Mount Silver

  • Le paradis sur terre ! C'est paradoxalement la denrière image qui s'imprima dans les yeux de Romuald Joncour au moment de mourir : il se revit deux heures plus tôt, debout, nu sur la moquette, le sexe en étendard, le corps électrisé par le spectacle de ces trois filles inconnues, qui déployaient devant lui et pour son seul plaisir des trésors d'érostisme. Trois filles qui s'acharnaient maintenant à lui maintenir la tête sous l'oreiller. La dernière question, et elle resta sans réponse: pourquoi ?

  • Les deux hommes se retrouvèrent dans un café du boulevard Saint-Germain. Le premier s'appelait Max Weber et le second Peter Ritkin. Seulement peu de gens le savaient. Ils avaient tant de fois changé de nom...
    Max regardait distraitement une fille rousse assise un peu plus loin. Elle lui rappelait vaguement cette Monica de Chicago. Monica était rousse, elle aussi. Elle s'était à peine débattue lorsqu'ils l'avaient empoignée et fait basculer par la fenêtre. Il faut dire qu'avec ce qu'ils lui avaient fait subir auparavant... L'enquête avait conclu à un suicide. C'était leur grande spécialité à Peter et à lui, les "accidents" et les "suicides"...

    Une affaire bien délicate et éprouvante que celle qui allait entraîner Griffon et son commando d'élite de Vienne à Rome en passant par Paris, de soirées "détendues" en cabarets très spéciaux : Lionel Savary paierait une fois encore de sa personne - il en avait l'habitude. Et entre ses face-à-face avec de jeunes personnes aux rondeurs interessantes et son tête-à-tête avec le trou rond d'un révolver manié par un tueur psychopathe et pervers, ses rencontres allaient lui laisser quelques souvenirs ... allant du meilleur au plus épouvantable.

  • " Un étripage au ciseau à bois, un égorgement à la scie égoïne et un étouffement au ciment à prise rapide, résuma Gribovitch. Les trois autres meurtres, ça ne me revient pas, mais c'était aussi avec du matos de bricoleur. - Vu que le septième a été massacré à coups de brique réfractaire, rappela Roger Dallant, ça confirme le registre. Les voies des saigneurs sont souvent impénétrables, mais ça n'empêche pas les tueurs en série d'avoir leurs petites manies.".

  • Fabras est de retour... La nouvelle a tôt fait de se répandre comme une traînée de poudre dans les couloirs du quai des Orfèvres. Et pour cause... Si les derniers exploits de l'ennemi public N° 1 remontent à loin, le moins que l'on puisse dire est qu'ils ont laissé des souvenirs saignants aux policiers parisiens. Le problème, c'est que Fabras a conservé quelques solides appuis dans la capitale : truands rangés ou non des oitures, tenanciers de bars louches, sans oublier quelques représentantes du sexe faible aux charmes épanouis et toujours intacts.
    Les balles sifflent bas, le temps est à l'orage. Mais pas question pour Griffon et ses hommes d'ouvrir le parapluie!

  • " Le voisin amoureux n'a rien à voir avec ce meurtre, dit Roger Dallant. Une locataire de l'immeuble a clairement vu un inconnu dévaler l'escalier en masquant son visage avec sa main. Gribovitch ne fit pas de commentaires. Deux jeunes femmes plates comme des limandes étranglées en moins de quinze jours, membres de la même association branchée, et dont la seconde n'était rien moins que la fille de Jean-Charles de Mirepois. Encore un joli puzzle pour les Affaires spéciales, et il y aurait forcément des pièces manquantes.

  • Plantée dans l'embrasure de la porte, Suzette tripotait négligemment un couteau de cuisine dégoulinant de sang frais. - Où tu vas ? insista-t-elle. Renaud faillit s'étrangler, préférant éviter d'évoquer ce dont il venait d'être le témoin. Quand un jeune marié tire au fusil de chasse dans le ventre de sa femme, en plein banquet nuptial, c'est que rien ne va plus au royaume d'ici-bas...

  • "Qu'elles se soient entretuées dans la bagarre générale ou pas, un détail un peu saugrenu, ça vous intéresse ? proposa Roger Dallant. Gribovitch et Sophie Leclerc opinèrent du chef. - Cela concerne leur système pileux. Hormis les cheveux et les sourcils, leur épiderme est aussi glabre qu'un cuir de sac à main après tannage consciencieux. Même le duvet y est passé. Epilation intégrale. - La guerre des peaux lisses, en somme, osa Gribovitch.".

