• Abeilles

    Martine Regert

    L'abeille nous fascine. Et ce n'est pas sans raisons ! L'abeille, or vif bruissant de merveilles, « si fine et si mortelle », est le seul insecte à entretenir des liens si féconds et intimes avec l'humanité. Les hommes exploitent les produits de la ruche de façon récurrente dès le début du Néolithique. Produisant le nectar des dieux, l'abeille est dotée d'une énergie symbolique positive dans tout l'Occident. Et elle occupe une place essentielle dans les écosystèmes. Par son butinage irremplaçable, elle pollinise et permet la reproduction d'un grand nombre de plantes à fleurs, assurant l'essentiel de la production alimentaire de la planète.
    Or, aujourd'hui, une énorme menace plane sur la ruche. Victimes de maladies, de parasites, de prédateurs, du changement global... les populations sont décimées. Les causes sont multiples, mais les bouleversements de l'environnement, avec le développement de l'agriculture intensive et l'utilisation massive de pesticides, sont les principaux responsables de ce désastre. Nous redoutons plus que jamais la possible disparition des abeilles.
    Cet ouvrage collectif, rédigé par des chercheurs du CNRS, de l'Inra et des universitaires, nous dévoile le monde fascinant des abeilles - ce qu'elles ont, ce qu'elles sont et ce qu'elles font -, décrypte les liens qu'elles entretiennent avec la nature et l'humanité, et les dangers qui les guettent et qui nous menacent.

    Un ouvrage collectif sous la direction de Martine Regert.
    Avec David Biron, Jean-Marc Bonmatin, Dorothée Dussy, Lionel Garnery, Martin Giurfa, Delphine Jullien, Arnaud Zucker.

  • Monuments historiques, oeuvres conservées en contexte muséal, objets archéologiques, restes humains et biorestes constituent la part matérielle de notre patrimoine culturel et naturel, et de notre histoire biologique. L'objectif de cet ouvrage, conçu comme une introduction à la physico-chimie des achéomatériaux, est de montrer comment révéler par des examens et analyses physico-chimiques à diverses échelles le grand nombre d'informations enregistrées au sein des matériaux. Il est organisé en six chapitres avec des encarts couvrant les problématiques à l'interface de la chimie et des sciences humaines, la définition des archéomatériaux, les méthodes d'imagerie scientifiques, les méthodes de datation, les stratégies analytiques pour la caractérisation des matériaux, et les avancées du front des connaissances pour des problématiques-clés.

empty