XXe siècle avant 1945

  • Berlin, 1933. Amies depuis leur plus tendre enfance, Ilse et Renate, deux adolescentes, sont confrontées aux bouleversements provoqués par la montée du nazisme. Séduite par l'esprit de corps et l'idéal prônés par les Jeunesses hitlériennes, Ilse incite Renate à s'enrôler, mais celle-ci, juive, est cruellement rejetée. Lorsque les lois de Nuremberg sont promulguées, les jeunes filles se retrouvent alors ennemies malgré elles... New York, 1989. Ava, la fille d'Ilse, hérite des lettres écrites par cette dernière à Renate. En les lisant, elle plonge avec stupeur dans l'histoire de cette femme qui n'a jamais su l'aimer. Fresque haletante et poignante, Les Lueurs du lendemain se penche sur les retombées intimes et invisibles du nazisme, et sur les conséquences dévastatrices des choix faits durant les heures les plus sombres de l'Allemagne.

  • Londres, 1932.
    Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugenie, fille du duc de Glen Garry et Rannoch, trente-quatrième héritière du trône britannique, est complètement fauchée depuis que son demi-frère lui a coupé les vivres. Et voilà qu'en plus ce dernier veut la marier à un prince roumain !
    Georgie, qui refuse qu'on lui dicte sa vie, s'enfuit à Londres pour échapper à cette funeste promesse de mariage : elle va devoir apprendre à se débrouiller par elle-même.
    Mais le lendemain de son arrivée dans la capitale, la reine la convoque à Buckingham pour la charger d'une mission pour le moins insolite : espionner son fils, le prince de Galles, qui fricote avec une certaine Américaine...
    Entre Downton Abbey et The Crown, une série d'enquêtes royales so British !
    « Bien plus qu'un simple roman policier, Son Espionne royale mêle avec brio amour, histoire, humour et mystère. Captivant ! » Louise Penny, auteure de Nature morte.

  • « On dirait que tu t'entends ben avec la petite Hamel.Tu devrais savoir que je me suis toujours ben entendu avec toutes les belles filles, plaisanta Jean-Paul.C'est pour ça, je suppose, que t'es resté vieux garçon, se moqua Céline.C'est sûr. Comment veux-tu que je choisisse?Fais ben attention où tu mets les pieds, le beau-frère, le prévint Clément. Claudette Hamel a la réputation de se chercher sérieusement un mari.
    Si elle te met le grappin dessus, t'es pas sorti du bois. »

  • Derrière les grilles du zoo humain, le sauvage sert à enseigner la civilisation.
    Derrière les murs de la Salpêtrière, les folles servent à enseigner la raison.
    Dans les chambres aux miroirs multiples, les filles servent à enseigner l'ordre.

    Paris, seconde moitié du XIXe siècle, la ville de tous les excès où se déploient les scandales de l'art, les prouesses de la science, les grands travaux d'urbanisme, les brutales politiques hygiénistes.

    Paris, 1856, naissance de Jeanne L'Étang. Enfermée de maison en maison, des combles de la maison mère aux pavillons de la Salpêtrière jusqu'aux salons des maisons closes, Jeanne L'Étang apprendra à vivre et à s'orienter entre ces mondes d'exils.

    L'auteure s'est immergée dans les archives de l'Assistance Publique, de la Bibliothèque universitaire Pierre et Marie Curie et de la Bibliothèque historique de la ville de Paris, pour y rencontrer Charcot, Freud, Degas, les clients des bordels et les folles de la Salpêtrière, les bourgeois et les mendiants, la ville et ses ombres, jusqu'à construire autour de son héroïne la langue la plus précise et la plus puissante possible.

  • 1922. Dans le petit village de Saint-Jacques-de-la-Rive, tout se sait. L'église et le magasin général sont les lieux de rencontres préférés des paroissiens, sur lesquels le curé garde la mainmise. Malgré la haine qui divise les pères de famille Ernest Veilleux et Eugène Tremblay, leurs enfants semblent inévitablement attirés les uns vers les autres... Quant à Germain Fournier, peu choyé par la nature, connaîtra-t-il enfin le bonheur auprès de Gabrielle Paré?

