Livres en VO

  • Jamais, peut-être, socrate ne fut aussi tranquille qu'en cette journée particulière qui s'achève par un arrêt de mort .
    Le procès, banal par certains côtés (ce n'est ni la première ni la dernière fois que l'on aura la peau d'un homme libre), a pour nous valeur de symbole. il est l'un des événements fondateurs de notre identité intellectuelle : il décidera de la vocation philosophique de platon. l'histoire de la pensée occidentale porte la marque de cette césure : il y a l'avant et l'après socrate. chaque fois qu'une communauté tente, par la censure, l'ostracisme ou le meurtre, de réduire au silence un étranger moral ou intellec tuel à l'intérieur de ses murs, de bâillonner ou d'effacer ses interrogations intolérables, elle vit une heure socratique.
    " (george steiner).

  • Présentation : Le laboratoire florentin Note des traducteurs à la présente édition Le texte : LE PRINCE - De pricipatibus Notes et commentaire Annexe 1 : Caprices écrits à Perugia pour Giovan Battista Soderini Annexe 2 : Lettre du 10 décembre 1513 à Francesco Vettori Postface : Sur la langue du prince, des mots pour comprendre et pour agir Bibliographie -- Glossaire -- Index Table des matières Table des matières Table des matières Présentation : le laboratoire florentin Note des traducteurs Le Prince / De Principatibus Commentaire et notes Annexe 1 : Caprices écrits à Perugia pour [Giovan Battista] Soderini Annexe 2 : Lettre du 10 décembre 1513 à Francesco Vettori Postface : Sur la langue du Prince : des mots pour comprendre et agir Bibliographie Index et glossaire

  • Le texte français du Manifeste, établi à partir de la traduction de Laura Lafargue, est présenté face au texte allemand de la première édition (1848) et accompagné de toutes les préfaces de Marx et Engels.

    L'appendice présente une chronologie des premières éditions du Manifeste jusqu'à 1914 dans les différents pays et les différentes langues, des notes sur ces premières éditions et des notices biographiques des promoteurs et des traducteurs.

  • Dès la parution du Traité de la nature humaine, Hume avait été accusé d'entretenir des paradoxes sceptiques. A cette accusation, l'Enquête sur l'entendement humain répond d'une triple façon : 1) sur le mode discret d'une incontestable autocensure; 2) sur le mode positif d'une science sceptique et positive de la nature humaine; 3) enfin, par la définition d'une règle de bonne conduite : le scepticisme-mitigé.

  • De la nature

    Lucrèce

    Edité par cicéron, ce poème est l'exposé le mieux formulé des courants matérialistes de l'antiquité.
    Lucrèce présente le système d'epicure, mais aussi, sans doute, une large part de la philosophie de démocrite dont aucun texte ne nous est parvenu. critique de la religion et des superstitions, cosmologie atomistique et naturaliste, sensualisme radical, ébauche d'une théorie évolutionniste, le matérialisme de lucrèce entend mettre en avant la liberté humaine affranchie de toutes les entraves au plaisir, considéré comme bien suprême et critère de nos actions.
    Cette philosophie qui prétend aussi, à l'indifférence totale de la nature à l'égard du destin humain n'est pas sans échos aujourd'hui : la mort de l'homme, le relativisme, l'eudémonisme individualiste. ce matérialisme a préfiguré également la cosmologie scientiste du xixe siècle à travers des formules désormais célèbres : " rien ne surgit du néant, rien ne se perd, la somme des mouvements est constante dans la nature.
    ".

  • Éthique

    Baruch Spinoza

    Le livre que tu tiens prétend faire ton bonheur, par la seule vertu de la mathématique: à toi de voir, lecteur, si peu ou prou il y parvient.
    Tu trouveras dans ce volume le texte original de l'ethique, tel qu'il fut établi par carl gebhardt en 1925, la traduction que j'en proposai en 1988, mais soigneusement revue et amendée, ainsi qu'un dossier qui te dira ce qu'on pense avoir été la vie, et la mort, du sage spinoza. b.p.

