Editions de l'Aube

  • Invité par Françoise Siri à revisiter son parcours de ces quarante dernières années, et qui peut apparaître comme une grande réussite professionnelle, Jean-François Kahn surprend et provoque doublement?: «?En vérité, affirme-t-il, eu égard à ce à quoi j'ai consacré toute mon énergie, j'ai totalement échoué mais, en même temps, les événements m'ont régulièrement donné raison.?» Ce qui est, selon lui, traumatisant, car, comment peut-on avoir échoué quand on a eu raison?? Et, compte tenu du drame collectif que représente à ses yeux cet échec, comment ne pas s'inter­roger sur sa propre responsabilité??
    Il réfléchit en particulier sur la recomposition politique, l'incompatibilité de point de vue entre les élites et le peuple, la manière dont tout débat est étouffé par la «?rhétorique binariste?», la difficulté d'être «?hors norme?», le triomphe de la pensée unique... et reste convaincu de la justesse du combat à mener contre les sectarismes de tous bords.

  • C'est l'histoire d'un homme qui aime le journalisme mais pas le milieu médiatique tel qu'il l'a pratiqué. En réaction, il fonde ses propres journaux. Quels obstacles a-t-il rencontré ? Comment les a-t-il surmontés ? Qu'est-ce qu'essayer d'être hors normes et de sortir de la pensée unique, dans la presse comme dans la politique ? Jean-François Kahn se confi e pour la première fois sur ces questions. Comme il aime la provocation, il en rajoute : son tempérament de philosophe, toujours au-dessus des événements, le pousse à tirer une conclusion rationnelle et une leçon de toute expérience. Un coup de fouet stimulant pour la pensée.

empty