  • A l'automne 1940, Flavie et Evelina s'apprêtent à vivre l'épreuve la plus intense de leur vie. Diplômées de l'école d'infirmières de l'hôpital Notre-Dame au moment où se trame la Seconde Guerre mondiale, les braves jeunes femmes ont décidé de s'engager pour porter secours aux soldats blessés en Angleterre.
    Alors que Flavie espère retrouver Clément, devenu médecin militaire en Europe, Evelina souhaite simplement fuir une vie qui ne lui était pas destinée. Quant à Simone, la troisième complice, elle choisit de ne pas prendre part à l'aventure, menant son propre combat au service de l'hôpital de Rouyn en dépit de son statut de femme mariée.
    En débarquant dans le Vieux Pays, les deux amies découvriront les atrocités de la guerre, affectées d'abord aux hôpitaux de campagne, puis plus près du front.
    Heureusement, ces Nursing Sisters, comme on appelle les infirmières canadiennes dépêchées sur les champs de bataille, trouveront un certain réconfort ainsi qu'un parfum de leur terre natale en entretenant une correspondance avec leur collègue demeurée de l'autre côté de l'Atlantique. Elles entendent bien la revoir un jour, si jamais le terrible conflit prend fin...

  • 1936. Tandis que l'Europe assiste impuissante à la montée inéluctable du nazisme, Flavie Prévot, vingt-deux ans, intègre l'école d'infirmières de l'hôpital Notre-Dame de Montréal, un des plus importants établissements de santé du Canada. Mais ce rêve d'enfant sera bien vite tempéré par les religieuses, peu enthousiastes de voir leur influence diminuer au profit de l'émancipation des jeunes femmes, et par les médecins, plus désireux de multiplier les conquêtes que de tomber amoureux.
    Qu'importe. Flavie, idéaliste, n'a qu'un objectif : alléger la souffrance des patients. Elle se lie d'amitié avec Simone, une jeune orpheline réservée et sérieuse qui entend échapper au mariage et à la maternité. Tout le contraire d'Evelina, qui veut devenir infirmière pour épouser un médecin. Malgré leurs différences, les trois jeunes femmes vont nouer une indéfectible amitié.

  • "A quoi ça va te servir d'en savoir autant, veux-tu bien me le dire ? Quand tu seras mariée et qu'une dizaine de marmots s'accrocheront à tes jupes, ce que tu auras appris dans les livres ne te servira à rien, ma fille !" Simone Lafond a tout quitté pour entreprendre des études à l'école d'infirmières de l'hôpital Notre-Dame, tournant le dos à son poste d'enseignante, à son fiancé et même à sa famille.
    Alors qu'elle entame sa deuxième année de formation, l'aspirante infirmière participe à l'organisation d'événements de charité et s'intègre de plus en plus à la vie étudiante, allant même jusqu'à contribuer au journal de l'école. Animée par son amour des enfants, Simone tisse des liens avec le nouveau pédiatre de l'hôpital, un Polonais en exil depuis le début de la guerre en Europe. C'est toutefois un autre collègue qui suscitera chez elle la remise en question de ses valeurs fondamentales.
    La jeune femme qui souhaitait devenir infirmière pour éviter de sacrifier sa liberté en se mariant se fait prendre au jeu de la séduction par le beau docteur Bastien Couture. D'ordinaire plus réservée, sage et studieuse que ses deux amies, la voilà qui écoute son coeur. Toujours épaulée par Flavie et Evelina dans la conciliation parfois éprouvante de ses études et de sa vie sentimentale, Simone comprendra que l'amitié est une cure efficace contre les pires maux de l'âme...

  • Alors que la guerre en Europe paraît inévitable, Évelina, Flavie et Simone amorcent leur dernière année de formation à l'école d'infirmières de l'hôpital Notre-Dame. Evelina, qui souhaitait avant tout trouver un mari, commence à apprécier sincèrement les rouages de son futur métier : elle a trouvé sa vocation. Côté coeur en revanche, elle ne sait comment choisir entre son ancien amant, un nouveau venu nommé Clovis, le beau médecin polonais Wlodek et l'intrigant Antoine. Sans compter celui que sa mère lui a dégoté ! C'est en entreprenant un grand ménage dans sa vie sentimentale qu'Évelina se découvrira en tant que femme résolue. Soutenue par ses deux amies qui marchent à ses côtés en temps de crise, elle pourra ensuite faire les choix éclairés qui s'imposent et s'épanouir pleinement comme infirmière.

