Armes

  • Armes à feu de légende

    Collectif

    Arquebuses, fusils ornés d'incrustations précieuses, canons de marine, pistolets de poche ou mitrailleuses ultrasophistiquées côtoient les modèles légendaires de marques célèbres comme Colt, Smith et Wesson, Beretta, Winchester, etc. Grâce à plus de 1 000 superbes photos, admirez dans le détail plus de 600 armes emblématiques ! 

  • Cet ouvrage tente de présenter de manière exhaustive les armes de chasse, fusils et carabines, disponibles proposés actuellement sur le marché français. L'auteur fournit les explications techniques relatives aux mécanismes et aux lunettes de tir. Il présente également les fabricants industriels comme les artisans et les importateurs et, naturellement, les armes en fonction des types de chasse.

  • Nombres d'entre eux ont marqué l'histoire et ont étépopularisé par le cinéma. Derrière les inventeurs de mécanismes simples ou complexes mais toujoursingénieux, se trouvent des sociétés d'armement prestigieuses comme DWM, Colt, Smith & Wesson, IMI, MAB,Manufrance, CZ, SIG, Sauer, Tanfoglio, Steyr, etc.Si au début du XXe siècle, ces nouveaux pistolets ne sont pas entièrement fiables, ce n'est plus le casaujourd'hui et l'automatique supplante le revolver dans les forces de l'ordre comme dans les armées !L'automatique du XXIe siècle regroupe force innovations et se décline en fonction d'objectifs différents pourles armées, les polices, les unités d'interventions, la défense individuelle ou le sport.

  • Les armes de marine

    Daniel Casanova

    • Etai
    • 9 Octobre 2014

    Ce livre, rempli de bruit et de fureur, écrit par deux spécialistes des armes portatives, vous propose de découvrir l'histoire des armes de la Marine française, des galères du Roi-Soleil aux navires corsaires de la Grande Guerre. Il évoque également la piraterie au XXIe siècle, la riposte de la Marine nationale et des sociétés militaires privées.

  • Réunis pour la première fois, ce livre présente une sélection des plus beaux casques présents dans les collections normandes.
    Ces collections privées, non ouvertes au public, recèlent de superbes pièces sauvées parfois de la destruction et en général retrouvées sur les nombreux champs de bataille que compte la région. Ces collectionneurs nous ont autorisés à photographier leurs plus beaux casques de tous les belligérants et à les replacer dans leur contexte historique.
    C'est ainsi que vous pourrez découvrir une frise chronologique illustrée de documents d'époque et vous permettant de revivre les grandes heures de la bataille de Normandie.
    L'état des casques présentés est extrêmement varié puisque l'on y découvre des casques sortis de terre mais aussi de greniers et les noms inscrits à l'intérieur permettent de retracer leurs histoires personnelles.
    Pour d'autres, les dégâts causés par les bombardements et les éclats sont suffisamment éloquents pour montrer la violence des combats durant ces 2 mois.
    Ce sont donc plus de 170 casques américains, britanniques, canadiens, polonais et allemands qui sont regroupés dans ce livre de 208 pages.

  • Depuis la première pierre lancée il y a plus de 2 millions d'années par un homme sur un petit animal pour l'assommer, les chasseurs vouent un intérêt tout particulier à leurs armes. Ils les ont ainsi vite retenues comme support pour, à travers la personnalisation qu'ils leurs apportaient, exprimer leurs traits de caractère, leur identité. L'apparition, à la fin du Moyen-Âge, des armes à feu portatives - bâtons à feu, couleuvrines et autres arquebuses - a encore renforcé cet attrait, parfois élevé au rang de véritable vénération.
    L'arme de chasse a généré un artisanat et une industrie très créatifs, tant dans son contenu esthétique que technique ou de valeur d'usage.
    Le présent livre, après un sujet introductif consacré à l'industrie et à l'artisanat armuriers mondiaux, développe ces trois facettes pour les 100 modèles les plus emblématiques de la production récente et actuelle. Il inclut à part sensiblement égales fusils et carabines. Traitant des modèles destinés à un large public, telles les réalisations industrielles de Beretta, Browning, Manufrance, Verney- Carron ou Winchester, comme des références qui s'adressent à des amateurs aussi avertis qu'aisés, à l'instar des sublimes créations artisanales des ateliers Granger, Holland-Holland ou Lebeau-Courally, chaque chasseur, chaque amateur d'armes y trouvera une myriade d'informations historiques et techniques tout à fait instructives, accompagnées d'illustrations enthousiasmantes. Il pourra ainsi se délecter sans retenue de ces fascinants objets. et choisir «son» fusil ou « sa » carabine en fonction des gibiers qu'il convoite, des modes de chasses qu'il pratique et de l'essence de sa personnalité !

