• Il y a eu George Sand, la femme libérée ; Gabrielle Chanel, l'émancipée ; Margaret Mitchell, la scandaleuse. Aujourd'hui, il y a : Lisbeth Salander, la guerrière, Marissa Mayer, la mère et chef d'entreprise accomplie. À l'image d'une société en pleine mutation depuis un siècle, les femmes sont devenues des mutantes. Cependant, leur transformation n'est pas totalement achevée car, si leur représentation a changé, cela ne va pas sans difficultés et sans contradictions.
    Dans cet essai brillant et novateur, la psychanalyste Marie-Laure Susini retrace et questionne l'évolution qui a vu le patriarcat s'écrouler. Face à ce bouleversement, quel est l'avenir de la femme ? celui de l'homme ? Et si on songeait plutôt à leur avenir commun ?
      Un livre enjoué sur le destin de l'émancipation féminine. Revigorant. Marianne. 

  • Oui, je me fais l'avocat du diable. J'affirme que ce sont les incorruptibles qui sont dangereux. Les intègres inquisiteurs et rigoureux purificateurs, les vertueux leaders de folies collectives, les apôtres de la salubrité, les organisateurs de campagnes d'assainissement et de massacres, les éradicateurs du mal, les assassins par devoir. On dénonce autour de vous les corrompus

  • À partir de quelques portraits de femmes célèbres, Marie-Laure Susini repère les jalons annonciateurs de la nouvelle figure féminine contemporaine. George Sand, prototype de la femme libérée, Gabrielle Chanel, la révoltée, l'émancipée et Margaret Mitchell, la scandaleuse :
    Des femmes d' « avant », qui ont ouvert la voie, encore prises dans la dynamique du patriarcat. Lisbeth Salander, l'amazone, héroïne de Millenium, Marissa Mayer, la madone mutante, présidente de Yahoo, pour celles d'aujourd'hui, lui permettent de dessiner le portrait de Crista, la guerrière contemporaine, qui a le pouvoir, l'argent, l'enfant.
    Elle décrit une mutation qui a vraiment commencé à la fin du XXème siècle sous l'effet de la science de la procréation. La filiation, les structures de la parenté, la cellule du couple et de la famille, les relations entre les deux sexes, tout ce qui a toujours structuré les sociétés humaines en est totalement modifié. La fonction du Père qui structurait symboliquement la société a cédé et la loi est devenue celle de la Mère. Les femmes ne s'en rendent pas encore compte car elles s'épuisent à devoir tout assumer. Mais une dynamique est en route qui fait s'écrouler le patriarcat sans bruit sous nos yeux. Et « Les mutantes désormais sont aux commandes pour que les hommes et les femmes inventent ensemble leurs nouvelles relations » conclut l'auteur.

  • Marie-Laure Susini a travaillé pendant dix ans dans un service spécialisé pour malades difficiles et dangereux. Cette expérience l'a amenée à comprendre que le criminel pervers se comporte inconsciemment comme l'auteur d'un spectacle, dont il est la vedette.


    S'appuyant sur l'analyse de ses patients, l'auteur jette ainsi un regard tout à fait neuf sur les figures historiques de la perversion criminelle (Gilles de Rais, Jack l'Éventreur, Landru), mais aussi sur ses héros de scène ou de cinéma (M. le Maudit, Barbe-Bleue, Verdoux...).


    Explorant les causes du passage à l'acte, et de sa répétition dans le cas du tueur en série, cet essai mène au plus intime de la structure de la perversion criminelle.

empty