Politique et pouvoir

  • Les grandes affaires des services secrets Nouv.

    Qu'est-ce qui fait d'une opération des services secrets une « grande affaire » ? Son impact dans les rapports de forces entre les Etats comme à l'intérieur des Etats. Ces opérations d'envergure appellent tout naturellement un récit haut en couleurs, avec des personnages à l'avenant. De la jeunesse des services soviétiques, promoteurs de la dezinformatsia et déjà maîtres sous Staline de l'espionnage industriel, aux derniers feux de la guerre froide, l'auteur fait revivre tous les épisodes clé de l'espionnage au XXe siècle, leurs enjeux, leurs décors, leurs acteurs, leur époque.
    Rien n'est mis de côté : les intox anglaises couvrant avec succès le débarquement allié en Normandie ; la bataille secrète de quatre décennies à Berlin, épicentre de la guerre froide ; la crise des fusées de Cuba de 1962 ; les infiltrations soviétiques en France ; le front afghan ; l'affaire Farewell ; les contre-attaques occidentales ; les « taupes » russes au sein de la CIA ou du FBI. Un livre qui captive autant par ses portraits, ses récits, ses révélations que par ses mises en perspective. Plus qu'un livre d'aventures : un récit vrai qui se lit comme un roman policier.

  • Sécurité intérieure : anciennes menaces et nouveaux risques Nouv.

    Sécurité intérieure s'inscrit dans une brûlante actualité en évoquant d'abord les questions traditionnelles de la sécurité des Français. La délinquance subie par la population au quotidien, la manière de gérer les manifestations dérapant vers des épisodes violents sans remettre en cause les principes républicains.Sécurité intérieure évoque aussi les deux fléaux qui viennent de l'extérieur, le terrorisme et la cybercriminalité.Ce nouvel opus de Pierre Joxe veut apporter une réponse mêlant à la fois le fruit de l'expérience de son auteur, l'étude comparative internationale et l'analyse des tendances actuelles.
    Sécurité intérieure s'inscrit dans l'actualité en évoquant d'abord les questions traditionnelles de la sécurité des Français.

    Quelle stratégie de sécurité publique adopter pour endiguer la délinquance qui pèse sur la vie de nos concitoyens ?

    Comment gérer les manifestations dérapant vers des épisodes violents sans remettre en cause les principes du maintien de l'ordre républicain protégeant les libertés et l'intégrité physique de tous ?

    Faut-il développer sans limites la collecte, le fichage et le stockage des données personnelles (y compris médicales et biologiques) pour faciliter la lutte de la Police judiciaire contre le crime ? Bref, quelles sont les valeurs, les finalités et les moyens qui doivent servir une action efficace des forces de l'ordre républicaines au XXIe siècle ?

    Sécurité intérieure aborde aussi les nouveaux problèmes posés par le terrorisme depuis vingt ans et par la cybercriminalité plus récemment.
    Sécurité intérieure veut apporter une réponse mêlant à la fois le fruit de l'expérience et l'étude comparative internationale.

  • Soldat de l'ombre ; au coeur des Forces speciales Nouv.

    Au coeur des forces spéciales Assener le premier coup de poing, délivrer des otages, mener des opérations ciblées, neutraliser des chefs terroristes... Toutes ces situations critiques, le général Christophe Gomart les a vécues. Pour la première fois, un général raconte ses trente-cinq années de guerres de l'ombre : à Sarajevo en 1992, au Rwanda durant l'opération Turquoise en 1994, la traque des criminels de guerre en ex-Yougoslavie, en Afghanistan contre les talibans en 2001, en Libye lors de l'opération Harmattan contre Kadhafi en 2011, au Mali lors de l'opération Serval en 2013, jusqu'au Moyen-Orient en soutien aux Kurdes contre Daech...
    En homme d'action et de réflexion, l'ancien commandant des forces spéciales nous fait vivre les prises de décisions politiques autant que les opérations de terrain. Il retrace aussi cette part de notre histoire où, parfois, vérité et gloire ne font pas bon ménage, interrogeant sans langue de bois le rôle de la France comme gendarme du monde. A propos des auteurs Le général Christophe Gomart a notamment été le chef de corps du 13e régiment de dragons parachutistes (RDP) avant de prendre le commandement du COS en 2011.
    Il deviendra ensuite directeur du renseignement militaire. Journaliste, Jean Guisnel a longtemps travaillé à Libération puis au Point. Il est l'auteur de plus d'une vingtaine d'ouvrages.

