fait qu'à sa tête... Une dernière goutte de pluie, une moule rêvant de terres lointaines... Les animaux font la ronde avec les mots et la nature devient poème.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Partition rouge

    Jacques Roubaud

    • Points
    • 5 Avril 2007

    La création mythique des peuples indiens, l'usage et l'invention des noms indiens, les métamorphoses animalières, les litanies des chamans et médecins, tels sont les grands thèmes regroupés dans cette anthologie de référence.
    Poèmes, petites chansons, légendes, incantations, épopées se déploient au fil du livre et tracent une conception toute particulière de la langue, de la parole, de l'écrit. pour les indiens d'amérique du nord, qui s'appelaient simplement "les hommes" ou "le peuple", le mot était un acte, le poème agissait, l'art était la vie même. véritable partition poétique, à la fois cosmogonique et musicale, d'une liberté d'imagination sans pareille, cette anthologie est un formidable hymne à la beauté.

  • Proposer une Anthologie personnelle à Jacques Roubaud, si attentif à la composition de chacun de ses livres de poésie, c'est engager le mathématicien-poète sur une voie aléatoire, celle qui retient de recueil en recueil les énoncés et les équations majeures.
    De [Signe d'appartenance] qui ouvre le champ poétique de Jacques Roubaud aux improvisations suscitées par un poème japonais du XIVe siècle, d'une autobiographie rêvée dix-huit ans avant sa naissance à une exploration de la diction poétique, d'un deuil intense et noir à une méditation sur «le vide vivant de la vie», d'une déambulation méticuleuse dans les rues de Paris à une suite de sonnets tout bruissant d'Angleterre, avant de côtoyer l'infinitif de la mort, tel est ce parcours à la fois ponctuel quant aux rendez-vous que le poète s'est fixé et d'une prodigieuse diversité quant aux formes convoquées, utilisées et sans cesse réinventées.

  • La belle hortense

    Jacques Roubaud

    La belle hortense est un roman.
    En effet, on y trouve une héroïne, hortense, qui est belle. un criminel, la terreur des quincailliers. un détective de génie, l'inspecteur blognard. un jeune homme amoureux de l'héroïne. un épicier philosophe, eusèbe, et le père sinouls, organiste. et surtout, surtout il y a un chat, alexandre vladimirovitch.
    Dans ces conditions, il n'est pas étonnant que des aventures se mettent à arriver, oú un pays mystérieux, la poldévie, joue un rôle qui ne l'est pas moins.

  • De la tradition vénérable des arts de la mémoire on déduit une nouvelle manière d'envisager la mémoireelle-même. L'inventeur des arts de la mémoire est aussi l'inventeur de la poésie comme activité artistique autonome, comme art dont le matériauessentiel est la langue. C'est ce lien entre poésie et mémoire qui donne son sens à la tentitive de survie de la poésie dans le monde, aujourd'hui.

  • Hortense, l'héroïne de la belle hortense, est amoureuse du prince de poldève gormanskoï.
    Le prince aime hortense activement. un autre prince, également poldève et criminel, désire hortense bestialement.
    Dans l'enlèvement d'hortense, la poldève-connection se précise. hortense est menacée. un meurtre est commis. l'inspecteur blognard cherche à résoudre l'énigme. la jeune carlotta, lycéenne, et son poney, le prince cyrandzoï volent au secours d'hortense.
    Et alexandre vladimirovitch ? il n'est pas aussi loin qu'on pourrait le croire.

  • L'exil d'hortense

    Jacques Roubaud

    • Points
    • 12 Mars 1996

    Hortense, déjà héroïne de la belle hortense et de l'enlèvement d'hortense, a suivi son prince et amant dans son pays, la poldévie.
    Mais les ennemis du couple ne désarment pas. ils ourdissent un complot dont on ne peut s'empêcher de dire qu'il est infâme. ces machinations donnent à l'exil d'hortense sa tonalité tragique.
    L'inspecteur blognard ne désarme pas dans sa lutte contre les criminels, fussent-ils poldèves. une chatte, ophélie, aux yeux bleus et innocents, est envoyée au secours d'hortense. que va-t-il se passer ?.

  • Il y a beaucoup d'animaux des longs des courts des gras des beaux animaux de tout le monde à chacun je donne un poème jacques roubaud.
    Un poète contemporain, adepte des jeux de langage. une postface drôle et instructive. une collection pour découvrir ou redécouvrir la poésie, de 8 à 88 ans. un ouvrage recommandé par l'education nationale.

  • Quand ma soeur est née, j'avais un peu moins de quatre ans. On me demanda si j'étais content. Je répondis (ai-je appris) que je m'étais déclaré content « d'avoir une tortue et une petite soeur ». Rien que d'assez banal.
    Quand mon plus jeune frère est né, le benjamin de notre famille, j'en fus, je m'en souviens, très heureux. C'était la nuit de la Saint-Jean de 1939. Il s'est suicidé en 1961. Il était le préféré, je pense, je pense avoir toujours pensé, de ma mère. Peut-être des autres membres de notre famille. Je ne sais pas.
    Comment faire ? Une solution, une seule : être un benjamin.