  • En puisant dans la magnifique collection du musée victoria & albert, l'une des plus riches d'occident, l'auteur retrace l'évolution du sabre japonais dans son contexte historique et social, du viiie au xxe siècle.
    Arme redoutable par son efficacité, mais aussi symbole incontesté de pouvoir, le sabre japonais a une double histoire qui reflète, dès ses origines, l'émergence et l'expansion des samouraïs, qui allaient peu à peu devenir, et pour longtemps, la classe dirigeante du japon. beaucoup plus qu'une arme, le sabre japonais témoigne ainsi de plusieurs siècles d'histoire. conservateur du département extrême du musée victoria & albert, gregory irvine est responsable des collections relatives aux armes et armures japonaises.
    De nombreux voyages d'étude au japon et ses recherches sur les philosophies et les contextes sociaux liés au sabre lui permettent de présenter une histoire du sabre richement documentée.
    Les très nombreuses photographies de l'ouvrage témoignent non seulement des splendides collections du musée victoria & albert mais aussi de celles d'autres musées, notamment du musée national de tokyo, qui possède l'une des collections de sabres les plus somptueuses et les mieux documentées du monde.
    Ces photographies, complétées par des estampes exceptionnelles, montrent à quel point le sabre japonais a pu devenir tout à la fois une arme sans équivalent ailleurs et un objet d'art travaillé jusqu'à la perfection.

  • L'histoire des armes de poing est un fascinant voyage à travers le temps et le développement technologique des armes à feu -des premières, à mèche, à rouet ou à silex, jusqu'aux dernières nouveautés automatiques à la pointe de l'innovation.
    Pistolets et Revolvers est un véritable guide du collectionneur, mais aussi du simple amateur qui découvrira, à travers ces lignes pleines d'informations, la genèse et l'essor de l'industrie des armes légères qui ont participé à l'histoire du monde. Riche de plus de 180 illustrations corrélées à des armes en particulier -chacune bénéficiant d'une fiche signalétique détaillant ses spécificités- l'ouvrage traite des armes les plus célèbres comme des moins connues jusqu'à celles parfois oubliées. Saviez-vous, par exemple, qu'à la fin du dix-neuvième siècle, le revolver « vélo-dog » avait été nommé ainsi en référence aux premiers cyclistes confrontés à des attaques de chien ?
    De la Guerre civile anglaise à la Deuxième Guerre mondiale jusqu'aux conflits d'aujourd'hui, en passant par le Far-Ouest, la période de la prohibition ou le cinéma personnalisé notamment par l'Inspecteur Harry, le livre montre comment la technologie a bouleversé l'armement et comment l'armement a transformé la façon de combattre.
    En incluant à la fois des armes légères employées par les forces de police et les forces militaires, avec 70 photos en couleur et noir et blanc pour les représenter, Pistolets et Revolvers, dresse un inventaire complet et accessible de la saga des armes légères.