  • Grâce à sa complicité avec les hommes de la Crim', Patricia Tourancheau nous révèle dans un récit haletant les dessous inédits de la traque de Guy Georges, l'un des plus célèbres tueurs en série français.
    La traque de Guy Georges, l'un des plus célèbres tueurs en série français, aura duré sept ans. Sept longues années d'acharnement et d'échecs. Arrêté en 1998 par la Crim', la brigade d'élite du Quai des Orfèvres, il a été condamné en 2001 à la perpétuité pour le meurtre de sept jeunes femmes.

    Cette affaire emblématique a conduit à la création du fichier national des empreintes génétiques, mais elle a aussi révélé les failles du système judiciaire et socio-éducatif. Car Guy Georges, enfant de la Ddass au parcours chaotique, était connu des services de police.

    Patricia Tourancheau nous dévoile les dessous de cette chasse restée dans les mémoires. Elle a assisté au procès, rencontré plusieurs familles de victimes, interrogé les experts, et même vu Guy Georges en prison. Elle a surtout recueilli ses lettres écrites en détention et les confidences des enquêteurs : ce récit haletant et humain rend hommage à leur métier hors du commun.

  • Au début du mois d'avril 2011, un homme de 50 ans disparaissait sans laisser de traces, avant qu'on ne retrouve les corps de sa femme, de leurs quatre enfants et de leurs deux chiens enterrés sous la terrasse de leur maison nantaise.
    Presque dix ans plus tard, les innombrables mystères qui entourent «l'affaire Xavier Dupont de Ligonnès» font de celle-ci le fait divers français le plus indéchiffrable et discuté de ce début de millénaire.
    Ce récit, paru à l'été 2020 en deux volets dans le magazine Society après quatre ans d'enquête, est le plus détaillé jamais publié sur l'affaire.

  • « Macron, c'est moi en mieux », confiait Nicolas Sarkozy en juin 2017. En pire, rectifient Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot. Huit ans après Le Président des riches, les sociologues de la grande bourgeoisie poursuivent leur travail d'enquête sur la dérive oligarchique du pouvoir en France. Au-delà du mépris social évident dont témoignent les petites phrases du président sur « ceux qui ne sont rien », les auteurs documentent la réalité d'un projet politique profondément inégalitaire. Loin d'avoir été un candidat hors système, Emmanuel Macron est un enfant du sérail, adoubé par les puissants, financé par de généreux donateurs, conseillé par des économistes libéraux. Depuis son arrivée au palais, ce président mal élu a multiplié les cadeaux aux plus riches : suppression de l'ISF, flat tax sur les revenus du capital, suppression de l'exit tax, pérennisation du crédit d'impôt pour les entreprises... Autant de mesures en faveur des privilégiés qui coûtent un « pognon de dingue » alors même que les classes populaires paient la facture sur fond de privatisation plus ou moins rampante des services publics et de faux-semblant en matière de politique écologique. Mettant en série les faits, arpentant les lieux du pouvoir, brossant le portrait de l'entourage, ce livre fait la chronique édifiante d'une guerre de classe menée depuis le coeur de ce qui s'apparente de plus en plus à une monarchie présidentielle.

  • Un exil français : un historien face à la Justice Nouv.

