• * Édition établie par Olivier Cayla, Jacques Chiffoleau, Marie-Angèle Hermitte
    et Paolo Napoli.Yann Thomas, historien du droit romain, fut le juriste le plus
    sensible à ce qu'il appelait les « opérations du droit ». L'expression renvoie
    à l'invention de techniques ayant la capacité de mettre en rapport les
    personnes et les choses et d'imaginer ainsi une architecture du monde social.
    Ces techniques qu'il avait dégagées de l'analyse d'une grande diversité de
    sources, textuelles comme matérielles, sont au sens propre du terme des outils
    qui s'émancipent des événements qui les ont suscités et n'ont, à ce titre, rien
    perdu de leur actualité : à l'inverse de la temporalité des règles de droit, le
    temps des opérations est un temps long. Ce recueil d'articles écrits entre 1986
    et 2006 a été divisé en deux grands moments. Le premier est consacré au fait
    d'instituer. Contrairement au récit mythique, la cité et la nature sont
    également, l'une et l'autre, instituées par le droit, dont la capacité à
    réinventer le réel par des artifices, est mise en lumière. Dans une deuxième
    partie, c'est par la mise en scène de cas limites et d'exceptions que Yann
    Thomas parvient aussi à dégager les règles de l'ordinaire. Les notions de temps
    et de fiction deviennent les complices de ce projet intellectuel où le droit
    est conçu comme un instrument pour penser autre chose que le droit. * Yann
    Thomas, décédé en 2008, est considéré comme le plus grand historien du droit
    romain français. Il était directeur d'Études à l'École des hautes études en
    sciences sociales (EHESS).

  • Que sait-on de la mort du soldat ? Comment était-il inhumé ? Pourquoi trouve-t-on des sépultures de soldats de la guerre de 14-18 dans les cimetières communaux ? Qu'est-ce qu'un monument aux morts ? Vous trouverez les réponses à toutes ces questions en vous immergeant dans ce guide.

  • Tout un chacun a eu, un jour, l'occasion de découvrir dans les archives familiales de vieilles photographies représentant des militaires, sans pour autant pouvoir les replacer dans un cadre chronologiques. À la lecture de La première guerre mondiale - De la mobilisation à l'armistice, vous entrerez, grâce à leurs photographies, dans l'intimité des soldats français de la Grande Guerre, sur les différents théâtres d'opérations du front occidental.
    L'ouvrage vous permettra, grâce à une présentation des sources de la guerre 14-18, de vous lancer sur les traces d'un des 8 000 000 mobilisés du conflit: Peut-être votre aïeul ?

  • Tout un chacun a eu, un jour, l'occasion de découvrir dans les archives familiales de vieilles photographies représentant des militaires, sans pour autant pouvoir les replacer dans un cadre chronologique. A la lecture de Repères chronologiques de la guerre à l'ouest, vous entrerez, grâce à leurs photographies, dans l'intimité des soldats français de la Grande Guerre, sur les différents théâtres d'opérations du front occidental. L'ouvrage vous permettra, grâce à une présentation des sources de la guerre 14-18, de vous lancer sur les traces d'un des 8 000 000 mobilisés du conflit : peut-être votre aïeul ?

  • 90 ans se sont écoulés depuis l'armistice du 11 novembre 1918. De tous ces soldats qui ont vécus l'enfer sur terre ne restent plus que des photos, des lettres, des témoignages ainsi que des vieux uniformes rangés depuis des décennies dans les greniers. Grâce à un fonds de plus de 10 000 documents l'auteur nous entraîne sur les traces de ces jeunes hommes à travers des photos totalement inédites. Tous ces visages parfois souriants souvent graves auraient tous une histoire à nous raconter. De même de nombreux collectionneurs ont accepté de nous ouvrir leurs portes afin de nous faire découvrir leurs plus belles pièces fruit de leurs recherches incessantes pour sauver de l'oubli et de la destruction des objets qui eux ont survécu à ces 4 années effroyables. Enfin technologie actuelle oblige, des liens vers de nombreux sites vous permettent de retrouver l'histoire de vos ancêtres et de leurs régiment durant la Grande Guerre.

  • Le soldat allemand

    Yann Thomas

    • Orep
    • 14 Mai 2008

    90 ans se sont écoulés depuis l'armistice du 11 novembre 1918. De tous ces soldats qui ont vécu l'enfer sur terre ne restent plus que des photos, des lettres, des témoignages ainsi que de vieux uniformes rangés depuis des décennies dans les greniers.
    Grâce à un fonds de plus de 10 000 documents l'auteur nous entraîne sur les traces de ces jeunes hommes à travers des photos totalement inédites. Tous ces visages parfois souriants souvent graves auraient tous une histoire à nous raconter. De même de nombreux collectionneurs ont accepté de nous ouvrir leurs portes afin de nous faire découvrir leurs plus belles pièces fruit de leurs recherches incessantes pour sauver de l'oubli et de la destruction ces objets qui eux ont survécu à ces 4 années effroyables.
    Enfin technologie actuelle oblige, des liens vers de nombreux sites vous permettent de retrouver l'histoire de vos ancêtres et de leurs régiments durant la Grande Guerre.

  • Dimanche 26 janvier 2020. À 14h24, TMZ, le site américain spécialisé dans les actus people, annonce la mort de Kobe Bryant. Il est 20h24 en France. Tout à coup, les réseaux s'affolent, les alertes des téléphones se déclenchent, les messages pullulent jusqu'à la terrible confirmation officielle. Un crash d'hélicoptère vient d'emporter le basketteur emblématique des Lakers.
    Kobe Bryant était une mégastar planétaire dont le charisme, la personnalité, la longévité et une carrière riche en rebondissements - drames et succès - ont marqué les fans de basket. Une éthique de travail invraisemblable, une confiance en lui inébranlable et un esprit de compétition démentiel.
    Bryant a été le basketteur le plus emblématique de son temps, après Michael Jordan et avant LeBron James, en raison de ses performances sur le terrain et de sa personnalité fascinante. Adulé ou détesté, idole ou adversaire, le joueur emblématique des Lakers ne laissait personne indifférent. Son palmarès parle pour lui :

    5 fois champion NBA (2000, 2001, 2002, 2009, 2010) ;
    MVP des Finals (2009, 2010) ;
    MVP de la saison régulière (2008) ;
    All-Star Game MVP (2000, 2007, 2009, 2011) ;
    Médaille d'or aux Jeux Olympiques (2008, 2012) ;
    Cette biographie met en lumière les différents aspects du champion, son travail de défenseur, de shooteur, sa vision du jeu, ses relations sur le terrain avec les plus grands joueurs de la NBA, mais aussi ses 10 meilleurs matchs, ses 10 meilleures stats et l'intégralité de son palmarès.

    « Personne n'aurait été capable de me battre en un-contre-un, à part Kobe Bryant. Parce qu'il m'a volé tous mes mouvements. » Michael Jordan ;

    « Je savais à quel point il était fort. À chaque jour où je n'avais pas envie de bosser ou à chaque fois que j'avais l'impression que je pouvais en faire plus, je pensais constamment à Kobe. Parce que je savais que lui était en train de progresser. » LeBron James ;

  • Les migrations internationales contribuent à définir l'État et ses formes de citoyenneté. Elles modifient les relations professionnelles, transforment les espaces géographiques et jouent un rôle fondamental dans les expressions artistiques. Par effet miroir, les pratiques des migrants sont, elles aussi, tributaires des contraintes et opportunités qu'ils rencontrent dans les espaces qu'ils traversent, sinon investissent.

    De l'Europe au continent américain en passant par l'Afrique, ce livre illustre la façon dont les études migratoires permettent d'éclairer les sociétés contemporaines, depuis leur construction politique jusqu'aux multiples échelles servant à l'analyse des pratiques sociales quotidiennes. Prises ensemble, elles initient un dialogue nécessaire entre spécialistes des migrations et des sciences sociales.

    En d'autres termes, penser les migrations est "un moyen de penser la société", au-delà de la question du contrôle des frontières par les États, à laquelle elles sont trop souvent réduites.

  • Cet ouvrage retrace la vie quotidienne des combattants de la Grande Guerre et invite le lecteur à un voyage initiatique en compagnie des poilus mais aussi de leurs créations utilitaires et artistiques, influencées par les techniques nouvelles, par l'art nouveau et le cubisme. Le texte est ponctué de témoignages écrits par des soldats vivant au front. Il permet au lecteur d'appréhender l'univers des tranchées que subirent durant quatre années les poilus, et de comprendre l'importance psychologique qu'avait pour eux la fabrication des objets et la communication avec leurs proches laissés à l'arrière du front.

    En août 1914, les combats sont terriblement meurtriers et les survivants s'enterrent pour rester invisible. Très vite, les soldats des premières lignes se groupent et forment un ilot social dans leur propre escouade pour tenir physiquement et moralement dans les tranchées nouvellement aménagées. Avec l'hiver qui arrive, ils se soudent et partagent leurs expériences professionnelles pour se protéger et améliorer leurs conditions de vie particulièrement précaires. Les soldats, qui sont des paysans, des artisans, des employés, des artistes? se côtoient malgré leurs différences, dans des lieux particulièrement déprimants où ils trouvent l'ennui et parfois la mort. Ces situations les amènent à fabriquer de nombreux objets utilitaires et très décoratifs : pour leur épouse, la marraine de guerre, la fiancée, les poilus réalisent des oeuvres sur différents supports, y inscrivent des lieux de combats, des mots d'amour, des prénoms féminins. D'autres constituent un carnet photographique, de croquis, un journal de tranchée, ou un futur livre.