  • Qui, parmi les amoureux de la nature, n'a jamais rêvé de se faire petite souris pour se glisser dans l'intimité du quotidien de nos grands mammifères ? Vivre avec eux, au fil des saisons, l'exubérance printanière, les naissances estivales et les premiers pas des jeunes dans la vie, l'art de savoir trouver les meilleurs endroits pour se nourrir ou se cacher, ou bien encore l'adaptation aux rigueurs et aux privations de l'hiver, c'est ce que vous propose cette collection.
    Elle vous fera vivre, en images, saison après saison, les temps forts de la vie de nos quatre plus grands mammifères européens : le lynx, le cerf, l'ours et le loup. Ce premier volume vous emmènera sur les traces, feutrées et passionnantes, du plus beau et plus discret de nos petits fauves : le lynx d'Europe. De ce discret félin, qui a réussi à se faire une juste place au coeur de certaines de nos forêts, beaucoup d'entre nous connaissent si peu de choses, que, bien souvent, cela se résume à l'expression populaire " avoir un oeil de lynx ", sans bien savoir, au fond, quel extraordinaire animal se cache derrière ce dicton.
    Autrefois connu sous le nom de loup-cervier, ce mammifère de charme, qui orne l'extrémité de ses oreilles de délicats pinceaux de poils et porte une belle robe tachetée, n'en est pas moins un super prédateur, à l'instar de ses cousins d'Afrique ou d'Asie, certes souvent bien plus imposants, dont il possède les qualités de fauve. Gageons donc que cet ouvrage saura lever, pour votre plus grand plaisir, une part des mystères qui nimbent les moeurs de ce gros chat forestier.

  • Découvrez l'histoire, le développement, la production et le rôle de l'un des plus redoutables chars de bataille allemand de la Seconde Guerre mondiale. Cet ouvrage expose avec précision les conditions d'acquisition, de détention et d'utilisation de ce puissant engin de combat avec une abondance de photographies, de détails et un texte rédigé par une équipe de spécialistes.

  • Histoire du revolver

    Daniel Casanova

    • Etai
    • 22 Janvier 2014

    L'invention du revolver marque une étape importante dans l'histoire des armes à feu. Mais le revolver a surtout hanté depuis toujours l'imaginaire du grand public. Cet ouvrage complet, peuplé d'anecdotes et d'histoires, retrace l'évolution de cette arme mythique depuis les premiers barillets à silex jusqu'aux monstrueux 500 Magnum d'aujourd'hui.

  • Le guide attendu par tous les pêcheurs à l'amorce : plus de 140 recettes à utiliser les yeux fermé, fruits de nombreux essais au bord de l'eau et de plusieurs années de compétition.
    Classées en fonction du lieu de pêche ( surface, canal, étang, rivière. ), ces recettes sont accompagnées d'un conseil ou d'une astuce pour en tirer le meilleur parti. les grands noms de la pêche au coup sont également présents, puisqu'une quarantaine d'entre eux ont accepté de livrer à l'auteur l'une des leurs recettes favorites, parmi celles qu'ils utilisent régulièrement en compétition. grâce à ce livre, vous pêcherez comme un champion !.

  • De l'épée de Charlemagne au poignard de Gauguin, la collection d'armes européennes du musée du Louvre est riche de quelque trois cents pièces. La plupart sont inédites et peu connues du public, car elles sont parfois déposées dans d'autres institutions. Pour la première fois, cette collection est présentée et étudiée dans son ensemble.
    Les chefs-d'oeuvre conçus en Italie par Antonio dei Pollaiuolo ou les Negroli y côtoient les armes de provenance royale, tel le morion d'or de Charles IX, ou les épées d'académiciens, les souvenirs napoléoniens et toutes sortes de curiosités. Cette collection n'est pas née du désir de constituer une référence, mais s'est sédimentée au fil des révolutions et des dons faits par les collectionneurs. Tantôt témoin de l'histoire de la nation, tantôt mémoire du goOt des amateurs du XIX' siècle, elle possède une physionomie unique que cet ouvrage présente désormais. Le pUblic y découvrira ces armes et ces armures longtemps oubliées, mais aussi ceux qui les ont réalisées, utilisées et collectionnées.

  • Les pistolets de la MFAC ne représentent qu'un des aspects de la production de l'époque, mais ils illustrent avec force la volonté des créateurs de l'établissement de conquérir un marché en pleine extension avec des armes aux noms patriotiques, tels que le Gaulois ou Le Français. Cet ouvrage apporte un éclairage nouveau sur les nombreux modèles d'armes diffusés par la MFAC de Saint-Etienne. Production, chiffres de vente, fournisseurs, modifications techniques... Une mine d'informations pour les amateurs, issues d'archives jusque-là inexplorées.