    Lors d'une émission de radio en 2015, l'historien Georges Bensoussan eut le malheur de dénoncer la recrudescence d'un antisémitisme arabo-musulman en France. Il citait un sociologue et s'appuyait surtout sur ses nombreuses enquêtes de terrain.
    Qu'avait-il donc fait ! Il fut aussitôt attaqué en justice par plusieurs associations anti-racistes, lâchement soutenues par le Ministère public, l'accusant, lui qui a dédié sa vie professionnelle à la mémoire de la Shoah, de racisme. Identifier l'antisémitisme d'extrême-droite est une nécessité mais lorsque la haine du Juif émane d'individus issues de l'immigration musulmane, serait-ce interdit ?
    Ce procès, le fait même qu'il ait eu lieu, en dit long sur notre société. Sur les passions policières qui animent certains, sur le contrôle de plus en plus étroit de la liberté d'expression et sur la puissance du courant islamiste qui traverse le pays.
    La frilosité de quelques institutionnels de la communauté juive et plus encore la mise à l'écart dont fut ensuite victime Georges Bensoussan doivent aussi interroger. Il fallait faire taire cet homme puisqu'il faisait s'effondrer les certitudes qui rassurent, celles qui ménagent l'ordre établi et la position des « puissants ».
    Qu'est devenu ce pays, le nôtre, où celui qui dénonce le mal doit être condamné et où, à force de vouloir à tout prix cacher le danger qui menace les Juifs, élites et médias s'aveuglent volontairement sur le péril qui guette la nation tout entière ?

  • La médiocratie

    Alain Deneault

    Cette édition en format poche du livre qui, à sa sortie en 2015, a enflammé les esprits et fourbi la pensée critique commune est suivie de Gouvernance (initialement paru en 2013), portrait dénonciateur de l'arme de prédilection de la tyrannie de la moyenne: le management.
    L'ensemble décrit un régime qui vise la stérilisation de l'esprit humain par la tiédeur intellectuelle et politique facilitée par la novlangue du management. Un livre salutaire et indispensable pour se prémunir contre la révolution anesthésiante en cours.
    Ce diptyque est précédé d'une nouvelle préface qui revient sur la réception de La médiocratie et qui aborde les contextes français et nord-américain en 2016.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Crime et politique : voila une entrée originale pour explorer l'histoire de France. C'est à ce voyage dans le temps et l'espace que nous invitent Vincent Brousse et Philippe Grandcoing, deux auteurs qui ont déjà livré aux lecteurs les récits des crimes du Limousin et du Quercy, à l'aise dans le récit ou la fiction dans le domaine du crime et de l'enquête. Ils nous proposent de les suivre ici, de la Révolution française à la Ve République, en feuilletant les pages sombres de notre histoire. Des foules émeutières parisiennes de la Révolution aux attentats de l'OAS, des colères paysannes périgourdines aux violences meurtrières des années 1930, des complots visant le chef de l'État aux affaires qui ont suscité d'énormes scandales politiques, ils dressent un état des lieux fascinant des multiples liens pouvant relier le crime à la politique.

  • Comment un milliardaire reçu par toute l'élite américaine s'est-il retrouvé, après des années de folie, plongé dans une vertigineuse descente aux enfers ?
    Jeffrey Epstein est incontestablement riche. Il n'a pourtant laissé aucune trace dans le monde de la finance. Sa principale activité ? Assouvir ses pulsions en bande organisée !
    Pendant plus de 20 ans, des centaines de girls, dont beaucoup étaient mineures, feront le voyage vers son île dans l'archipel des Antilles, à bord du « Lolita Express », un de ses avions privés.
    Qui a aidé Jeffrey Epstein ? Qui a participé à ses trafics sexuels ? Qui, parmi les rich and famous inscrits dans son petit carnet noir, l'accompagnait dans l'île de tous les vices ? Clinton, Trump, Kevin Spacey, le prince Andrew... et d'autres ?
    Procureurs sous influences, avocats sans scrupules, nouveaux riches et vieilles fortunes... l'affaire Epstein éclaire d'un jour cru les failles d'une société indifférente aux crimes de ceux qui vivent selon leurs propres règles et qui ne connaissent qu'une loi : celle de l'impunité.

  • En 2018, une série de procès permet de confisquer plus de 18 millions d'euros d'avoirs criminels et 100 millions d'euros de fraude fiscale. Un record en France. À l'origine de ces saisies, les enquêtes Virus et Rétrovirus, dirigées par le capitaine de police Quentin Mugg. Premier à mettre en application les procédés agressifs de l'enquête criminelle dans des affaires financières, l'auteur dévoile les méthodes employées par son groupe pour remonter le fil de l'argent sale jusqu'au saraf, personnage énigmatique au service des criminels. Ce road book nous conduit de Casablanca à Dubaï, en passant par Paris, Anvers et Madras.
    Comment les milliards du crime organisé parviennent-ils à échapper aux contrôles?? Qui sont les hommes de l'ombre qui aident les parrains du trac de drogue international à blanchir leur fortune??
    Pour démanteler ces réseaux, le capitaine de police Quentin Mugg a mis en application les méthodes de l'enquête criminelle. Filatures, écoutes, sonorisations... pendant plusieurs années, son équipe a remonté le euve de l'argent sale. Cette traque a abouti à des saisies spectaculaires. En 2018, 18 millions d'euros d'avoirs criminels et 100 millions d'euros de fraude scale ont été consqués. Un record en France.
    Connues sous le nom d'opérations Virus, Rétrovirus, ou encore Cedar, ces enquêtes ont révélé l'existence d'un acteur clé du blanchiment?: le saraf. Un personnage puissant et mystérieux, trait d'union entre le monde des traquants de drogue et celui de la haute nance internationale. Le chaînon manquant dans la lutte contre le crime organisé.
    De Casablanca à Dubai, en passant par Paris, Anvers et Madras, Quentin Mugg dévoile pour la première fois, de l'intérieur, les méthodes employées par son groupe. Il nous entraîne dans les arcanes du blanchiment, où se trouvent reliés, parfois sans même le savoir, traquants de drogue, banquiers internationaux, contrebandiers d'or et fraudeurs scaux.

  • « On fabrique, on vend, on se paye », voilà ce qui s'affichait au fronton de l'usine Lip (Besançon) en 1973. Les images feront le tout du monde.
    Lip, c'est d'abord l'histoire d'une horlogerie renommée mondialement, de tradition et d'excellence à Besançon, qu'une multinationale rachète pour la marque, avec l'intention de licencier des centaines d'hommes et de femmes qui y travaillent.
    Charles Piaget, porte-parole des Lip, se fait le témoin et la mémoire de cette grève qui marqua l'actualité politique et sociale de la France des « années 68 ».
    Il explore les formes, alors inédites, de la lutte :
    Une intersyndicale, des commissions impliquant l'ensemble des salarié·es, des assemblées générales qui décident des actions et qui désignent et contrôlent les porte-parole, l'autogestion.
    Et surtout, il nous rappelle que les Lip vont aller au-delà de ce qui était imaginable en franchissant la ligne jaune de la légalité et du droit de propriété en se saisissant des stocks de montres pour en faire leur « trésor de guerre ». Pis, ils iront jusqu'à remettre l'usine en route pour fabriquer des montres, pour les vendre, et pour se verser un salaire.
    Enfin, Charles Piaget nous raconte les suites de la grève de dix mois, l'engagement de réembauche de tout le personnel, les six années de rebondissements, d'avancées et d'obstacles, avec la création de coopératives.
    Photographies et documents donnent à ce « Coup pour coup » le choc des images.
    À près d'un demi-siècle de distance, c'est une histoire très proche de l'actualité de la crise sanitaire et sociale dans laquelle nous sommes, avec ses fermetures d'entreprises, ses licenciements et toujours les abus de pouvoir des multinationales.

