Shâhnâmeh : le livre des rois persans (préface de Negar Habibi et Jean-Jacques Ampere)

,

Traduit par JULES MOHL

À propos

En persan, le Shâhnâmeh signifie à la fois le Livre des Rois et le Roi des Livres. Cette épopée mythologique, la plus grande jamais écrite en langue persane (60 000 distiques), de Ferdowsi, poète persan du Xe siècle, né dans le village de Badji, province de Khorassan en Iran, a non seulement transformé l'assemblée du Sultân Mahmoud Ghaznavide en ferdows, ou paradis , au début du XIe siècle, mais a surtout revitalisé la langue persane à une époque où elle risquait d'être supplantée par l'arabe. Depuis plus de mille ans, Le Livre des Rois persans, dont l'originalité tient à sa structure générale, à la qualité de sa langue et à son ambition didactique, garde vivante la connaissance de la gloire ancienne, de l'éthique politique et de l'identité culturelle de l'Iran. Et cela grâce aux manuscrits illustrés ou calligraphiés du Shâhnâmeh, dont les princes et les rois des dynasties iraniennes n'ont cessé de commander de nouvelles copies.

Les morceaux choisis dans le présent recueil offrent une première approche synthétique de cet ouvrage fondateur et considérable par son volume et son rayonnement.


Rayons : Littérature > Œuvres classiques > Moyen Age


  • Auteur(s)

    Ferdowsi, Negar Habibi

  • Traducteur

    JULES MOHL

  • Éditeur

    Pocket

  • Distributeur

    Interforum

  • Date de parution

    26/08/2021

  • Collection

    Agora

  • EAN

    9782266311670

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    308 Pages

  • Longueur

    18.1 cm

  • Largeur

    12.1 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    286 g

  • Support principal

    Poche

Ferdowsi

Ferdowsi (930-1020) consacra quarante années à la rédaction du Livre des
Rois. Son oeuvre est dédiée à son protecteur, le sultan Mahmoud, avec
lequel il entretint des relations tumultueuses tout au long de sa vie.

Negar Habibi

Negar Habibi est historienne d'art, spécialiste de la peinture persane dans la période islamique et enseignante des arts de l'Islam à l'université de Genève. Elle est l'auteur de plusieurs articles dans des revues académiques internationales où elle s'intéresse aux artistes et mécénats iraniens entre les XVIIe et XIXe siècles et en particulier l'auteur de 'Ali Qoli Jebâdâr et l'occidentalisme safavide : une étude sur les peintures dites Farangi sâzi, leurs milieux et commanditaires sous Shâh Soleimân (1666-94), (Brill, 2018).

empty