  • " La gagnante d'un concours de beauté au fin fonds de la province qui s'évapore dans la nature, fit Gribovitch, ça regarde la gendarmerie du coin, pas les Affaires spéciales. - Il y en a eu 5 autres avant celle-là, s'expliqua le capitaine Griffon, disparues dans les mêmes conditions un peu partout en France. Sans compter la cerise sur le gâteau : le cadavre d'un jeune homme, une pioche plantée entre les omoplates.

  • Il photographiait des filles nues sur les toits de New York, mais il avait été flic et était resté flic. On l'appelait le Français dégueulasse. Et parce qu'il était resté flic, le commissaire Griffon et son équipe se trouvaient mobilisés. Lionel et Sophie à Paris, Gribovitch à New York. Gribo croyait avoir tout vu. Mais il ne connaissait pas encore New York. Son luxe, sa crasse, ses aliénés, ses pédés glorieux, ses tueurs dingues, ses clochards, ses trafiquants, ses baby-pornos, Broadway et la Route de Birmanie. Le soleil voilé par les brouillards au-dessus de l'Empire State Building. Et ses flics. Tout ça faisait un beau dépliant touristique, avec la mort et le délire en plus. Mais Gribovitch n'avait encore rien vu...

  • " Il y a plusieurs sortes de groupies, expliqua le libraire : celles qui se damneraient pour un écrivain en particulier, et les autres, les groupies d'écrivains au pluriel, peu importe qui c'est. Et dans cette deuxième catégorie, il y a plusieurs sous-catégories. - Et celle qui nous intéresse, espéra Gribovitch, vous la rangeriez dans quel tiroir ? - Aucune idée. Je n'ai encore jamais entendu parler de groupies d'écrivains qui tuent après avoir couché... ".

  • "Gribovitch et Sophie Leclerc, alertés par le regard exorbité du marinier, n'eurent aucun mal à identifier la source de sa stupeur : elle crevait les yeux, en rouge vif sur fond de verdure arborée. Adossée à la cabine de pilotage, la flibustière surgie de nulle part était fidèle à la description qu'en avaient faite ses nombreuses victimes...".

  • Un délit d'initié implique une importante société française qui souhaite prendre le contrôle d'une entreprise américaine.La COB, l'organisme en charge des opérations de bourse missionne l'une de ses enquêtrices pour découvrir l'origine de la fuite. Mais quand cette dernière découvre que les coupables sont de hauts fonctionnaires qui fréquentent les boîtes à parties fines parisiennes, c'est vers la Brigade des Moeurs qu'elle se tourne.

  • " Une chambre vous a été réservée à la clinique, annonça le capitaine Griffon. Vous ferez d'une pierre deux coups : récupérer des lombaires de jeune homme et démêler le sac de noeuds du moment. - Une infiltration au service rhumatologie ? osa le lieutenant Gribovitch. - En quelque sorte. Une infirmière maison vous épaulera. Personne d'autre n'est au courant de l'opération. - Quel genre d'opération ? - Très délicate.".

  • " Il y en a une demi-douzaine de crevés par cage. Cette fois, ça dépasse les bornes. Quand on est censé livrer des hamsters de contrebande vivants, on s'abstient d'essayer de fourguer de la viande morte. C'est de la conscience professionnelle. Charlotte sut immédiatement qu'elle était allée trop loin : le teint généralement pâlichon de son interlocuteur virait au rouge sanguin.".

  • "Alors ? attendit le capitaine Griffon. - La chanteuse du cabaret a été étranglée à la ceinture de cuir, dans sa loge. L'assassin avait probablement déjà pris position pendant le spectacle, après avoir chapardé un bouquet de roses dans la loge voisine. Et maintenant, patron, si vous me disiez pourquoi un crime aussi tristement ordinaire a atterri aux affaires spéciales ? - J'y viens, Gribovitch, j'y viens. Le début de la musique remonte à deux ans, et ça n'a rien à voir avec une chanson à l'eau de rose.".

