De Terran

  • Les sols les plus riches du monde sont les « terres noires » d'Amazonie, ou terra preta. Ses anciennes populations y ont incorporé une forme particulière de charbon, qui porte le nom de "biochar". Le simple fait d'apporter à votre terre cette poudre de matière végétale carbonisée en présence de très peu d'oxygène et ensemencée de micro-organismes va améliorer sa structure, réduire les besoins en fertilisants, endiguer les effets des métaux toxiques, stimuler la croissance des plantes en stockant eau et nutriments, et augmenter la biodiversité microbienne. En outre, sa production maîtrisée est non seulement très peu polluante mais participe à la séquestration du carbone dans les sols. Jeff Cox vous apprend à connaître le biochar, à l'utiliser au mieux, mais aussi à le produire vous-même, pas à pas, dans votre jardin ou dans un poêle. Quant à ceux qui souhaiteraient pousser plus loin l'aventure, ils trouveront des instructions pour se construire le nec plus ultra des poêles à biochar.

  • Éric Petiot, en véritable pionnier, livre ici le fruit de nombreuses années d'expérimentations et d'études scientifiques dans un domaine encore largement inexploré. Son expertise permettra aux jardiniers amateurs comme aux professionnels de s'approprier l'usage des huiles essentielles et de se constituer une « trousse de secours » pour soigner leurs plantes en toute autonomie au fil de l'année. Cet ouvrage rassemble des explications complètes sur le fonctionnement des huiles essentielles, leurs principes actifs et leurs actions. On y retrouvera de nombreuses recettes pour traiter les maladies les plus courantes de nos jardins (mildiou, oïdium, fusariose...) et lutter contre les insectes indésirables (pucerons, cicadelle de la vigne, pyrale du buis...) suivant différents modes d'application, tels que la pulvérisation, la perfusion ou l'injection. De nombreuses illustrations, complétées de schémas et d'outils pratiques (mode d'emploi, planning de traitement...), contribueront à un diagnostic facile et à des soins efficaces. Une édition revue et augmentée, enrichie de nouvelles huiles, recettes et maladies à traiter, ainsi que de témoignages de professionnels qui ont décidé d'utiliser les huiles essentielles.

  • L'acupuncture n'est pas réservée aux humains et aux animaux. Éric Petiot mène depuis 2002 des travaux et des expérimentations sur le végétal, et nous offre ici le fruit de ses recherches. Découvrez une technique de soin originale, respectueuse du vivant, qui puise ses racines dans la médecine traditionnelle chinoise. En augmentant le niveau énergétique des plantes, l'acupuncture a une action essentiellement préventive, mais aussi curative. Bien souvent, nous pouvons agir au moyen des aiguilles et ainsi éviter les traitements de synthèse. Dans ce livre innovant et pratique, enrichi de 150 schémas et photos, Éric Petiot explique son approche sensible et dévoile les techniques d'acupuncture végétale. En s'appuyant sur les grands principes énergétiques (Ying Yang, Wu Xing, Qi...), il détermine les méridiens chez les végétaux, et définit les soins à leur apporter selon les symptômes observés. Il présente tour à tour le matériel indispensable et le positionnement des aiguilles, et répond aux questions que nous pouvons nous poser. Passons à l'agriculture de demain : expérimentons et pratiquons l'acupuncture végétale !

  • Présent sur les places et les allées des villes et des villages, dans les jardins, les cours d'école..., le tilleul est partout un arbre familier, facile à reconnaître avec ses feuilles en forme de coeur et ses fleurs translucides. Feuilles, fleurs, écorce, aubier, liber et bois sont utilisés depuis la nuit des temps. Les premières sont comestibles, les deuxièmes aussi mais plus encore médicinales, comme l'aubier. Quant à l'écorce, au liber et au bois, c'est aux artisans qu'ils sont les plus utiles ! Peut-être ne le savez-vous pas mais, avant d'être un arbre à tisane, le tilleul est un arbre à cordes ! Depuis la préhistoire, les hommes ont fabriqué grâce à lui toutes sortes de liens. Et c'est sous son ombrage, dans les villages, que s'organisait la vie sociale : on s'y retrouvait pour débattre, jouer, danser, se rencontrer, rendre la justice... Après le lien physique, le lien social : le tilleul est bien l'arbre « qui tisse des liens », dans tous les sens du mot !

  • Nous sommes si éloignés de la nature que nous méconnaissons les plantes les plus communes et les plus quotidiennes. Le tabac n'échappe pas à ce constat. Parmi les fumeurs, combien savent comment pousse et se cultive un plant de tabac, quel est le processus de séchage, quelles sont les différentes variétés ? Qui connaît l'aspect de la plante elle-même et envisage de pouvoir faire pousser son tabac chez lui ? Si fumer n'est évidemment pas un geste favorable à la santé, rien n'empêche de rester modéré et d'éviter les additifs et produits artificiels mêlés au tabac industriel, qui en décuplent la nocivité. De nombreux fumeurs en prennent conscience et s'orientent de plus en plus vers la consommation d'un tabac 100 % naturel ou pauvre en additifs. Mieux connaître l'« herbe à Nicot », semer, entretenir et récolter son propre tabac, fumer moins, fumer mieux et réduire ainsi les facteurs de risques, retrouver la dimension rituelle et sacrée, voilà ce que vous propose cet ouvrage riche de 180 photographies, le premier à aborder tous ces sujets et à porter un regard renouvelé sur l'usage de cette plante.

  • L'arbre à pain a nourri les hommes pendant plusieurs générations, en Corse, dans les Cévennes, en Ardèche, dans le Limousin. Mais il a également été une ressource précieuse dans de nombreuses autres régions ! Vous découvrirez dans ce livre le portrait et l'histoire du châtaignier, dont la culture a été répandue en Gaule pendant l'Antiquité. La châtaigne est un fruit merveilleux. Le bois, gorgé de tanins, n'a pas besoin de traitements pour être utilisé à l'extérieur. Saviez-vous que c'est le feuillu de nos forêts dont le bois a le plus d'usages ? On l'emploie en agriculture, viticulture, ostréiculture, construction... Les propriétés médicinales du châtaignier ne sont pas oubliées, ni ses utilisations au fil des saisons, en teinture, apiculture, vannerie et bien sûr en cuisine... Autant de qualités qui justifient qu'on l'appelle l'« arbre à tout faire » !

empty