    Autobiographique est ce roman, ce brouillon de roman, donc, comme je viens de le décider ; de même tout roman est autobiographie de celui qui lui donne son nom.
    Écrire et publier son autobiographie n'a guère de sens. Pourquoi n'y en aurait-il qu'une ? Si on en composait une tous les dix ans, par exemple, ce serait déjà moins une prétention ridicule à transmettre au monde LA vérité sur soi-même. Toutes les autobiographies que je connais prétendent cela.
    ¿Je n'ai pas le temps, je n'aurai pas le temps de tendre à l'excellence dans la composition de mon roman. Je sais qu'il faut, qu'il faudrait que les chapitres se suivent et ne se ressemblent pas, tout en étant confinés dans des dimensions raisonnables, peut-être préétablies par l'Auteur, qui cependant ne peut être ni Diderot, ni Stendhal, qui ne doit pas s'efforcer à jouer Monsieur de Chateaubriand ou Christine Angot, bien que parlant, comme eux, de moi et encore de moi.

    J. R.

  • Tridents

    Jacques Roubaud

    • Nous
    • 8 Novembre 2019

    Événement pour les éditions Nous, ce livre rassemble presque 20 années de travail : Jacques Roubaud a écrit plus de 4 000 poèmes de cette forme qui est réduction extrême mais qui constitue dans le temps un immense corpus. Ce sixième livre de Jacques Roubaud aux éditions Nous rassemble pour la première fois l'ensemble des poèmes écrits dans la forme éponyme, dont Roubaud dit qu'elle est « la seule » qu'il ait véritablement inventée en poésie.

  • Traduire, journal

    Jacques Roubaud

    • Nous
    • 16 Mars 2018

    Jacques Roubaud est l'un des plus grands poètes contemporains. Son Grand incendie de Londres a marqué la prose française des dernières décennies. C'est également un théoricien réputé. Mais il y a encore un autre Roubaud, moins perçu : le traducteur. C'est cette pratique de la traduction, régulière et importante, que ce livre a rendu visible, il y a 17 ans. Traduire, journal a été l'un des livres fondateurs des éditions Nous au moment de leur création - il brûla quelques mois plus tard dans l'incendie des Belles Lettres et devint presque aussitôt épuisé.
    Traduire, journal est un journal de traduction, traduction de poèmes, présentés selon l'ordre chronologique (des années 1970 aux années 2000). Un très grand nombre de poètes américains y sont présentés (David Antin, Mina Loy, George Oppen, Ron Padgett, Charles Reznikoff, etc.), souvent traduits alors pour la première fois.
    Certains poètes sont traduits à pusieurs reprises, au fil des ans (Gertrude Stein, Louis Zukofsky). On y trouve aussi Dante et le troubadour Arnaut Daniel.
    Traduire, journal ressort aujourd'hui dans une version complétée - quelques textes avaient été oubliés (William Bronk par exemple), d'autres ont été traduits depuis (Zukofsky à nouveau) - et avec une postface très éclairante d'Abigail Lang. Traduire, journal c'est plusieurs livres en un : une anthologie subjective, un journal de traduction, une traversée de la poésie américaine et une incitation à la découverte.

  • Ode à la ligne 29 des autobus parisiens Jacques Roubaud est l'une des voix les plus importantes de la littérature française contemporaine. Cela ne l'empêche pas de prendre des bus.

    Jacques Roubaud a emprunté pendant des années les bus de la ligne 29 qui, partant de Saint-Lazare, traversent Paris d'ouest en est pour finir leur trajet à la porte de Montempoivre, près de Saint-Mandé. De ses pérégrinations régulières, il a conçu Ode à la ligne 29 des autobus parisiens.

    Ce texte drolatique, décomposé en 35 strophes - autant que la ligne 29 compte d'arrêts - est comme une synthèse du travail de cet écrivain. On y retrouve l'ensemble de ce qui caractérise son oeuvre?: la prédilection pour les textes à contrainte (l'ode est uniquement composée d'alexandrins), l'amour des parenthèses (l'ode comprend jusqu'à 9 niveaux de digressions suggérées par les paysages parisiens traversés), l'humour (l'ode réinvente quelque peu l'orthographe et aime passer par les pensées les plus diverses), l'érudition (certaines digressions nous rappellent que l'auteur est notamment un spécialiste de la poésie des troubadours) et enfin l'exploration de la ville : connu pour avoir parcouru à pied absolument toutes les rues de Paris, Jacques Roubaud invite cette fois-ci à une déambulation lente dans le coeur de cette ville, suivant le trajet d'un bus arrêt après arrêt.