  • Helmut ne parvenait pas à se laisser convaincre par les arguments de Marine. "On t'offre mille deux cent euros de salaire, rappela-t-il à la jeune étudiante, assortis d'un studio gratuit en plein Saint-Germain-des-Prés et d'une voiture de fonction, tout ça pour servir de baby-sitter à deux fils à papa de quatorze et dix-huit ans ! C'est trop beau pour être honnête, il y a forcément un coup fourré... " Il ne coyait pas si bien dire, d'autant qu'il était concerné au premier chef...

  • La Gourmande, Béatrice Johell pour l'état-civil, gérait officiellement Le Fanal, une discothèque branchée qui proposait à ses clients les plus fidèles des prestations sans équivalence, de véritables vierges ! Ce type d'affaires était généralement du domaine de compétence de la Brigade de Répression du Proxénétisme. En l'occurrence, l'affaire avait été confiée aux Affaires spéciales par l'intermédiaire d'un député, qui s'était fait rouler dans la farine par deux jeunes femmes appartenant à ce réseau...

  • Quand Célia se retourna, ce fut pour voir Brochet fouiller dans la poche droite de son imperméable et en sortir quelque chose qu'elle se refusa à identifier. Elle voulut reculer, hurler, mais resta immobile et muette, tétanisée par la terreur. Ce qui s'approchait de son sein gauche, inexorablement, c'était bien une... Plus le temps de penser. Pour ça, encore faut-il jouir de l'usage de son cerveau.

  • " Tu veux finir ton whisky ? Moi, j'ai envie d'une cigarette." Le photographe acquiesça d'un simple battement de paupières. Il regarda Alix enfiler son déshabillé de soie. Ses yeux l'accompagnèrent jusqu'à la porte de la chambre. Pour la dernière fois...

  • Dans la pénombre, la petite Nigériane enfourna ses maigres affaires dans le sac de toile qu'elle passa en bandoulière. Le contact de la lanière sur ses seins gonflés d'hématomes lui arracha une grimace de douleur : le dernier client de la nuit lui avait bourré la poitrine de coups de poings en prenant son pied. C'est à ce moment-là qu'elle s'était décidée à mettre son plan à exécution. Même si c'était au risque de sa vie... Sa vie, de toute façon, pour ce qu'elle valait... elle pouvait se résumer à quinze ans de misère et de famine, et un an d'enfer à tapiner sur les trottoirs de Paris. Fleur de bitume, c'est comme ça qu'on l'appelait Porte de Clignancourt.

  • "... Tu subiras le châtiment, roulure, ainsi que tous ceux qui ont vendu leur corps et leur talent à ce spectacle innommable. La cinquantième sera bien la dernière. Dans tous les sens du terme. - Si ces messages anonymes n'émanent pas d'un mauvais plaisantin, fit le lieutenant Gribovitch, c'est le massacre garanti sur facture. - Vu le pedigree de l'actrice principale, conclut le patron des Affaires Spéciales, on ne peut pas se permettre de prendre les paris. Vous n'auriez pas fait un peu de théâtre, dans votre lointaine jeunesse ?".

  • La secte ? Des centaines de milliers d'adeptes dans le monde, une puissance spirituelle, une horde de fanatiques...
    La secte ? Une gigantesque escroquerie montée et dominée par l'étrange personnage du Dieu vivant, Guru Singah...
    Par suite de circonstances parfaitement indépendantes de leur volonté, le commissaire Griffon et sa fine équipe du « commando spécial » de la police des moeurs vont se lancer à corps perdu, à travers l'Europe, dans une aventure où ils auront à lutter contre cette puissante et mystérieuse secte. Tous les coups seront permis... surtout les coups bas !

  • Quand un proxénète ne surveille pas sérieusement son cheptel, des petits malins en profitent pour lui ravir son gagne-pain. C'est ce qui arrive à Ange, qui décide de redresser la barre en faisant du nettoyage par le vide. Mais c'est aussi le meilleur moyen d'attirer l'attention de l'inspecteur Gribovitch qui, dans la foulée, démantèlera une vaste organisation spécialisée dans le trafic d'esclaves du plaisir.

  • " Tu avais raison de miser sur la plus petite, jugea Augustin. Elle a mis l'autre KO. - Comment ça, KO ? - Elle est étalée les bras en croix et elle ne bouge plus du tout. - Depuis longtemps ? - Pas loin d'une minute, à vue de nez. - Bizarre, ça, vraiment bizarre, soupçonna Angela qui se redressa pour y voir plus clair.".

empty