Les Impliqués

  • Cet ouvrage est un recueil de souvenirs d'enfance. Son intérêt, cependant, n'est pas celui que pourrait avoir le récit d'une grand-mère désireuse de conter sa vie à ses petits-enfants. Ces pages témoignent de petits moments « vécus à deux », au cours de l'enfance, et qui peuvent influencer toute une vie. Le choix du titre, pur hasard, est né de la réplique d'un jeu décrit dans l'ouvrage.

  • Elisa, la quarantaine, se croit sans avenir. Son désarroi la pousse vers une liaison amoureuse qui la dévore, lui arrache sa personnalité, la réduit à une coquille vide tandis que son prédateur enchaîne les nouvelles conquêtes. Mais Elisa, victime, ne s'est pas effondrée. Elle n'a pas renoncé et rejette l'humiliation. Voici l'histoire de sa libération durement payée.

  • En mai 2019, Évelyne Frank pose une question au professeur Maloisel, oncologue : « Enseignante, puis-je acheter mon cahier de texte pour septembre ? ». Souriant très doucement, il répond : « Vous pouvez acheter votre cahier de texte pour septembre. Je crois même qu'il y aura plusieurs cahiers de texte encore. » Elle parlait, ici, de son outil de travail. Mais il y eut aussi ce « cahier de textes », avec « texte » au pluriel : l'auteure a mis par écrit des réflexions au fil des jours, quelques mois avant l'atteinte de la France par le coronavirus et ceci jusqu'à l'entrée en confinement.

  • Printemps 1927, deux soeurs embarquent à bord du paquebot Chambord pour l'Éthiopie, terre encore mal connue. Ont-elles quitté leur pays par esprit d'aventure ou pour fuir un environnement morose ? L'aînée connaîtra l'attaque italienne en 1936 et sera retenue à Djibouti pendant le blocus, tandis que la seconde s'installera au Maroc avec le fils de sa soeur. Cette dernière ne retrouvera sa famille qu'après la guerre. Quelques années s'écouleront plus calmes, jusqu'à l'indépendance du Maroc qui bousculera tous les protagonistes de ce récit. Grâce à quelques lettres, photos et de rares souvenirs évoqués, l'auteure essaie de comprendre et de reconstituer l'étonnant parcours de ces deux femmes dans l'Éthiopie des années de l'avant-guerre.

  • L'homme, à la maternité, attend qu'on l'appelle. L'enfant de sa fille ne semble pas décidé à naître. Il pense que, devenu grand-père, il devra sans doute s'occuper du petit, car il est difficile d'être à la fois une mère de famille disponible et une bonne maîtresse d'école, professeure des écoles que l'on appelle aujourd'hui. Il pense aussi que l'histoire, la petite ou la grande, toutes les histoires, au fond, se répètent : n'a-t-il pas lui-même été élevé par son grand-père ? Puisse-t-il être pour l'enfant qu'il attend là le grand-père de sa propre enfance, son grand-père si fort, si bon, si drôle, si aimant. Hélas ! La ville qui l'abrite aujourd'hui ne sera jamais à la hauteur de la rugueuse campagne qui le vit naguère grandir. Et pour voir les mêmes automnes il leur faudra marcher, marcher, s'éloigner...

  • Complaintes, est un recueil écrit par une main froide, des paupières humides et des poumons étouffés pour tenter de rattraper ailleurs la poésie comme un univers de refuge. Ces écrits douloureux, d'attaques et de sollicitations, font d'abord le poète africain avant l'îlien des Comores. Et pourtant le continent qu'il déclare le sien, péniblement terrorisé par les guerres, aujourd'hui l'exaspère et lui cède la lourde parole.

  • Algérie, 1957. La guerre entre dans une nouvelle phase et un processus inexorable se met en place, augmentant l'inquiétude de ces populations très attachées à une terre qui, souvent, les a vues naître. Le présent ouvrage évoque avec force et sensibilité le sort de ceux que l'on nommera « Pieds-Noirs ». Entre relation de scènes vécues à caractère quasi historiques et évocation de souvenirs plus intimistes, le lecteur pénètre ici dans la mémoire de ceux qui n'ont jamais pu oublier.