    Ajouter au panier
    En stock
  • « John Brennan est l'un des plus grands patriotes que j'aie jamais rencontré. Lorsque j'étais Président, il a été l'un de mes plus proches conseillers et amis. Et vous comprendrez pourquoi en lisant ses mémoires. » Barack Obama.
    Et pourtant, dès son élection, Donald Trump virera John Brennan de son poste de directeur de la CIA, après un briefing sur l'intervention des Russes dans la campagne électorale américaine. Dans ses mémoires, John Brenann, fils d'un immigrant irlandais installé dans le New Jersey, nous conte son parcours à la CIA. Recruté à l'université, il intègre l'école de formation de la célèbre agence d'espionnage.Très vite, il entre comme analyste dans le département du Moyen-Orient, où il réalise de longues missions à l'étranger. Au fil de sa carrière, il briefe les Présidents à la Maison-Blanche, devient le principal adjoint du directeur de la CIA et après les attentats de 2001, George W. Bush lui confie la responsabilité de créer l'agence anti-terroriste américaine. Lors de la poursuite de Ben Laden, il devra, malgré lui, prendre la responsabilité des tortures controversées réalisées par les agences américaines, et dont les comptes rendus conduiront à son premier départ de la CIA. Il continuera la traque de Ben Laden en devenant l'un des plus proches conseillers de Barack Obama et nous en révèle les coulisses dans les moindres détails. Plongez au coeur d'une guerre invisible contre le terrorisme.

  • Pour le cent cinquantième anniversaire de la Commune de Paris il convenait de redonner la parole à deux grandes figures du mouvement ouvriers liés à cet événement qui marqua à jamais l'histoire populaire : Louise Michel et Michel Bakounine. La première ayant participé à la révolte parisienne, le second à la Commune de Lyon, les deux ayant écrit sur cet épisode qui consacra la chute de l'Empire et la naissance de la troisième République. Outre des textes des deux auteurs, à la fois de témoignages et de réflexions sur la Commune de Paris, le livre contient des documents iconographiques (lettres et photos) inédits, avec une préface du plasticien Jean-Jacques Lebel.

  • Dans cet ouvrage formé de deux essais qui se complètent l'un l'autre, Jean François Billeter éclaire doublement ce qui se passe en Chine aujourd'hui :
    D'abord du point de vue de l'histoire du capitalisme, de cette «réaction en chaîne non maîtrisée" dont il retrace l'histoire depuis son début en Europe, à l'époque de la Renaissance ; ensuite du point de vue de l'histoire chinoise, dont il offre également une synthèse dense, mais claire. Cet ouvrage intéressera les lecteurs qui s'interrogent sur la Chine actuelle, mais aussi ceux qui réflechissent sur le moment présent de l'histoire et ses suites possibles.

  • Le pouvoir des sans pouvoir Nouv.

    Ce texte, fondateur de la dissidence tchécoslovaque aux côtés de la Charte 77, est une invitation à une révolte rigoureusement non-violente. Cet texte appelle chaque individu à occuper les espaces de liberté laissés vacants par le pouvoir en place. En théorisant le concept de société civile, l'auteur montre que l'étendue des pouvoirs insoupçonnés dont celle-ci dispose et comment elle peut construire des petites sociétés alternatives au totalitarisme. Ce texte a une porte universelle qui dépasse la condamnation de ce qu'il qualifie de "dictature posttotalitaire" : il souligne de que toute société de consommation est, elle aussi, menacée par la "vie dans le mensonge" puisqu'elle favorise le sacrifice de l'intégrité spirituelle et morale au profit du confort matériel. La pensée de V.Havel offre, dans ce texte, une réflexion pertinente pour comprendre la crise actuelle de la démocratie en mettant en évidence la capacité d'action politique de la société civile.

  • « Nous ne sommes pas assez modernes. » En définissant la magie comme la délégation à un artefact des agencements sociaux, Hornborg démystifie la monnaie et la technologie. La magie des modernes est telle qu'elle les empêche d'identifier leur technologie, issue de la Révolution industrielle, à l'accaparement de l'énergie, du temps de travail et des terres au profit d'une minorité. Hornborg démontre l'inanité des politiques d'innovation technologique face au désastre social et écologique qui affecte la majorité des sociétés et des écosystèmes.

    Contre la magie de la finance, il défend ainsi une révolution du système monétaire, le renoncement à l'équivalence généralisée et le renforcement des communautés contre l'ordre mondial.

  • Flics contre voyous : jamais dans l'histoire du banditisme français cette éternelle confrontation n'aura pris de telles proportions. Entre 1967 et 1974, le Gang des Lyonnais totalise plus de cinquante coups dont un particulièrement mythique : le vol d'un milliard à la Poste de Strasbourg. Côté voyous, le gang des Lyonnais a porté le braquage au rang de science appliquée. Dans cette équipe, c'est l'alchimie détonante entre les anciens, marqués par la guerre d'Algérie, et les modernes, sortis d'un quartier populaire de la banlieue Lyonnaise. Côté flics, on expérimente pour la première fois la pause de micros dans les planques des Lyonnais. Les autorités mettent en place une mécanique hors normes pour les arrêter avec une opération qui mobilise neuf cents fonctionnaires. Mais ces insaisissables bandits réussissent à passer à travers les mailles du filet...
    Luttes intestines, stratégies criminelles et policières, traque, Richard Schittly dans cet ouvrage unique révèle les dessous de cette affaire qui bouleversa les rapports entre justice et police en France.

  • Probablement le livre le plus fondamental et le plus célèbre sur la critique et l'éducation aux médias. Paru en 1988, Manufacturing Consent provoqua une onde de choc. Noam Chomsky est devenu l'auteur le plus in uent de tous ceux qui critiquent la politique internationale des Etats-Unis, leurs nombreuses guerres et la désinformation qui les accompagne. Moins connu, Edward Herman est en fait à l'origine de ce projet exceptionnel. Tous deux se sont retrouvés en butte à l'hostilité des médias français et autres. Il semble que certains aient du mal à accepter que le simple citoyen puisse jeter un oeil dans la petite cuisine et les grandes manipulations de l'information. Et pourtant, en ces temps de mé ance généralisée et de crise morale, véri er et débattre nos infos, n'est-ce pas une démarche de salut public ?
    Manufacturing Consent avait été publié par d'autres éditeurs en une traduction tronquée et bâclée. Il est à présent republié en version intégrale, dans la traduction originale approuvée par les auteurs et avec un complément qui nous montre combien ce propos reste totalement actuel.

  • Ce livre s'adresse à cette part grandissante de la population déçue de « l'activisme » classique de la gauche, fatiguée par les marches et les pétitions, et désireuse, face à l'urgence de la situation écologique et sociale, de faire advenir de véritables changements.

    Full Spectrum Resistance est un manuel de résistance en deux volumes s'inspirant des mouvements de lutte les plus efficaces de l'Histoire, et exposant en termes pratiques comment s'organiser et agir. Aric McBay rassemble pour nous les précieuses leçons que nous pouvons tirer des actions des Suffragettes, des Black Panthers, de Nelson Mandela ou encore du Front de libération homosexuelle. En analysant leurs forces et leurs faiblesses, les pièges dans lesquels ils sont tombés et les raisons de leurs victoires, il met en lumière un ensemble de principes à respecter afin d'augmenter nos chances de réussite.

    Le premier volume examine la construction des mouvements, leurs manières d'aborder la lutte politique, de recruter des membres et de se structurer en vue d'atteindre des objectifs déterminés, sans oublier les moyens employés afin de mettre en place une sécurité appropriée face à la répression.

    Le second volume présente les actions et stratégies suffisamment ?efficaces pour provoquer des changements concrets. Il nous explique comment les mouvements développent des capacités critiques (du renseignement à la logistique), comment ils planifient et mènent des opérations et des campagnes réussies.