  • Cette édition bilingue propose une transcription en français moderne du Discours de la servitude volontaire, donné par Charles Teste en 1836, et une traduction en arabe réalisée à partir du texte initial par le psychanalyste égyptien Mustapha Safouane en 1990. La version arabe est accompagnée d'une présentation de l'oeuvre et de son auteur.
    Ecrit en 1549, mais d'une actualité toujours étonnante, Le Discours traite de la tyrannie en développant l'idée que les peuples sont responsables de leur servitude.

  • Ce tome IV, en deux volumes, contient :
    Avant-propos des éditeurs - Introduction - Épître dédicatoire aux Doyen et Docteurs de la Sorbonne - Préface de l'auteur au lecteur - Le libraire au lecteur.
    Abrégé des six Méditations suivantes : Meditationes de Prima philosophia/Méditations métaphysiques (texte latin et traduction française).
    Premières Objections et Réponses - Secondes Objections et Réponses - Troisièmes Objections et Réponses - Quatrièmes Objections et Réponse - Cinquièmes Objections - Réponses aux Cinquièmes Objections - Lettre à Clerselier sur les Instances de Gassendi - Sixièmes Objections et Réponses - Septièmes Objections et Réponses - Lettre au père Dinet.
    Appendices : Table des articles de l'édition française de 1673 - Chronologie - Bibliographie - Index.

  • La Grèce est l'origine de la philosophie, et Parménide est l'origine de cette origine : les fragments de son Poème, qui date du Ve siècle avant J.C., constituent, après Heidegger, presque un test sacré. Pour aborder un sujet aussi redoutable, il faut apprécier comment il est construit. Aller aux points névralgiques de transmission et d'interprétation, là où bifurque l'idée qu'on se fait de Parménide, de la philosophie, et même du grec, à l'anglo-saxonne ou à l'allemande. Comprendre alors du dedans comment Sur la nature ou sur l'étant est un grand récit qui les vaut tous. C'est d'abord le récit du grec, qui, en suivant le chemin du " est ", met en intrigue la langue elle-même et déploie, syntaxe et sémantique, toute la grammaire. C'est simultanément un palimpseste, qui tisse et réarticule en vérité tous les discours antérieurs, du mythe à la physique via l'épopée : l'étant, comme Ulysse, en héros du nouveau roman qu'est l'ontologie. Présentation, texte grec, nouvelle traduction, glossaire, dossier, tout conspire à donner les moyens d'entendre, pour tous ceux qui ne connaissent pas le grec, en quel sens c'est la langue de l'être.

  • Avec ces six Méditations, d'un style inédit en métaphysique et suivies de six séries d'objections adressées à l'auteur, à sa demande, par les premiers lecteurs des copies manuscrites, et de ses propres réponses, le tout en latin, la philosophie occidentale en août 1641 marque alors un tournant.
    On peut faire remonter le projet aux critiques adressées au Discours de la méthode, où Descartes entendait exposer « les fondements de sa métaphysique ». Les lecteurs les plus exigeants ont jugé cette partie trop peu explicite, et Descartes leur donne acte de cette insuffisance. Celle-ci est liée aux limites d'un ouvrage publié en français à l'intention d'un assez large public, « et ces pensées ne m'ont pas semblé être propres à mettre dans un livre, où j'ai voulu que les femmes mêmes pussent entendre quelque chose, et cependant que les plus subtils trouvassent aussi assez de matière pour occuper leur attention » ; et plus précisément à une forme de contradiction entre la nécessité de pousser le doute à l'extrême de ses hyperboles - si l'on veut conférer aux premières vérités de la « philosophie première » ou métaphysique une pleine certitude, elle-même absolue - et les dangers de cet exercice initial pour des lecteurs non préparés.
    On ne saurait ôter aux Méditations - ouvrage rédigé sur le mode personnel qui a été celui de la pensée cartésienne - le caractère d'aventure intellectuelle qui les rend encore aujourd'hui si fascinantes.
    Cette édition se fixe pour but de rendre accessible au lecteur francophone l'ensemble des textes cartésiens, dans une nouvelle présentation et le cas échéant dans une nouvelle version française, l'une et l'autre conformes à l'état et aux critères actuels de la recherche spécialisée.