  • Au printemps 1902, les sujets de dispute ne manquent pas à Saint-Paul-des-Prés. Alors que le curé Bilodeau se mêle un peu trop de la construction de la nouvelle église paroissiale, Gonzague Boisvert, toujours aussi avare et égoïste, met le feu aux poudres en érigeant un hôtel au centre du village.
    De son côté, Corinne découvre les joies de la maternité, mais ne peut compter sur son mari pour la seconder. Si Laurent montre parfois les signes d'un travailleur sérieux, plus souvent qu'autrement, ce grand charmeur irresponsable et paresseux profite des fins de semaines pour dépenser ses maigres économies autour d'un verre... de trop.
    Un événement tragique bousculera la vie paisible des villageois alors que Mitaines est retrouvé mort sur la terre de Laurent Boisvert.
    Cet épisode changera à jamais la vie de Corinne et Laurent.

  • Quinze années se sont écoulées et Corinne, maintenant mère de cinq enfants, n'a guère vu sa situation s'améliorer. Entre un fils fugueur, un mari infidèle, ivrogne et parfois violent, et le rêve qu'elle caresse de voir sa fille aînée devenir institutrice, les épreuves se succèdent pour la femme de trente-cinq ans. En cette année 1918, la grippe espagnole sème la panique dans le village de Saint-Paul-les-Prés. De son côté, Gonzague Boisvert, maintenant un vieillard, vend son hôtel pour la plus grande joie du curé Bilodeau, toujours aussi bourru, et achète deux camions. Quand Laurent entreprend de travailler pour lui, à la voierie, Corinne hérite alors, bien malgré elle, de toutes les tâches qu'exige l'exploitation de la ferme familiale.

  • Sorbonne plage

    Edouard Launet

    La presqu'île de l'Arcouest, entre Paimpol et l'île de Bréhat, est un joli coin de Bretagne qui a hérité dans les années 1930 des surnoms de « Sorbonne-Plage », « Fort-la-Science » ou encore « Presqu'île atomique ». C'était en effet le repaire de professeurs de la Sorbonne et de savants qui, chaque été pendant la première moitié du xxe siècle, venaient y séjourner avec leur famille. Le reste de l'année, les membres de ce phalanstère menaient ensemble à Paris de grands combats politiques et scientifiques : dreyfusisme, pacifisme, rationalisme, anti-fascisme. et recherche atomique.
    Dans les rangs de ce « groupe de l'Arcouest », rien moins que quatre prix Nobel : Marie Curie, Jean Perrin, Frédéric et Irène Joliot Curie, lesquels furent à deux doigts de prouver, juste avant le début de la Seconde Guerre mondiale, qu'une énergie formidable pouvait être extraite de l'infiniment petit pour être mise au service de l'humanité. Les bombardements d'Hiroshima et de Nagasaki en 1945 feront s'effondrer le rêve de ces idéalistes et sonneront la fin de la belle aventure humaniste de l'Arcouest, ainsi que celle de notre foi sans bornes en la science.
    Le narrateur de cet ouvrage, qui se confond presque avec son auteur, part à l'Arcouest pour tenter de comprendre les raisons de cet échec. Quelle fut la nature exacte de l'utopie qui a couvé dans cette matrice bretonne à partir de 1900 ? Sur quels ferments idéologiques a-t-elle poussé ? Et puis à quoi donc ces universitaires et chercheurs éminents employaient-ils leurs longues vacances au bord de la mer ? Quelles traces ont-ils laissées sur ce bout de Goëlo ?
    Au terme de son enquête, flâneuse et contemplative, le narrateur découvrira que la bombe d'Hiroshima était en fait une bombe à retardement, et les étés de l'Arcouest des étapes insouciantes vers une issue forcément fatale.

  • Née en 1912, Eva Braun grandit dans une Allemagne devenue exsangue après la Grande Guerre. En 1929, elle trouve un emploi auprès d'Heinrich Hoffmann, photographe officiel du Parti national-socialiste. Timide et introvertie, elle est alors présentée au chef du parti, un petit homme d'une politesse irréprochable qui la courtise bientôt : Adolf Hitler. Ensemble, ils vont au cinéma, à l'opéra et mangent dans les meilleurs restaurants. La belle attend impatiemment chaque rendez-vous tandis que lui est totalement dévoué à la politique.
    Au moment où Hitler se lance en campagne électorale, Eva devient sa maîtresse. Débute alors un conte dans lequel l'héroïne tombe sous le charme d'un monstre.

  • Munich, 1935. Eva Braun a maintenant une place dans la vie du Führer. Une petite place, car le terrible projet d'Hitler lui laisse peu de loisirs.
    Toutefois, cela ne change rien à l'admiration sans bornes d'Eva pour le maître de l'Allemagne. Le régime nazi en a fait une privilégiée ; maison dans un quartier huppé, voyages et luxe font maintenant partie de son quotidien. Il lui reste aussi ses amis, sa mère et ses soeurs. Et cette union fantasmée : sur pellicule, dans les albums photo, elle et Adolf prennent la pose avec les enfants des autres comme s'il s'agissait de leur propre famille. Mais si sa cage est dorée, les barreaux en sont épais et la serrure, incrochetable.

