tout était faux ; en guise d'adieu au siècle du mensonge tout était faux ; en guise d'adieu au siècle du mensonge
tout était faux ; en guise d'adieu au siècle du mensonge
tout était faux ; en guise d'adieu au siècle du mensonge

tout était faux ; en guise d'adieu au siècle du mensonge (IMPRESSION A LA DEMANDE)

À propos

Le communisme fut un extravagant mensonge qui engendra une immense tragédie.

Que nous entendons dévoiler ici, c'est que tout en définitive était faux : la parole communiste bien sûr, mais aussi la polyphonie des musiques qui se projetèrent sur le communisme ou se déployèrent face à lui. autrement dit, était fallacieuse la presque totalité des discours et des contre discours qu'inspira le communisme à ceux qui se déterminèrent par rapport à lui ou contre lui.

Faux, tout était faux. doit-on s interdire d'en faire le constat ? de dresser le catalogue de cette gigantesque tromperie ? de se demander pourquoi, à partir d'un crime originel - le grand massacre de 14-18 - et d'un mensonge fondateur - le communisme -, le siècle qui se termine enroula son terrible destin autour d'une telle succession d'escroqueries et de foutaises intellectuelles ?

Rayons : Littérature générale > Actualités & Reportages

  • EAN

    9782213600321

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    194 Pages

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    224 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Jean-François Kahn

Jean-François Kahn a été professeur, puis journaliste (Le Monde, L'Express, Europe 1, Antenne 2), avant de créer et diriger L'Evènement du jeudi puis le journal Marianne. Essayiste de talent, il est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages dont Tout change parce que rien ne change. Introduction à une théorie de l'évolution sociale (1994), et Les Bullocrates (2006) chez Fayard. Son Dictionnaire Incorrect, paru chez Plon en 2005, a été un immense succès.

empty