    Les témoins de cette période ont tous disparu mais l'artisanat de tranchée, véritable art populaire, est un témoignage matériel visuel et tactile. Ces objets, quelquefois d'origine familiale, en lien avec un portrait militaire photographique ou des médailles, sont de véritables messagers de l'histoire. Ils interrogent lors de leurs découvertes et nous font réfléchir sur le vécu des combattants de la Grande Guerre. L'artisanat de tranchée utilitaire, artistique et qui est multiforme, doit être transmis, sauvegardé et protégé. - See more at: http://www.orepeditions.com/1028-article-14/18-artisanat-et-souvenirs-de-tranchees.html#sthash.usVhFwFM.dpuf

  • L'action publique semble aujourd'hui faire face à une équation impossible, entre réduction des moyens et multiplication des mécontentements. Les approches traditionnelles de la réforme sont mises en échec. A cette approche décliniste, L'Etat en mode start-up oppose une autre vision, celle d'une action publique réinventée, plus agile et collaborative, "augmentée" par l'innovation technologique et sociale.

    Transformation numérique, association des citoyens, remise en cause d'un modèle uniforme de service public au profit d'une approche personnalisée, confiance et responsabilisation de ceux qui ont la charge au quotidien de l'action publique : un nouvel âge de l'action publique se dessine. Il faut pour le porter une nouvelle génération d'acteurs publics. En donnant la parole à certains d'entre eux, cet ouvrage montre que la réforme est possible, qu'elle est bien souvent en cours, et qu'elle est porteuse de réponses aux inquiétudes de notre société.

    Un ouvrage sous la direction de Yann Algan, doyen de l'Ecole d'affaires publiques de Sciences Po et professeur d'économie, spécialiste de l'économie numérique et collaborative, et Thomas Cazenave, inspecteur des finances, directeur de cabinet adjoint du ministre en charge de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique, enseignant à Sciences Po et à l'ENA.

    Un ouvrage sous la direction de Yann Algan, qui rassemble les contributions de Jack Azoulay, Jean Bassères, Henri Bergeron, Alice Bougnères, Patrick Castel, Aude Costa de Beauregard, Laurent Cros, Elisabeth Grosdhomme Lulin, Marie-Christine Lepetit, Bruno Mettling, Alexandra Roulet, Karim Tadjeddine et Henri Verdier.

  • Le soldat de 2e classe Armand THOMAS, de la 10e compagnie du 28e régiment d'infanterie est Mort pour la France le 16 avril 1916 près du fort de Vaux (Meuse). De ce destin brisé par la Grande Guerre, il ne reste que son nom gravé sur le monument aux morts de Condé-sur-Noireau (Calvados).
    Aucun objet, aucune photographie ne sont là pour raconter son histoire. Les objets que vous allez voir, les documents que vous allez lire, racontent la vie et souvent la mort d'un combattant de la Grande Guerre. Certains de ces vecteurs de mémoire ont été sauvés, in extremis, des ravages du temps ou de la folie des hommes. Par l'intermédiaire des sources archivistiques, ces reliques retrouvent ici une seconde vie et font revivre, pour un instant, ceux à qui elles ont appartenu.
    Aujourd'hui, les derniers combattants allemands et français de la « Der des Ders » ayant disparu, ces vestiges deviennent les derniers témoins du conflit.

  • Yan Thomas, illustrateur, nous emmène dans sa promenade parisienne idéale, reliant les musées et leurs jardins aux ateliers d'artistes, croquant sur le vif les visiteurs et les gardiens, nous faisant (re)découvrir ces grands lieux d'architecture, d'art et de nature apprivoisée.
    L'histoire de l'art et les monuments de cette " conservation " se relie ainsi intimement à l'histoire de Paris, la plus ancienne comme la plus contemporaine, du Louvre à Beaubourg, en passant par le musée Bourdelle ou le musée de Montmartre.
    Les pages de son carnet sont étayées de citations d'auteurs ou d'artistes, soutenues par des textes didactiques ou anecdotiques sur ces lieux privilégiés que d'aucuns considèrent comme la plus belle ville du monde.
    Une façon originale de visiter Paris, pour ses propres habitants comme pour les innombrables admirateurs venus du monde entier.

empty