  • Mon Frédo

    Marie Cristiani

    France Bloch est la fille de l'écrivain Jean-Richard Bloch et de Marguerite Herzog, soeur d'André Maurois. Frédo, lui, est métallurgiste, issu du monde ouvrier.
    Ils se rencontrent à Paris en 1938, s'aiment immédiatement, se marient dans la foulée et ont un fils en janvier 40, Roland.
    C'est au cours de la même année que France, devenue chimiste, commence à imprimer des tracts dans sa cave à Paris avant de fabriquer des bombes pour la résistance communiste...
    Après la drôle de guerre, Frédo est arrêté. Le 16 mai 1942, alors que France participe à de nombreuses actions tout en préparant avec ses amis l'évasion de Frédo, elle est arrêtée par la police de Vichy, condamnée à mort.
    Le 12 février 1943, quelques jours avant son trentième anniversaire, elle est guillotinée à Hambourg. Après une nouvelle évasion du camp de Voves, Frédo Sérazin rejoint les FTP comme lieutenant. Arrêté par la Gestapo le 15 juin 1944, il est assassiné le même jour.

  • Le champ d'honneur

    Denis Barbe

    Juillet 1914, la mobilisation pour la Grande Guerre approche. Henri abandonne Arras et sa famille pour combattre au front. Il n'en reviendra pas. Des années plus tard, lors de la Seconde Guerre mondiale, c'est au tour de son jeune frère Jean de quitter le foyer. Hanté par la mort de son aîné, il sert son pays en tant qu'officier. Et se rallie aux idées du maréchal Pétain. Alors que les rumeurs sur le sort réservé aux Juifs se multiplient, Jean refuse de voir la réalité. Malgré les alertes de sa secrétaire Mireille, une femme juive qu'il affectionne. La vérité se manifeste avec une extrême violence lorsqu'il intègre la 2e division blindée du général Leclerc.
    Alors que le centenaire de la Grande Guerre est célébré, Denis Barbe interroge dans ce roman la notion de patriotisme. Il aborde sans détour l'histoire des soldats et des militaires qui, lors des deux guerres mondiales, ont été prêts à tout donner au nom de leur patrie.

  • Delivrez-nous du mal

    Aurélie Capobianco

    • T.d.o
    • 2 Novembre 2015

    Dolorès ne s'en souvient que trop bien. La Retirada et son funèbre cortège. La marche à pied jusqu'aux camps d'Argelès et de Rivesaltes. Les humiliations subies. La perte de proches... Sa fille...

    Pyrénées-Orientales, de nos jours.
    Il est des habitudes dont on ne peut se départir : tous les jours à 17h précises, Irène, Marina et Dolorès se retrouvent pour parler de la pluie et du beau temps. Mais le quotidien, si paisible à l'accoutumée, se verra quelque peu bouleversé par l'arrivée impromptue de Julia, la petite fille d'Irène, et par la disparition soudaine de Dolorès. Cette dernière n'a pas donné signe de vie depuis bientôt deux jours... Une éternité pour ses amies !
    Qu'a-t-il bien pu arriver à la vieille femme ?

    Délivrez-nous du mal expose avec une grande délicatesse la problématique de la maternité dans des situations bien différentes. On retrouve Dolorès, enceinte, et devenue mère dans un camp de réfugiés après la Retirada, Julia, en proie au doute, se demandant si elle ne doit pas avorter, et Marina, en souffrance dans son rôle de mère, à cause d'un mari alcoolique qui la rudoie. Une galerie de femmes courageuses, qui interroge sur divers aspects de la condition féminine.

  • Au début du siècle dernier, le jeune paysan Louis Hadrien, surnommé « Le Romain », rêve de quitter sa modeste ferme natale afin de changer de vie et, sur un cahier d'écolier, il décide de consigner ses frustrations quotidiennes. Cependant, partir se révèle difficile en raison des pesantes obligations familiales et de la répétition des tâches journalières indispensables. Et puis il y a aussi la présence de Denise qui, malgré leurs conditions sociales différentes, a jeté son dévolu sur ce solide gaillard. En août 1914, cependant, comme pour des millions d'appelés, le destin de Louis va basculer brutalement ! « Le Romain » ne sortira pas indemne de cet enfer où il subira une des pires humiliations qu'un homme puisse endurer...

