les opérations du droit les opérations du droit
les opérations du droit
les opérations du droit

les opérations du droit

À propos

* Édition établie par Olivier Cayla, Jacques Chiffoleau, Marie-Angèle Hermitte
et Paolo Napoli.Yann Thomas, historien du droit romain, fut le juriste le plus
sensible à ce qu'il appelait les « opérations du droit ». L'expression renvoie
à l'invention de techniques ayant la capacité de mettre en rapport les
personnes et les choses et d'imaginer ainsi une architecture du monde social.
Ces techniques qu'il avait dégagées de l'analyse d'une grande diversité de
sources, textuelles comme matérielles, sont au sens propre du terme des outils
qui s'émancipent des événements qui les ont suscités et n'ont, à ce titre, rien
perdu de leur actualité : à l'inverse de la temporalité des règles de droit, le
temps des opérations est un temps long. Ce recueil d'articles écrits entre 1986
et 2006 a été divisé en deux grands moments. Le premier est consacré au fait
d'instituer. Contrairement au récit mythique, la cité et la nature sont
également, l'une et l'autre, instituées par le droit, dont la capacité à
réinventer le réel par des artifices, est mise en lumière. Dans une deuxième
partie, c'est par la mise en scène de cas limites et d'exceptions que Yann
Thomas parvient aussi à dégager les règles de l'ordinaire. Les notions de temps
et de fiction deviennent les complices de ce projet intellectuel où le droit
est conçu comme un instrument pour penser autre chose que le droit. * Yann
Thomas, décédé en 2008, est considéré comme le plus grand historien du droit
romain français. Il était directeur d'Études à l'École des hautes études en
sciences sociales (EHESS).

Sommaire

Édition établie par Olivier Cayla, Jacques Chiffoleau, Marie-Angèle Hermitte et Paolo Napoli.Yan Thomas, historien du droit romain, fut le juriste le plus sensible à ce qu'il appelait les " opérations du droit ". L'expression renvoie à l'invention de techniques ayant la capacité de mettre en rapport les personnes et les choses et d'imaginer ainsi une architecture du monde social. Ces techniques qu'il avait dégagées de l'analyse d'une grande diversité de sources, textuelles comme matérielles, sont au sens propre du terme des outils qui s'émancipent des événements qui les ont suscités et n'ont, à ce titre, rien perdu de leur actualité : à l'inverse de la temporalité des règles de droit, le temps des opérations est un temps long. Ce recueil d'articles écrits entre 1986 et 2006 a été divisé en deux grands moments. Le premier est consacré au fait d'instituer. Contrairement au récit mythique, la cité et la nature sont également, l'une et l'autre, instituées par le droit, dont la capacité à réinventer le réel par des artifices, est mise en lumière. Dans une deuxième partie, c'est par la mise en scène de cas limites et d'exceptions que Yan Thomas parvient aussi à dégager les règles de l'ordinaire. Les notions de temps et de fiction deviennent les complices de ce projet intellectuel où le droit est conçu comme un instrument pour penser autre chose que le droit.

Rayons : Entreprise, économie & droit > Droit > Droit généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur le droit

  • EAN

    9782021022582

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    367 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    15.2 cm

  • Épaisseur

    2.7 cm

  • Poids

    490 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty