Editions Du Patrimoine

  • La cité antique de Glanum, à quelques kilomètres d'Arles, occupée à partir du VIe siècle avant notre ère, concentre autour d'un sanctuaire de source celtique des influences métissées d'origine grecques et romaines.
    Près d'un siècle de fouilles archéologiques et 50 ans de mise en valeur permettent de découvrir un parc archéologique unique niché au coeur du massif des Alpilles.
    Le plateau des Antiques où l'on découvre l'arc de triomphe qui marquait l'entrée de la ville antique et le célèbre mausolée des Jules constitue le prélude à la découverte du site.
    Les carrières de calcaire de l'Antiquité tardive accueillent le visiteur qui peut déambuler dans le quartier des résidences hellénistiques, en passant par les grands thermes, le forum augustéen et le sanctuaire protégé par son rempart hellénistique.
    Les riches collections archéologiques de Glanum sont aujourd'hui présentées au coeur de Saint-Rémy-de-Provence au sein de l'Hôtel de Sade, exceptionnel ensemble architectural antique, médiéval et moderne réouvert au public par le Centre des monuments nationaux depuis 2015.
    Un album qui permet au lecteur de s'immerger au coeur des Alpilles, et de visiter l'hôtel de Sade.

  • Petit par la taille mais remontant aux premiers temps de la chrétienté, l'ensemble cathédral est un rare vestige de l'époque médiévale réunissant quatre édifices : le baptistère, l'église cathédrale Saint-Léonce, les bâtiments canoniaux et le cloître, la résidence épiscopale. Le visiteur sera particulièrement intéressé par le baptistère avec son remploi de colonnes antiques, qui a conservé sa cuve pour le baptème par immersion.
    Le cloître montre un plafond peint du XIVe siècle de plus de trois cent panneaux représentant des scènes de la vie quotidienne et un surprenant bestiaire fantastique.

  • Un arc et un mausolée, connus sous le nom d'"Antiques", furent longtemps les seuls vestiges visibles de Glanum, près de Saint-Rémy-de-Provence. Là, au flanc des Alpilles, les archéologues ont mis au jour les traces d'une civilisation originale au temps de son âge d'or, le IIe siècle av. J.-C. : les Glaniques, Celto-ligures salyens, avaient bâti autour d'une source guérisseuse et sacrée une ville tout imprégnée d'hellénisme. Mais la conquête romaine imposa d'autres modèles et, peu à peu, le culte de la source fut supplanté par celui de l'empereur.

empty