  • Le 24 février 1922, la troupe du Théâtre du Grand-Guignol prépare son spectacle d'épouvante de la soirée. Les comédiens craignent les velléités de censure d'un fonctionnaire de la préfecture de police, et s'inquiètent des menaces d'un chevillard de la Villette qui leur vendait du sang de boeuf en douce, pour leurs drames gores, et dont ils veulent se détacher. Ils ne se doutent pas que la soirée va dégénérer au point de plonger Paris dans un carnage effroyable. Pourront-ils arrêter la force de destruction lâchée, en partie par leur faute, sur les habitants de la capitale ?

    Fresque horrifique où se croisent le Grand-Guignol, les bouchers de la Villette, les Brigades du Tigre et la diplomatie autrichienne, où se mêlent théâtre, Histoire de l'horreur, prostitution et trafic de drogue montmartrois, meurtres en série, traque policière et traumatismes de la Première Guerre mondiale, Sang de boeuf (Bouchers et acteurs) vous fait explorer la face sombre du vieux Paris.

  • "Août 1914. P'tit Louis Glazec ne s'attend pas à la réalité qu'il va traverser. Lui, tout ce qu'il veut, c'est prouver à son père qu'il est un homme, un vrai. Pourtant, comme les autres, il recule avec l'armée française. À partir de là, nous entrons avec ce personnage attachant dans son quotidien de poilu, ses doutes, ses blessures visibles et invisibles, mais aussi ses amitiés, fortes et résilientes. Nous vivons, avec P'tit Louis, ces longues années de guerre, avec des focus sur des aspects peu relatés du conflit."

  • 1900, quatre jeunes Français découvrent Sa?gon. Ils espéraient trouver l'aventure, ils vont se prendre de passion pour cette terre et pour ses habitants. Ils en feront leur seconde patrie, au point de vouloir y vivre, d'y fonder une famille et d'accepter de mourir pour elle. Au-delà du destin de Francis Mareuil, l'indomptable pionnier, d'Alban Saint-Réaux, l'ambitieux dandy, de Ronan Kervizic, le médecin des humbles, de Camille Tannerre, l'observateur désabusé, et de leurs descendants, c'est toute l'histoire d'un pays qui défile pendant plus d'un demi-siècle : révoltes du Tonkin, épopée des grandes plantations, tumulte des villes - Sa?gon, Hué, Cholon, Hanoï -, Grande Guerre, intrigues du Palais impérial, montée des nationalismes, guerre japonaise, française, américaine...
    C'est aussi un roman porté par l'amour réciproque de deux peuples, et son cortège de haines, de joies, de trahisons...

  • À la fin du premier tome de son histoire, nous avons quitté Germain lors de son entrée aux chantiers navals. Après avoir assisté à son retour de la Grande Guerre, après l'avoir accompagné dans son combat pour rester fidèle à sa Brière, nous le retrouvons à l'heure de la retraite. C'est également pour lui l'heure du bilan, du souvenir des évènements qui ont marqué ses vingt dernières années. C'est aussi la confrontation avec l'histoire durant la période de l'occupation et, un peu plus tard, avec le départ des jeunes pour l'Algérie.
    Nous le suivons dans cette seconde partie, de 1938 à 1962, période où sa vie s'écoule entre petite et grande histoire, entre la lutte des ouvriers et leur fierté du travail accompli. C'est aussi le moment, pour lui, de laisser la place à une nouvelle génération de Briérons indissociables de la construction navale.

  • Découvrez l'histoire des Radium Girls, le scandale sanitaire qui a secoué l'Amérique des années 20 et 30... Au printemps 1917, la United States Radium Corporation recrute en masse de très jeunes filles comme ouvrières peintres de cadrans de montres à destination de l'armée. Elles utilisent une invention révolutionnaire, la peinture Undark, à base de radium, qui permet aux chiffres de briller dans le noir. Quelques années plus tard, ces femmes développent d'étranges et effrayantes maladies... Les médecins n'y comprennent rien et US Radium nie farouchement toute responsabilité. Qui osera demander des comptes à l'une des plus puissantes firmes du New Jersey?? Cinq femmes décident d'unir leurs efforts pour comprendre et réclamer justice. Entre enquête, mensonges et tâtonnements scientifiques, une invraisemblable bataille judiciaire commence... Basé sur une histoire vraie, Radium Girls - 1. L'Affaire des Cinq Condamnées à mort raconte l'histoire de Grace, Kathy, Quinta, Albina et Edna, et leur incroyable combat...

empty