• Désespéré de ne pas avoir d'héritier pour lui succé- der, un sultan turc quitte son palais pour se retirer des affaires du monde. Peu de temps après, il fait la connaissance de quatre derviches, trois princes et un riche marchand, en route pour la Turquie, guidés par une force surnaturelle qui avait prophétisé leur rencontre. Les cinq hommes vont alors passer toute une nuit à se raconter des histoires plus étonnantes les unes que les autres : histoires d'amour perdu ;
    Histoires nous conduisant dans les contrées les plus lointaines et fantastiques ; histoires pleines de féeries et de créatures étonnantes dans lesquelles les djinns jouent un rôle essentiel ; histoires qui nous mènent dans les jardins les plus luxuriants et merveilleux ;
    Histoires prenant pour cadre les fêtes les plus somp- tueuses...
    Élaborées au XIV e siècle, ces aventures ont été pro- fondément remaniées en ourdou (langue de l'Inde musulmane et du Pakistan) en 1803 par un érudit du nom de Mir Amman.
    Ce livre est aujourd'hui l'un des plus importants héritiers de l'univers des contes fantastiques orien- taux. Peut-être même est-ce là le premier témoignage d'un genre littéraire aujourd'hui en vogue : la fantasy.

  • In despair at having no son to succeed him, the King of Turkey leaves his palace to live in seclusion. Soon after, however, he encounters four wandering dervishes - three princes and a rich merchant from Persia, Yemen and China - who have been guided to Turkey by a supernatural force that prophesied their meeting. The five men sit together in the dead of night, each in turn telling the tale of lost love that led him to renounce the world. As their stories within stories unfold, a magnificent world is revealed of courtly intrigue and romance, fairies and djinn, oriental gardens and lavish feasts, adventures and mishaps. A Tale of Four Dervishes (1803) is an exquisite example of Urdu fiction that provides a fascinating glimpse into the customs, beliefs and people of the time.

empty