  • Texte original à l'intérieur du corpus zoologique :d'Aristote, le livre I des Parties des animaux se présente comme un discours préliminaire à l'étude du vivant et, à travers lui, de la nature tout entière (défense de l'explication finaliste en physique, critique de la méthode platonicienne de division...). Une manière de faire de la philosophie naturelle considérée jusqu'à une date récente comme obsolète mais dont on redécouvre aujourd'hui la force et la permanence.

  • Hume poursuit - dans L'histoire naturelle de la religion (1757) - une intention avant tout politique. La question de la religion fut en effet un sujet d'actualité dans la Grande-Bretagne du XVIIIe siècle. L'accent ne porte alors pas tant sur le fondement de la religion dans la raison que sur son origine dans la nature humaine, autrement dit, sur l'explication causale des religions à partir des principes premiers que sont les passions. L'écrit retrace ainsi l'histoire de la religion du polythéisme jusqu'au théisme, avant de procéder à une comparaison de ces deux religions sous leur forme populaire.

    Cette nouvelle édition bilingue de L'histoire naturelle de la religion contient également les deux essais Du suicide et De l'immortalité de l'âme qui interrogent de manière critique la vie respectivement avant la mort et après la mort.

  • Tandis que la tendance générale de la pensée antique et médiévale était de glorifier la guerre ou, à tout le moins, de défendre ce qu'il était alors convenu d'appeler "la juste guerre", l'idée de paix, depuis le xviie siècle, a préoccupé les esprits au point de devenir un philosophème puissant.
    [... ] C'est seulement avec le XVIIe siècle que l'homme, dont le bon sens et la raison sont alors déclarés "la chose du monde la mieux partagée", comprend enfin le prix de la paix. cela ne signifie pas la disparition des guerres. Mais tandis que les ouvrages de droit ne parlent plus seulement du jus belli, mais du "droit de la guerre et de la paix", se succèdent et se multiplient les "projets de paix", d'une paix que l'on considère même généralement comme pouvant être "perpétuelle".
    (S. Goyard-Fabre, Les difficultés invincibles des "projets de paix perpétuelle" in L'Année 1796, sur la paix perpétuelle, Vrin, 1998).

  • Categories

    Aristote

    Organon : instrument, outil. Les Catégories, premier traité de l'Organon aristotélicien, sont-elles une boîte à outils ? Organon logikon : instrument logique - qu'est-ce à dire ? Panoplie conceptuelle (logos = pensée, raisonnement) et/ou linguistique, onomastique (logos = langue) ? Katêgoria : accusation, prédication. Les catégories : des chefs d'accusation ou des (classes de) prédicats ? Il y en a dix : pourquoi dix, pourquoi ces dix-là ? D'où vient la liste ? Est-elle close, homogène ? Est-elle bien conçue (Kant a cru bon de la refaire) ? Quels enjeux philosophiques majeurs discerne-t-on dans le traité : machine de guerre contre Platon, invention de l'essence première, rapport à la physique et à la métaphysique... ?

    Les auteurs ont fureté dans cette boîte à outils canonisée par la tradition. Ils ont le sentiment de s'être beaucoup battus avec un texte difficile. Le présent livre (lui-même un instrument, avec sa traduction nouvelle, son glossaire, son dossier - de Platon à la controverse contemporaine) est, pour l'essentiel, une relation de leur combat.

    Edition de Frédérique Ildefonse et Jean Lallot.

  • Dans ces Dialogues, Hume met en scène le débat de Cléanthe, partisan du théisme expérimental, de Déméa, représentant du dogmatisme, et du sceptique Philon, sur la religion naturelle confrontée aux limites de la raison.
    La présente édition présente le texte anglais en regard de la traduction et offre ainsi au lecteur un outil essentiel à la lecture du philosophe anglais.