    Paris est depuis Villon une ville arpentée par des poètes, mais rares sont ceux qui, parmi ces derniers, sont entrés dans la mémoire collective. Concernant les transports urbains, il y avait notamment l'inconditionnel de la ligne S et des exercices de style qu'était Raymond Queneau. Désormais, il y aura probablement le passager de la ligne 29 et ses alexandrins multicolores.

  • C'est vous les animaux, les animaux dont nul ne parle, nul ne dit mot.
    Mais maintenant tout va changer, grâce à moi vous êtes vengés. enfin l'heure de gloire sonne pour les animaux de personne ! jacques roubaud. un poète défenseur des animaux oubliés. en postface, un vrai faux extrait de la gazette des explorateurs lexicographes. une collection pour découvrir ou redécouvrir la poésie, de 8 à 88 ans.

  • Jacques Roubaud a beaucoup écrit pour les enfants. Pour lui : «la poésie est l'enfance dans la langue.» «J'aime bien raconter des histoires ou composer des poèmes sur et pour des animaux», dit-il. «C'est pourquoi je m'adresse particulièrement aux enfants, qui eux-mêmes s'intéressent aux histoires et aux animaux. Pour écrire des histoires ou des poèmes, il suffit de ne pas employer de mots trop difficiles (sauf les mots inventés, mais ceux-ci ne sont pas difficiles pour les enfants, ils en inventent tout le temps), ni de parler de choses trop horribles (il y en a assez comme ça dans le monde)».

  • Ce volume rassemble un demi-siècle de réflexions dans une forme particulière de prose que j'appelle remarques.

    Il se compose de 15 sections de 317 remarques chacune.

    317 est un nombre premier ainsi que son palindrome écrit 713.

    Pour des raisons numérologique liées au contenu, bien que non justifiées conceptuellement, 317 a été choisi pour trois raisons :

    ? 317 est le nombre de sonnets du Rerum Vulgarium Fragmenta de Pétrarque ;

    ? c'est le nombre fétiche de Khlebnikov ;

    ? enfin 317 est un des nombres de Perec.

  • Le titre de ce livre est un symbole mathématique, le signe de complément. Montage de raretés et d'inédits, C contient des poèmes composés entre 1962 et 2012. Le livre est construit en cinq parties. Chaque partie comprend plusieurs chapitres. Il y en a en tout 26. Le principe de la composition est d'offrir à la lecture : en premier lieu des séquences de poèmes, volontairement omis dans plusieurs des livres publiés par l'auteur depuis 1967. Des compléments, donc (d'où le titre). En second lieu, d'autres séquences de poèmes qui, en entrelacement avec les premières, font de chacun des ouvrages « complémentés » une partie d'un livre unique, qui les rassemble et les englobe.

    Dire clairement.
    Et se taire.
    Clairement aussi .

  • La dissolution

    Jacques Roubaud

    • Nous
    • 5 Novembre 2008

    Si le projet, finalement, est dissous, si la poétique qui le prolongeait se dissout également, quoi ? que reste-t-il ? je tourne des jours et des nuits cette question en tête.
    D'interminables terminaisons de nuit surtout ; réveillé dans la nuit, loin de son achèvement. une solution s'offre, avec une extrême lenteur. une sorte de solution quand même.

  • Description du projet

    Jacques Roubaud

    • Nous
    • 12 Septembre 2014

    Bilan des années de travail passées et programme de travail à venir Description du projet est un texte charnière dans l'oeuvre de Jacques Roubaud. Pièce centrale d'un parcours intellectuel, il frappe par la force de ses propositions et la multiplicité de ses investigations.

    Le projet, ici décrit, est un projet de poésie. Je m'imagine, d'une part, inclure dans l'activité de poésie, ou plus exactement soumettre à l'activité de poésie, les directions de recherche que la poésie et les mathématiques viennent de me faire apparaître : lyrique médiévale et théorie de l'amour-forme poétique ; mystère du vers ; théories linguistiques ; rythme (appropriation de la musique). D'autre part, orienter en retour la poésie elle-même, dans son écriture, à partir des découvertes qui pourront être faites dans les régions ainsi explorées. Enfin donner à l'ensemble la meilleure cohérence possible ; qui soit poésie elle-même. Ou ombre de la poésie.

  • On avait pris le bus avec lui à Paris (Ode à la ligne 29 des autobus parisiens), c'est cette fois-ci le métro à Tokyo. Vous souhaitez explorer la boutique de sanitaires TOTO, partir en balade avec une coccinelle, poursuivre une méditation sur le temps grâce aux horloges Daimyo ou flâner dans les jardins japonais, tout cela est possible grâce à Tokyo infra-ordinaire. Durant le temps d'un livre et d'une ligne de métro circulaire dont il fait le tour, Jacques Roubaud repart dans une exploration du monde et de sa mémoire en ordonnant comme il peut ses pensées grâce à une arborescence des paragraphes pleine de couleurs et de numéros.

    Cette édition présente une nouvelle version du texte. Tirage collector avec 4 couvertures différentes, ainsi que 20 affiches conçues par des artistes-sérigraphes.

empty