  • Dans le monde d'après la pandémie, les gouvernements nous opposeront la lancinante question du remboursement de la dette financière. Ils n'ignorent pourtant pas que, depuis l'Antiquité, on annule les dettes socialement et politiquement insupportables. Mais ils sont stupéfiés par la croyance que le capital financier serait à l'origine de l'investissement. Or c'est au contraire l'investissement qui nourrit le capital, à partir de la création monétaire mobilisant le travail.
    La croyance en des ressources naturelles gratuites et illimitées, conçue au XVIIIe siècle, a conduit à considérer la productivité comme illimitée. Cette croyance n'est plus de mise, mais quotidiennement le management continue d'exiger des producteurs qu'ils accroissent leur productivité. Le résultat est une chute de la productivité moyenne, associée à des désordres psychiques, sociaux et économiques croissants.

  • Les émotions ont envahi l'espace social jusqu'à écarter les autres modes de connaissance, notamment la raison. S'il est vrai, comme disait Hegel, que « rien de grand ne se fait sans passion », l'empire de l'émotion fabrique des individus sensibles repliés sur eux-mêmes en attendant que la douleur passe, pendant que d'autres agissent sur le monde. À la «stratégie du choc» de Naomi Klein, Anne-Cécile Robert ajoute ici un analyse de la «stratégie de l'émotion» qui fait régresser la société sous nos yeux et transforme des humains maltraités par la société en bourreaux d'eux-mêmes, tout en leur octroyant le droit consolateur, mais démobilisateur, de pleurer. Loin de faire le procès de l'émotion, ce livre analyse son omniprésence dans ses manifestations des plus flagrantes aux plus profondes.

  • Au-delà du mirage Nouv.

    Au-delà du mirage

    Etienne Copel

    • Favre
    • 16 Septembre 2021

    Dix ans avant les attentats du 11 septembre, Etienne Copel avait dénoncé le risque d'un pilote-suicide aux commandes d'un gros porteur. Aujourd'hui, il se bat pour que soit mieux pris en compte le risque terroriste sur certains barrages et autres sites sensibles. Mais, s'il dénonce certains dangers pour mieux les prévenir, ses souvenirs montrent surtout son profond amour de la vie.
    Conscient de toutes les chances qui ont émaillé sa vie, il en partage les étapes dans cette autobiographie. Au-delà du Mirage permet de découvrir aussi bien une grand-mère témoin de l'assassinat du tsar en Oural qu'un jeune garçon qui rêve de voler et franchit toutes les étapes pour devenir pilote de chasse.
    Major de l'École de l'air et de l'École supérieure de guerre, il devient le plus jeune général de France, ce qui ne l'empêche pas de démissionner lorsqu'il constate qu'il ne peut s'opposer de l'intérieur à des choix qu'il juge dangereux. Ayant largué d'un monoplace une bombe atomique à Mururoa, il ne s'oppose pas totalement à l'armement nucléaire français, mais il propose de le contenir dans des limites raisonnables pour réduire ses coûts et faciliter à terme un désarmement nucléaire mondial.

  • Comment fonctionnent les systèmes nationaux de renseignement ? De quels moyens disposent-ils ? Face aux défis nouveaux que sont le terrorisme international, l'espionnage économique, les cyberattaques, voire les cyberguerres, comment sont élaborées et conduites les politiques de renseignement ? Avec quels succès et quels échecs ?

    La mise en oeuvre des techniques du renseignement est-elle compatible avec l'exigence démocratique ?

    Comment définir ce que pourraient être des relations vertueuses entre l'exécutif et les professionnels du renseignement ?

    Telles sont quelques-unes des questions essentielles auxquelles ce livre, le premier du genre en langue française, écrit par deux professionnels reconnus, s'efforce de répondre.

    Pour la première fois, la pratique réelle du renseignement sort de l'ombre où elle était confinée.

    Très complet, fourmillant d'exemples et reposant sur de larges comparaisons internationales, cette nouvelle édition, à jour et enrichie, d'un ouvrage devenu de référence passionnera tous ceux qui s'intéressent au renseignement d'État mais aussi à l'intelligence économique.

empty