  • Uji / je suis temps

    Dogen

    Nous sommes en 1240. Dôgen ??(1200- 1253) est maître de méditation, formé à la grande école Tendaï d'Hieizan, puis en Chine à l'école du ch'an (zen). Autour de lui, dans la pénombre de son temple de Kôshô Hôrinji, près de Kyoto, se réunit une communauté de méditants, ralliés à l'idéal zen que Dôgen tente de transplanter au Japon. C'est à eux qu'il adresse « Uji » ??« Je suis le temps », « Le temps est le fait même que j'existe, toute existence est le temps » Les fictions du temps. Le temps ne se laisse pas enfermer dans les divisions conventionnelles, aussi utiles soient-elles, en heures, en avant et après, en passé, présent et futur. Il ne se laisse pas davantage mesurer sur une échelle de durées, comme : continuum, moment, instant ou même état stationnaire. Le temps n'est pas le temps abstrait, global et omniprésent comme celui où nous vivons de nos jours.
    Le temps ne s'écoule pas. Le temps se pratique au présent avec le tout du corps-esprit dans le quotidien : travaux et occupations diverses et méditation. Il devient alors clair que le temps fiction a disparu. Dans un même mouvement, il embrasse passé, présent et futur. Le temps ne s'écoule pas.

  • "POP ET INTELLO / 100% ILLUSTRÉE BILINGUE : FRANÇAIS-ANGLAIS L'almanach des ouvriers philosophes et des intellectuels bricoleurs.
    1kg de liberté !
    Avec : Frank Zappa, Cal Schenkel, Christian Marclay, Anaïs Prosaïc, le Wild Classical Music, Anaïs Nony, Annie Sprinkle, Guerrilla Gardening, Frans de Waal, Eric Mairlot, Patrick Bouchain, Christian Marclay, Ghada Amer, Allison Schulnik, Walter Swennen, Carlos Kusnir et les 50 auteurs et artistes soldeurs de ce #3."

  • Des extraits courts traduits, accompagnés d'une biographie, qui mettent la pensée de Sénèque en perspective.

  • Quoi de plus commun au XVIIIe siècle que des considérations sur le goût? Publié en 1741, l'essai La délicatesse du goût et de la passion présente au lecteur une sorte de miroir flatteur où il peut observer comment les pouvoirs de l'esprit opèrent dans le bon goût et dans la bonne compagnie. En comparant deux qualités proches, la délicatesse de la passion et la délicatesse du goût, Hume rappel d'une part la fonction sociale du goût, mais aussi son lien étroit avec le jugement. Car, c'est pour Hume, la tâche de la philosophie de mesurer la portée des jugements dans la vie pratique et d'en étudier les modalités.

  • Du vide parfait

    Lie-Zi

    • Rivages
    • 9 Février 1999

    Le lie zi est l'un des textes fondateurs du taoïsme.
    Nous en présentons trois sections qui, par la transparence de la pensée et la beauté du style, reflètent un grand moment de la pensée chinoise. faveurs célestes, l'empereur jaune et yuang zhu nous enseignent à devenir invulnérables sans démonstration de force mais par l'usage d'une passivité maîtrisée.

  • Le philosophe français Pierre Gassendi (1592 -1655) est surtout connu pour les célèbres Objections qu'il a adressées aux Méditations métaphysiques de Descartes. Il fut aussi un savant renommé (grâce notamment à ses observations d'astronome soucieux d'apporter des preuves en faveur du système copernicien et à ses expériences pour la mise en évidence du vide) et le principal restaurateur moderne de la philosophie d'Épicure.
    Avant de restituer à ses contemporains l'exposé de la doctrine épicurienne dans son Syntagma philosophiae Epicuri (1649), Gassendi rédige la biographie d'Épicure afin de réhabiliter un philosophe injustement calomnié quant à ses moeurs et réparer le scandale que constitue sa mauvaise réputation.
    L'écriture de cette Apologie conduit Gassendi à se projeter dans le personnage d'Épicure et à s'identifier à lui, et c'est un peu de son propre portrait qu'il dessine. La méthode érudite qu'il met en oeuvre offre des vues nouvelles et saisissantes sur les libertins érudits du XVIIe siècle, qui incarnent un moment de la « crise de conscience européenne » ; elle illustre à merveille les chemins difficiles qu'emprunte la liberté de penser pour se frayer un chemin à l'époque de Gassendi, comme à toute époque.

  • " Et il me semble que dans ce peu de mots sont contenus les principaux principes de la connaissance humaine ".
    Descartes.

empty