  • Paul Viquères, chef de famille et propriétaire d'un domaine viticole, marié et père de trois enfants, est pétri de valeurs traditionnelles. Son coeur bat à droite et il désire que ses enfants épousent des aristocrates. Thérèse, sa fille, mal aimée de sa mère, a l'esprit vif, curieux. Elle recherche l'idéal et a besoin d'un amour absolu. Personnage central, elle survit à l'enfermement et deviendra celle par qui les changements pourront enfin advenir dans la famille. Ce roman est une fresque historique de 1933 à 1970, marquée par les changements de la société française.

  • Par une vision kaléidoscopique, furtive, riche en sensations, l'auteure ranime l'Ouzbékistan oublié du début des années 2000. Ce sont autant d'images étonnantes, d'un autre monde et comme d'un autre âge qui sont ici rapportées dans toute la variété de leurs couleurs. Avec cet ouvrage, vous vous laisserez autant emporter par la Grande Histoire, le long de la Route de la Soie, qu'imprégner par les scènes de rue et de marché quotidien.

  • Le choix de Mona

    Michel Bernardot

    Au fil d'une intrigue plutôt noire, le narrateur, Rémi Michalon, nous entraîne d'une plume allègre à la suite de sa passion des mots qu'il manie avec la sûreté de main d'un entomologiste averti. Et si cette passion lui permettra de parvenir à séduire la belle Alex, en revanche, il se laissera embobiner par Mona. Mais qui est Mona ?

  • Cent ans après... Comment retrouver trace de ce grand-père « tué à l'ennemi », à vingt-sept ans, un jour d'août 1916 ? Comment dire le vent mauvais de la Première Guerre mondiale qui l'a ballotté de son village réunionnais natal aux abords d'un lac de Macédoine ?

  • Cette fiction intégrant des réflexions de philosophie politique raconte l'aventure de deux grands-pères, croisant par hasard un personnage étonnant, prénommé Skopos. Celui-ci les entraîne dans divers lieux emblématiques où ils rencontrent des hommes et des femmes aux parcours variés avec lesquels ils vont échanger des idées tout en vagabondant.

  • Cet ouvrage mêle prose et poésie. Commençant par deux contes, il laisse ensuite place à des vers libres qui conduisent vers un texte qui écrit l'histoire de Mayotte. Se fondant sur l'histoire de l'île, des origines à nos jours, l'écrivain, d'abord conteur, puis historien, donne libre cours à son talent de poète.

  • C'est au cours d'entretiens libres et confiants que cette « femme syrienne » a souhaité évoquer le passé et commenter le présent. Si ses propos ont tant d'intérêt, c'est parce qu'elle a vécu dans un pays qui participe aux bouleversements survenus dans toute la région du Proche-Orient. Dès sa jeunesse, puis au cours de ses études à Damas et à à Paris, elle s'est engagée dans la vie politique et aussi en faveur de la cause des femmes. De retour dans son pays, devenu sa base d'action, et gardant de réguliers contacts avec la France, elle ne cache pas que son amour pour la Syrie est pour elle un sentiment plus fort que tous les autres.

  • Le cahier bonheur t.2

    Evelyne Frank

    Etty Hillesum, Christiane Singer, Jean-Paul Kauffmann ont connu des moments effroyables : déportation en camp de concentration, maladie incurable, détention en tant qu'otage. Ils ne sont pas devenus méchants. Ils ont gardé une certaine souveraineté. Ce sont des amis pour quand c'est dur. Mais ce sont aussi des amis pour le bonheur. Leurs « stratégies » pour tenir bon nous sont utiles aussi pour ces moments-là. L'auteure nous guide attentivement vers cette douceur intelligente et obstinée qui semble bien avoir raison de tout. Le lecteur saura y reconnaître son propre désir...

  • La Messe dans la Porcherie invite à croire en l'espérance dans une société qui semble avoir perdu le sens commun. Le personnage principal, Constant, subit la cruelle réalité de sa condition vouée à la fausseté des représentations sociales. Il en supporte les pratiques iniques, comme beaucoup de ses contemporains. Peu enclin à se plaindre, il accepte le sort funeste des mal lotis. Mais, sa rencontre avec la poésie, grâce à un livre sans couverture récupéré sur un tas de bricoles destinées à la benne à ordures, lui ouvre une voie de réconciliation avec lui-même et avec les autres. La Messe dans la Porcherie aime le monde et ne désespère pas de l'humanité.

  • Quand les circonstances vous poussent à un retour en arrière. Un évènement soustrait l'être qui vous a donné naissance et vous a appris à lire. La Covid met à distance le seul parent - également enseignant - qui vous reste. Deux raisons qui poussent à écrire. Pour raconter la vie d'avant, ce milieu bercé par le calendrier scolaire. Les années de formation marquées au milieu des années 1980 par le désir de découvrir l'entreprise. Dans ce livre, nous trouvons un « torrent d'humanité ».

  • Marcher, quel bonheur ! Concrétiser un rêve vieux de 45 ans, c'est formidable. C'est l'expérience entreprise par l'auteur à 60 ans passés. Aller de chez soi à la belle Toscane, une sorte d'hommage à ses paysages somptueux, à son histoire, à ses trésors artistiques merveilleux et aussi à son vin et à sa gastronomie. Les amateurs de voyages pédestres retrouveront ici de nombreuses sensations. Ces voyages sont toujours une aventure faite d'évènements plus ou moins grands, découvertes de paysages sensationnels, rencontres surprenantes, accueils souvent merveilleux, météo contrariante, parfois égarements sur le chemin... Tout cela en totale liberté avec bien sûr des efforts physiques et aussi de la volonté, les pieds dans le sol et la tête déjà dans les nues. Futurs voyageurs, confortez votre désir et, pourquoi pas, puisez dans ce récit quelques idées pour votre préparation.

  • Dernière ligne

    Benoît Fouque

    Juin 1944. Le Débarquement en Normandie est imminent. Thomas Lampard, journaliste normand ayant fui la France, arrive en Grande-Bretagne avec ses confrères anglo-saxons pour couvrir cette grande bataille qui doit être décisive pour la libération de la France et de l'Europe. Les reporters vont être intégrés aux troupes de la 29e division américaine. Ses soldats poseront le pied sur les plages normandes âprement défendues par les Allemands. C'est le début d'une aventure périlleuse semée de péripéties, d'émotions et de rencontres au coeur de la campagne et ses haies dangereuses, mais aussi dans les villages abandonnés ou détruits.

  • Connie, professeur de littérature américaine à l'université de Chicago, raconte un de ses road trips à travers les grands espaces de l'Ouest américain. Cet itinéraire de deux semaines entraine le lecteur des sommets de Denver dans le Colorado, point de départ de cette randonnée en voiture, à San Francisco, cité libre et flamboyante où règnent tolérance et créativité. Dans sa Mustang, tandis que Connie avalait les kilomètres, elle s'interrogeait sur les mythes et légendes du nouveau continent..

  • Senta, étudiante bruxelloise, recherche les traces de la mère qu'elle n'a pas connue et qui est censée avoir disparu dans le bombardement d'une ville allemande à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Elle va rencontrer à Heidelberg celui qui généra une passion insensée chez sa mère Magda et qui fut capitaine dans les SS. Trois journées passées auprès de Hasso, devenu un photographe sans ambition dans l'Allemagne nouvelle des années soixante, vont singulièrement bouleverser la vie de la jeune femme.

  • " Il est originaire de la Caraïbe, elle de l'Europe. Ils partagent une langue, le français, et l'amour des mots. Entre eux s'est engagée une conversation sur la richesse et la pauvreté, inspirée par la diversité de leurs origines, de leurs parcours, de leurs réflexions personnelles. [...] Ce dialogue engagé, authentique et chaleureux, empreint de respect, mène les auteurs sur de nombreux terrains " (Monique Perrot-Lanaud)

  • A l'orée d'une époque se voulant moderne et opposée aux velléités d'hier, le poète ici nous ramène à la source de la chimère, qu'elle soit distincte ou simple, comme pour nous révéler qu'avant d'être écrit, le mot est avant tout dit. Sous les feux de nos rêves se ressource à la tradition du griot pour mieux la transcender et ainsi construire un pont entre hier, aujourd'hui et demain.

  • Peu connu, l'arabe de Juba étonne par sa richesse théâtrale, littéraire, musicale, et artistique. Une langue pour toutes les religions sans exception, qui ne connaît ni frontières, ni ethnies. Dans ce livre, l'auteur nous en fait la démonstration éloquente. Arguments et exemples à l'appui, il nous fait découvrir un univers luxuriant d'innovations et d'échanges culturels.

empty