  • Après "Chasse et Tir" et "La balistique par l'Exemple", les frères Tack ont voulu dédier ce dernier livre à ceux qui pensent que l'intrusion des mathématiques dans le domaine de la chasse est insupportable.

  • Pendant soixante-dix ans, le développement des armes soviétiques est resté mystérieux pour les observateurs occidentaux.
    Après 1990, les choses ont évolué, le démantèlement de l'Union soviétique et la disparition du Pacte de Varsovie ont permis d'en savoir davantage. Mieux, l'ouverture du nouvel état russe et de ses anciens alliés vers l'économie de marché, ont permis à leurs industriels de proposer de nouveaux matériels et de diffuser des informations sur leurs productions. Ils sont maintenant présents sur les grands salons internationaux et c'est ainsi que j'ai pu rencontrer Mikaïl Kalashnikov dès 1994.
    L'arme dont il est l'inventeur devait s'affirmer comme l'arme universelle des troupes soviétiques, de l'Europe Centrale, de la Chine et de leurs alliés. Très rapidement, le "Kalash" est entrée en service dans de nombreux pays indépendants (ou qui souhaitaient le devenir) en Asie, en Afrique et en Amérique latine. On estime que plus de cent millions de Kalashnikov ont été produits en soixante ans, venant ainsi remplacer un parc équivalent de fusils Mauser.

  • Cet ouvrage n'est pas un manuel de rechargement, mais le recueil des articles marquants, publiés, sous la signature de M Malfatti dans la revue Cibles, depuis plusieurs décennies.
    Il ne faut pas oublier que le rechargement concerne également des sujets annexes qui ne sont pas traités à fond dans les manuels, mais ont été développés de façon plus large et plus complète dans la revue. C'est à la fois un voyage dans le temps, une source d'informations, et des réponses aux questions souvent posées par les rechargeurs.

  • Le 16 mars 1914, Henriette Caillaux, épouse du ministre des Finances du cabinet Doumergue, attend Gaston Calmette dans les locaux du Figaro. Auteur d'une campagne de presse infamante contre l'époux de Mme Caillaux, le journaliste ne sait pas encore qu'il va mourir. Dès l'arrivée de Calmette, Mme Caillaux est introduite dans son bureau et après quelques échanges verbaux aussi vifs que définitifs, elle l'abat, vidant sur le journaliste le chargeur de son petit automatique.

    Au milieu du XIXe siècle, la libéralisation des pistolets de poche a créé un véritable engouement pour ces armes, inaccessible jusque-là au vulgaire quidam. Pendant près de cent ans les pistolets de poche suivront l'évolution de l'armement portatif. Ils se déclineront de toutes les façons, coup de poing, poivrières, revolver harmonica... L'arme de poche deviendra un élément du quotidien, logé dans les replis de l'habit entre montre à gousset et étui à cigares. Destinées à la défense de l'individu, ces armes serviront aussi parfois à venger dans le sang l'honneur perdu d'une grande bourgeoise ou d'une fille des rues.

  • Faire des recherches sur l'armement celtique est un vrai défi pour l'archéologie expérimentale. Pour obtenir des résultats exploitables, il faut réunir un grand nombre de conditions.
    1. La reconstitution des pièces de l'armement nécessite des connaissances approfondies sur les matériaux utilisés, la façon dont ils étaient traités et la forme exacte de l'objet.
    2. Une fois reconstitués et avant de commencer à utiliser les objets, il faut effectuer des recherches sur les descriptions écrites ou les représentations iconographiques et circonscrire les champs d'utilisation.
    3. Une pièce d'armement fait toujours partie d'une panoplie d'autres pièces. Puisque on ne peut pas étudier une pièce isolément, il faut reconstituer toute la panoplie de l'armement.
    4. Les participants d'une expérience sur le combat doivent avoir suivi une formation élémentaire sur le maniement des armes dispensées par un spécialiste.

    En 2004, Cladio était en mesure de reproduire des épées celtiques et des boucliers. Fasciné par le mythe de l'épée, comme beaucoup d'autres avant nous, nous avons cru qu'elle constituait l'arme principale des Celtes. Nous nous sommes trompés

empty